Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



Charles René Tandé Président du Conseil supérieur de l'ordre des experts-comptables


Entretien avec Charles René Tandé Président du Conseil supérieur de l'ordre des experts-comptables.



Charles René Tandé bonjour, vous avez été réelu Président du Conseil supérieur de l'ordre des experts-comptables, quel a été l'impact de la loi PACTE sur vos objectifs ?

La loi PACTE a une image négative aujourd’hui chez les professionnels du chiffre car elle impacte très fortement et négativement les commissaires aux comptes qui sont à 90% également experts-comptables. Je souhaite pourtant que les experts-comptables voient d’un bon œil les évolutions que nous avons obtenues dans ce texte et je parlerais plutôt des « évolutions législatives et réglementaires de l’expertise-comptable».

En effet, les évolutions concernant l’expertise comptable sont nombreuses et souhaitées de longue date. A titre d’exemple, les experts-comptables vont ainsi désormais pouvoir facturer des honoraires au succès, ce qui n’était pas jusqu’alors le cas. Ce changement va rendre possible le développement de certaines missions d’accompagnement ou de conseil avec en plus la mise en avant possible de compétences spécialisées. Autre nouveauté, la possibilité de recouvrer les créances et de payer les dettes des clients, dernière étape du processus de gestion administrative que nous ne pouvions réaliser jusqu’alors. Les entreprises pourront désormais nous déléguer l’ensemble de leur fonction administrative. C’est un changement majeur.

Les autres évolutions sont la création du titre d’« expert-comptable en entreprise » , la possibilité d’effectuer des travaux et études pour des non-clients dans le domaine financier, environnemental et numérique et la création d’un mandat implicite de l’expert-comptable vis-à-vis de l’administration fiscale et des organismes de sécurité sociale.

Les équipes du conseil supérieur vont désormais mettre leur énergie dans l’accompagnement des experts-comptables pour que chacun puisse tirer profit de ces évolutions, attendues pour certaines depuis longtemps.

Comment anticipez-vous la transition numérique ?

La transition numérique est entamée depuis de nombreuses années dans nos métiers où le numérique et la donnée sont d’ores et déjà centraux.

Mais depuis quelques années, tout s’accélère et le devoir de l’Institution est d’accompagner les cabinets dans cette accélération.

Nous accompagnons la transition numérique des cabinets et de leurs clients, par la mise en place de formations et des outils opérationnels, tout en développant de nouvelles missions afin qu’ils deviennent les experts numériques de demain. Cette dernière étape permettra aux cabinets d’accroître leur performance et à la profession de se positionner sur de nouveaux marchés.

Vous nous avez parlé des factures électroniques. Qu'apporteront-elles à l'industrie ?

La facture électronique sera tôt ou tard une réalité en France comme elle l’est déjà dans de nombreux pays.
Elle le sera sans doute d’autant plus lorsqu’elle sera obligatoire.

Notre objectif est de ne pas attendre qu’elle soit obligatoire pour nous y mettre et que les experts-comptables soient ceux qui vont accompagner cette mise en œuvre dans les TPE-PME qui sont notre cœur de clientèle. Maîtriser la facture électronique c’est rester au cœur des flux économiques de demain.
Il y aura sans doute des gains de productivité grâce à l’automatisation de l’ensemble de la chaine de production, mais la facture électronique c’est avant tout une source de données exceptionnelle. A l’expert-comptable de savoir les analyser pour en faire bénéficier ses clients.

Quels sont selon vous les enjeux majeurs concernant la "mise à jour" de l'enseignement de la comptabilité ?

Ce n’est pas l’enseignement de la comptabilité en tant que matière qui doit être revu, c’est la formation à nos métiers dans son ensemble qui doit être mise à jour. La mutation du métier qui s’opère actuellement est rapide et massive. Nous sommes donc mobilisés sur la filière de l’expertise comptable pour former les profils dont les cabinets ont besoin, et ces profils ne sont pas uniquement des profils comptables, mais aussi sur les compétences spécialisées afin d’offrir aux professionnels, dans ce nouveau contexte riche en opportunités nouvelles, de nouvelles voies de développement.

Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

----------------

Chaineum - Conseil haut de bilan & stratégie blockchain
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICOs et STOs, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
Besançon - Paris + réseau international de partenaires.

About Chaineum
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICOs and STOs, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum Segment, Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

https://www.chaineum.com

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Mercredi 15 Mai 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News