Quotidien Corporate & Crypto Finance, Blockchain Daily News


              



Valeur et prix des actions


Lettre du 14 décembre 2018.



Eric Galiègue
Eric Galiègue
Alors que les prix des indices d’actions ont corrigé d’une manière significative, tous les investisseurs se posent la même question : la sanction est-elle suffisante ? La baisse est-elle derrière ou devant nous ?

Pour répondre à cette question, les analystes évoquent souvent l’évaluation des actions : le plancher du prix des actions serait leur évaluation. On a coutume de dire qu’il y a autant d’évaluations possibles que de méthodes disponibles. Effectivement, il existe de nombreuses méthodes, qui habituellement, sont classées en trois catégories : les méthodes fondées sur l’actif net comptable de l’entreprise, les méthodes analogiques, dites des comparables et enfin les méthodes fondées sur les flux futurs actualisés. Ces trois types de méthodes reflètent le passé, le présent ou le futur…

Les premières sont plutôt tournées vers le passé : la première valeur que l’on peut donner au CAC 40, c’est la somme accumulée des bénéfices passés de l’entreprise et des apports réalisés par les actionnaires. Cette valeur d’actif net comptable constitue en quelque sorte un chiffre minimum, le socle de la valeur des entreprises. Pour l’indice CAC 40, elle se situe aujourd’hui à 3400 points environ. Cette première valeur reflète le passé, elle est donc particulièrement conservatrice.

La seconde approche est analogique et reflète le présent : elle consiste à déterminer la valeur en fonction de ce que l’on observe actuellement. En gros, il s’agit tout simplement d’assimiler le prix à la valeur. Dans cette seconde approche, on ne croit que ce qu’on voit. Pour évaluer une action individuelle, on applique à ses données financières, la moyenne des ratios d’évaluations des sociétés comparables. Pour évaluer le CAC 40, on peut appliquer aux prévisions actuelles de bénéfice, le PER moyen de long terme (10 ans). On peut faire le même exercice pour le ratio du cours rapporté à l’actif net comptable. On obtient sur la base de ces mesures, une valeur moyenne de 4700 points environ, soit un niveau peu différent des cours pratiqués aujourd’hui.

La troisième approche ne considère que le futur. Elle consiste à projeter à long terme les flux nets générés par l’entreprise, et à les actualiser à un taux adéquat. Cette approche dite des flux futurs actualisés, ou de cash-flow actualisé, dépend considérablement des hypothèses retenues. Elle fait en quelque sorte l’impasse complète sur le passé (les fonds propres de l’entreprise) et le présent (le prix actuellement observé). C’est pourtant la seule méthode qui devrait être retenue, car la nature même d’une action est de se projeter dans le futur. La fixation du taux d’actualisation est essentielle pour déterminer la valeur actuelle de l’action ; or, le taux de base dit sans risque, a toujours beaucoup importé dans la définition de ce taux d’actualisation.
Depuis maintenant 2 ans, il est passé en dessous de 1% et demeure particulièrement bas. Cela constitue une très forte incitation à la prise de risque, qui est matérialisée par une hausse de la valorisation des actions. La baisse de la rentabilité exigée par les investisseurs en raison du niveau très bas des taux servis par les investissements alternatifs, augmente sensiblement la valeur du CAC 40, que l’on peut ainsi estimer à plus de 6000 points. Entre la plus faible évaluation du CAC 40 et la plus élevée, il y une différence très importante. C’est finalement tout l’enjeu des évènements en cours, que nous avons largement commentés depuis 2 ans, et qui conditionnement la prospérité de nos économies et le niveau du cours des actions : la fin de la dynamique européenne (Brexit, Italie), les entraves au commerce international (Trump), le repli sur soi et l’égoïsme plutôt que l’ouverture et le partage, le passé plutôt que le futur.

Tendance sur les marchés de taux et de devises : les taux européens comme américains ont encore légèrement remonté cette semaine. L’€ est stable contre le $.

Tendances récentes sur les matières premières : le cours du pétrole et des matières premières en général se sont stabilisés.

Investisseurs : nous recommandons aux investisseurs à risque moyen ou faible de commencer à surpondérer les actions pour un CAC 40 inférieur à 4 821 points, mais la tendance à court terme demeure très négative.

Spec : Le Cac 40 poursuit sa tendance baissière, avec des supports à 4733 puis 4607.

Eric Galiègue
VALQUANT

171, rue Saint-Honoré - 75001 Paris
Tél. 01.58.18.37.50
Fax. 01.42.65.15.26

www.valquant.fr




Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in corporate finance & crypto finance.

----------------

Chaineum Capital Partners - Blockchain Investment Banking
Chaineum Capital Partners est une banque d'affaires indépendante spécialisée blockchain.
Chaineum Capital Partners is an independent advisory firm for the blockchain industry.
Corporate finance advisory & services: due diligence, valuation, ICO, STO, fundraising, capital raising, M&A.
France (Besançon - Paris) + Switzerland (Neuchâtel - Geneva) + Worldwide Partners.

Lundi 17 Décembre 2018
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News