Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Une histoire de France - Alain MINC


Editions Grasset
483 pages – 21€90



Une histoire de France - Alain MINC
« Un promeneur » de l’Histoire, ni grand, ni petit…..
Les historiens ont ils besoin que l’on « braconne » sur « leurs terres » ? Fernand Braudel (1) en était convaincu, ajoutant malicieusement qu’une telle incursion relevait « du plus bel exercice intellectuel ».
Dans ces conditions, comment Alain Minc, aurait-il pu résister à la tentation ?
L’auteur prolifique est de retour : autre versant d’un personnage aux multiples facettes « jouant depuis longtemps de son influence à la confluence des milieux financiers, des médias et de la politique » (2)
Une « Histoire revisitée » qu’il qualifie de « personnelle » empruntant des chemins inexplorés et établissant une hiérarchie nouvelle des faits et des évènements à travers les temps :
S’en suit une fresque vaste et colorée, truffée de raccourcis, de clins d’œil et de passerelles inédites entre les époques. Une vision où s’entremêlent provocations et imagination, étayée par une large culture.
Alain Minc, en soumettant les faits à « la fiction », donne une alternative aux itinéraires finalement contestables des acteurs réels : des « chemins de traverse » certes subjectifs mais séduisants, quelques exemples :
La ligne Maginot, obsession frontalière de l’Empereur Claude ! l’Edit de Nantes, « pivotement » de notre Histoire annonçant la marche vers la révolution ! la faillite de John Law expliquant le dégoût contemporain pour la monnaie, et le traité de Paris (1763), entraînant le cantonnement de la France dans une simple puissance continentale par le rejet des colonies.
L’auteur s’interroge au passage sur la réalité de la puissance de la France et des occasions manquées, sur « son destin marchand » : selon lui, le traité de Versailles fut une folie et Clémenceau un « imbécile intelligent » dont l’opinion a fait un Dieu (3). Il ajoute : « nos maréchaux se sont pris pour des stratèges politiques, une catastrophe ».
Seul un grand homme trouve grâce à ses yeux, (mais l’histoire s’arrête en 2007….) le Général De Gaulle « le seul » à réunir deux caractéristiques essentielles, être à la fois, libérateur et conquérant.
Ses connections trans-générationnelles séduisent et celle concernant Turgot émeut : « sa disgrâce, son sens du gouvernement par le « Haut », sa trop grande lucidité, marque pour « l’opinion éclairée », la fin du rêve réformiste et préfigure la mort du régime » : d’où le parallèle avec Mendès France, qui comme Turgot était « l’homme politique des intellectuels » et « dont la gloire a toujours précédé son exercice du pouvoir »……
Résultat « d’années de lecture et d’incubation », cette parution autorise cette incursion de la fiction dans l’Histoire qui intègre des choix par définition personnels et une certaine superficialité selon l’expression même de l’auteur.
Jean-Louis CHAMBON
Président du Prix TURGOT

1 – Fernand Braudel, historien, auteur, docteur honoris causa de plusieurs universités représente l’école des Annales dont il dirige la revue pendant plusieurs décennies. Il étudie les mouvements et les civilisations dans les longues durées par opposition à l’histoire évènementielle
2 – Petits Conseils – Laurent Mauduit – Edition Stock – 2007
3 – selon l’expression de Poincaré

Jean-Louis Chambon
Président du Prix et du Cercle TURGOT, et de la Fédération Nationale des Cadres Dirigeants

Retrouvez les chroniques de Jean-Louis Chambon sur www.canalacademie.com:// www.canalacademie.com

Lundi 17 Novembre 2008
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News