Quotidien Fintech, levée de fonds, M&A
              


Vendredi 7 Mai 2021

Bien choisir son assurance habitation


L’assurance habitation fait partie de ces contrats indispensables qu’il faudrait revoir régulièrement, mais que l’on a tendance à renouveler tous les ans sans trop se poser de questions.



Il existe pourtant de nombreuses raisons de revoir régulièrement sa police d’assurance. Une fois que l’on a déterminé pourquoi résilier son assurance habitation, il va falloir refaire le tour des options pour la remplacer efficacement. Nous faisons le tour de l’assurance habitation et des comportements à avoir pour trouver – et conserver ! - le meilleur contrat, au meilleur prix.

Commençons par le commencement : que couvre l’assurance habitation ?

Elle varie selon le type de contrat, mais l’assurance de votre logement couvre généralement les risques de dégât des eaux, d’incendie, d’événements climatiques, de cambriolage ou vandalisme et de dépannage d’urgence. La garantie de base comprend aussi votre responsabilité civile ainsi que les frais juridiques associés. Selon les options que vous choisirez, elle pourra aussi inclure la protection de vos biens mobiliers, l’assurance bris de vitre pour les fenêtres seulement ou éventuellement étendue au mobilier, les éventuelles installations extérieures comme une piscine ou une terrasse, le remplacement des appareils électriques, la garantie contre le vol à l’extérieur, les frais liés à votre relogement et à la reconstruction de la propriété en cas de sinistre et même la perte de loyer, pour les propriétaires.

Avant de demander des devis…

1. Faites le tour de vos besoins : tenez compte des biens de valeur qui doivent entrer dans votre couverture d’assurance (tels que bijoux, œuvres d’art ou appareils électroniques) et estimez la valeur de vos biens mobiliers et immobiliers, ainsi que le coût global d’une reconstruction total de la propriété. Ces données vous permettront d’être clair et honnête dans vos exigences.

2. Minimisez les risques : il existe certains facteurs qui inquiètent naturellement les assureurs – et un assureur inquiet est un assureur cher. Pour rassurer le vôtre, vous pouvez envisager de faire quelques travaux simples comme changer les serrures et installer des barreaux au rez-de chaussée, installer un système d’alarme ou des détecteurs d’incendie. N’oubliez pas de mentionner tous ces atouts au moment du devis.

Pendant la comparaison des offres…

3. Soyez honnête : mentir à son assureur en minorant le risque ou en dissimulant des déclarations antérieures ou des sinistres en cours équivaut à ne pas prendre d’assurance du tout. Vous obtiendrez peut-être un contrat moins cher, mais vous risquez non seulement une couverture inadéquate mais aussi des poursuites judiciaires.

4. Faites jouer la concurrence : n’hésitez pas à rappeler à votre assureur actuel qu’il existe d’autres fournisseurs, et tirez parti des comparateurs en ligne pour découvrir de nouvelles offres plus alléchantes.
Ne vous contentez pas de choisir l’assurance la moins chère : renseignez-vous aussi sur les garanties incluses et optionnelles, les franchises, les délais d’indemnisation et les conditions de résiliation. Prenez le temps de lire les conditions générales et de vérifier que vous avez bien assimilé les inclusions comme les exclusions.

Après avoir signé le contrat…

5. Ne renouvelez pas systématiquement auprès du même fournisseur : il est tellement plus simple, quand arrive le devis de renouvèlement, de simplement compter sur le prélèvement automatique mais bien des assureurs comptent sur ce comportement pour augmenter outrageusement leurs primes.

6. Une assurance habitation sur laquelle vous pouvez vraiment compter est le fruit d’un travail patient et soigneux, mais cette diligence sera la bienvenue en cas de sinistre.



Finyear: latest news, derniers articles


Inscription à la newsletter

Flux RSS