Future Finance, Fintech, Blockchain, DeFi | Daily News
              



COVID-19 et l'avenir des entreprises


IBM dévoile les résultats de son étude "COVID-19 et l'avenir des entreprises"



IBM vient de publier les résultats mondiaux de son étude C-suite 2020 intitulée « COVID-19 et l'avenir des entreprises ».

Pour cette étude, plus de 3 800 cadres dirigeants ont été interrogés dans 20 pays et 22 secteurs d’activité entre avril et août 2020.
Cette étude donne une vision globale de la manière dont les grandes entreprises généreront des rendements financiers au cours des deux prochaines années, recruteront et formeront leurs employés, et donneront la priorité aux investissements stratégiques après un effondrement économique sans précédent.

Selon cette étude, compétences inadéquates et épuisement des employés seront les principaux obstacles à la relance économique post-COVID jusqu'en 2022. La transformation des entreprises rime avec Cloud, IA et automatisation. Chiffres France à la clé.

Innovation

L'étude de l’IBM Institute for Business Value (IBV) montre que la crise du COVID-19 a incité la grande majorité des leaders mondiaux à accélérer considérablement le rythme de l'innovation. La perturbation générée par la pandémie de COVID-19 a révélé à quel point il peut être important pour les entreprises d'être construites pour le changement.

Toutefois les dirigeants classent désormais la complexité organisationnelle, les compétences inadaptées et l'épuisement des employés parmi les trois principaux défis auxquels leurs entreprises seront confrontées au cours des deux prochaines années.

Avant la pandémie, les dirigeants ont classé l'immaturité technologique et la résistance des employés au changement parmi les principaux obstacles à la transformation des entreprises. Aujourd'hui, ces obstacles sont tombés :

- 76% des cadres français estiment qu'ils innovent activement pour maintenir leur entreprise en activité

Gestion de la crise

Il existe un décalage important dans la manière dont les dirigeants et les employés estiment que les entreprises ont géré efficacement la crise :
- 80% des cadres en France estiment qu'ils aident leurs employés à acquérir les nouvelles compétences nécessaires pour travailler pendant la pandémie, seulement 38% des employés interrogés sont en accord avec cette idée.
- En France, 75% des cadres affirment qu'ils soutiennent la santé physique et émotionnelle de leurs collaborateurs alors que seulement 46% des employés ressentent ce soutien.
- En France, 81 % des dirigeants déclarent fournir à leur organisation des directives et des attentes claires sur la façon dont l'entreprise fonctionne pendant la pandémie.

Travail à distance

68% des cadres en France ont déclaré qu'ils donneraient la priorité au travail à distance au cours des deux prochaines années comme une option pour leurs employés afin d'assurer la santé, la productivité et la motivation des employés.

Cependant, dans deux ans, ils estiment que seul un quart environ de leurs employés pourront travailler à distance, soit environ deux fois plus qu’il y a deux ans. Les cadres dans des secteurs tels que l'éducation, l'assurance, la banque, les marchés financiers et les services de technologie de l'information (IT) ont les pourcentages les plus élevés en ce qui concerne le travail à distance dans les deux années à venir.

Par ailleurs, l'étude révèle des initiatives que les leaders performants prennent pour prospérer : ils utilisent le cloud computing pour améliorer l'extensibilité et la flexibilité opérationnelles.

- Aujourd’hui seulement 12% des cadres dirigeants français donnent la priorité à l’évolutivité opérationnelle, mais ce chiffre atteindra 37% dans les 2 prochaines années.
- La priorité accordée à la technologie Cloud augmentera de 14 % au cours des deux prochaines années en France. Les dirigeants prévoient de déplacer certaines des applications leurs fonctions commerciales vers le cloud. La relation clients et le marketing étant les deux fonctions les plus impactées par le cloud.

De plus, les leaders de demain appliquent l'intelligence artificielle, l'automatisation et d'autres technologies pour rendre les flux opérationnels plus intelligents et donner plus de pouvoir aux employés.

- IA : en France, la priorité accordée à la technologie de l'IA augmentera de 15% au cours des deux prochaines années. 60 % des dirigeants ont également déclaré qu'ils utiliseront des outils d'engagement des clients basés sur l'IA.
- Automatisation : 60% des cadres ont accéléré l'automatisation des processus en réponse à la pandémie. En France, les dirigeants interrogés prévoient d’appliquer de plus en plus l'automatisation à toutes les fonctions de l'entreprise. On s'attend à des bonds importants dans les domaines des achats (x2,4), du risque (x2,6), de la chaîne d'approvisionnement (x2,3) et de la R&D (x2,0) dans le 2 prochaines années.



No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Mardi 6 Octobre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos