Quotidien Fintech, Blocktech, DeFi, Néo-banque d'affaires
Financial Year Financial Year
 
 
 
The Bridge Between Traditional Finance & Decentralized Finance (DeFi)
 
              


Lundi 24 Mars 2014

Bpifrance lance le printemps de l'Investissement


Pour contribuer à relancer l’investissement en faveur des PME et des ETI françaises, Bpifrance révolutionne le crédit aux PME et adapte son offre aux investissements immatériels des entreprises (développement, export, digital, design etc.) ainsi qu’à leurs besoins en fonds de roulement. Un sondage exclusif Bpifrance auprès de plus de 400 entreprises de croissance souligne leurs difficultés à financer ces besoins.



Pour la première fois depuis sept trimestres consécutifs, les derniers indicateurs de conjoncture publiés par l’INSEE en février dernier marquent un redémarrage de l’investissement.

La reprise, dont l’investissement est l’un des moteurs essentiels, crée de nouveaux besoins de financement, en particulier dans le domaine des investissements immatériels. Ceux-ci occupent en effet une part de plus en plus importante dans les besoins des entreprises. Outre leur immobilier ou leurs machines, les entreprises investissent aujourd’hui de plus en plus dans le digital, le design, l’export, etc. En outre, les périodes de reprise nécessitent l’engagement de dépenses supplémentaires pour produire biens et services dont les retours en termes de chiffre d’affaires n’interviendront que dans six à neuf mois.

Or si les investissements corporels sont largement financés par les banques, souvent avec le concours de Bpifrance, les investissements immatériels ont de plus de difficultés à être financés en raison de leur caractère difficilement évaluable et de l’absence de garantie.

De manière paradoxale, la reprise de l’économie, en suscitant des investissements et en augmentant les besoins en fonds de roulement (BFR), entraîne un accroissement des risques financiers pour les entreprises.

D’après les résultats d’un sondage exclusif mené auprès de 415 entreprises de croissance issues de la communauté Bpifrance Excellence, sur leurs besoins de financement, le développement et l’internationalisation représentent la majorité des projets d’investissements immatériels. Pourtant, plus de 85 % des sondés rencontrent des difficultés à trouver un financement de leurs projets d’investissements immatériels.

Ces données sont d’autant plus préoccupantes que la majorité des investissements matériels nécessite des investissements immatériels : équipement digital, bureaux d’études, etc. La difficulté à financer l’immatériel se révèle donc potentiellement comme une source de « grippage » plus général de la reprise de l’investissement et de l’économie dans son ensemble.

Pour faire face aux besoins de financement immatériels croissants et limiter les risques pour les entreprises, Bpifrance joue pleinement son rôle en déployant 2 milliards d’euros en 2014 en Prêt de Développement. La gamme des Prêts de Développement constitue un dispositif original et exclusif à Bpifrance. D’une durée de 7 ans, ces prêts bénéficient d’un différé de remboursement de 2 ans et ne sont conditionnés à aucune
garantie sur les actifs de l’entreprise ni sur le patrimoine du dirigeant. Ils sont par ailleurs systématiquement accompagnés de prêts bancaires ou d’un investissement en fonds propres, en partenariat avec l’ensemble des banques et des investisseurs de la place, d’un montant au moins égal. Cet objectif sera poursuivi avec un cap ambitieux, fixé pour 2017 à 3 milliards d’euros.

Le dispositif des Prêts de Développement s’inscrit dans le cadre de l’offre globale de crédit de Bpifrance qui représente 10 milliards d’euros en 2014 et répond à l’impulsion de Nicolas Dufourcq, son Directeur général qui veut faire de 2014 l’année du Printemps de l'investissement français. Bpifrance consacrera également en 2014 ; 1 milliard d’euros au financement de l’innovation et 1,7 milliard d’euros à ses actions en fonds propres.

A propos de Bpifrance
Créée par la loi du 31 décembre 2012, Bpifrance (banque publique d’investissement) est issu du rapprochement d’OSEO, du FSI, de CDC Entreprises et de FSI Régions. Ses deux actionnaires sont l’État et la Caisse des Dépôts. Il a pour vocation d’accompagner les entreprises (PME, ETI et entités de taille plus importante à dimension stratégique pour l’économie française), de l’amorçage jusqu’à la cotation en bourse, en crédit, en garantie et en fonds propres. Bpifrance assure en outre des services d'accompagnement et de soutien renforcé à l’innovation, à l’export et à la croissance externe. Fort de 42 implantations régionales, il représente un interlocuteur unique des entrepreneurs dans chaque région pour tous leurs besoins en financement et en investissement.
bpifrance.fr


Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/newsletter

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur

Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles