Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Vendée Globe - Bôme cassée et skipper blessé à bord de Fondation Ocean Vital


Vendée Globe
Les trois derniers concurrents du Vendée Globe attendus aux Sables d'Olonne ne sont pas tous logés à la même enseigne. À chacun son menu météo et à chacun son destin dans les eaux de l'Atlantique Nord. Rich Wilson (Great American III), le prochain sur la liste des retours au port, a désormais touché des vents portants et fait route directe. Quant à Norbert Sedlacek (Nauticsport-Kapsch), il progresse au près dans l'alizé. Pour Raphaël Dinelli, le remontée vers l'arrivée n'a rien d'une partie de plaisir : le skipper de Fondation Ocean Vital, qui déplore une bôme brisée, s'est aussi vraisemblablement cassé une côte. Mais, en contact avec le médecin de la course, il n'est pas en danger…



Vendée Globe - Bôme cassée et skipper blessé à bord de Fondation Ocean Vital
Le classement de 16 heures
1- Michel Desjoyeaux (Foncia) arrivé aux Sables d'Olonne après 84j 03h 09'
2- Armel Le Cléac'h (Brit Air) arrivé aux Sables d'Olonne après 89 jours 9 heures 39 minutes et 35 secondes de course (après déduction de ses 11 heures de bonification)
3- Marc Guillemot (Safran) arrivé aux Sables d'Olonne après 95j 3h 19m 36s
4- Samantha Davies (Roxy) arrivée après 95j 4h 39m 1s de course
5- Brian Thompson (Bahrain Team Pindar) arrivé après 98j 20h 29m 55s de course
6- Dee Caffari (Aviva) arrive après 99j 1h 10m 57s de course
7- Arnaud Boissières (Akena Vérandas) arrivé après 105j 2h 33m 50s de course
8- Steve White arrive après 109 jours 0 heures 36 mn. 55 sec de course
9- Rich Wilson (Great American III) à 1459.1 milles de l'arrivée
10- Raphaël Dinelli (Fondation Océan Vital) à 1752.4 milles de l'arrivée
11- Norbert Sedlacek (Nauticsport-Kapsch) à 2394.1 milles de l'arrivée

Cette fois, ça y est ! Rich Wilson semble en avoir bien terminé avec des conditions météorologiques qui rendaient sa progression en Atlantique Nord laborieuse. Le doyen de la course, qui n'a pas dû ménager sa peine pour déjouer les pièges et les embûches tendus par l'anticyclone des Açores, progresse désormais dans le Nord de cette zone de hautes pressions. Dans des vents d'Ouest à Sud-Ouest, Great American III a ouvert les voiles et met le cap sur les Sables d'Olonne. Il progresse désormais à plus de 10 nœuds. Au 124è jour de course, il lui reste 1500 milles à parcourir pour rallier la ligne d'arrivée en terre vendéenne. Quant à Norbert Sedlacek, le voilà bien engagé au louvoyage dans les alizés de Nord-Est. Nauticsport-Kapsch tape et cogne sur une mer courte et croisée. Mais à 2394 milles de l'arrivée ce mardi après-midi, il vogue vaille que vaille vers le but…

De son côté, Raphaël Dinelli connaît des heures difficiles depuis que sa bôme s'est brisée en deux, hier lundi 2 mars, dans les vents forts et soudains générés par une copieuse dépression orageuse. À 500 milles dans le Sud-Ouest de l'archipel des Açores, le skipper de Fondation Ocean Vital fait désormais route au Nord pour se dégager de cette zone peu propice aux réparations. En quête de vents moins soutenus et d'une mer mieux rangée, il a déjà freiné l'allure et progresse à 7 nœuds sous trinquette seule.

Mauvaise vague
Pour autant, c'était sans compter avec les mauvais coups dont l'océan reste capable. En fin de nuit dernière, Raphaël Dinelli était sur le pont de son monocoque en train de bricoler en vue de remettre son espar cassé en place. La mer était encore forte quand soudain l'Activ' Echo, système radar permettant d'être alerté de la proximité d'un autre bateau s'est mis à sonner. Suspectant la présence d'un cargo et la visibilité étant mauvaise, le skipper de Fondation Ocean Vital s'est cramponné à une bastaque à l'arrière le temps de faire un tour d'horizon et de tenter de repérer ce navire. C'est alors qu'une mauvaise vague l'a déséquilibré et l'a violemment projeté sur le balcon arrière. Sous le choc, Raphaël a ressenti une douleur aigüe du côté droit en bas des côtes. Il a contacté le Docteur Chauve, le médecin de la course, qui diagnostique à distance et à l'écoute des symptômes décrits par le navigateur une côte fêlée ou cassée. Fondation Ocean Vital progresse, aujourd'hui au classement de 16 heures, à 1750 milles de la ligne qui sera sans nulle doute celle de la délivrance…

www.vendeeglobe.org

Mercredi 4 Mars 2009
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News