Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Un tapis de la Savonnerie acquis par Versailles


Acquisition – Versailles, Musée national du Château – Alors que Versailles est sur le point d'acquérir, grâce au mécénat, un tapis de la Savonnerie commandé par Louis XV pour la chapelle du Château, (voir la brève du 14/8/08 et l'interview de Jean-Jacques Aillagon où il explique que l'acquisition est imminente), un autre tapis de la même manufacture a été préempté par le musée aujourd'hui chez Sotheby's Paris pour la somme de 2 528 750 € (incluant les frais).



Manufacture de la Savonnerie, vers 1740-1750  (d'après un carton de Pierre-Josse Perrot) Tapis 567 x 603 cm  Versailles, Musée national du Château  Photo : Sotheby's
Manufacture de la Savonnerie, vers 1740-1750 (d'après un carton de Pierre-Josse Perrot) Tapis 567 x 603 cm Versailles, Musée national du Château Photo : Sotheby's
Alors que Versailles est sur le point d'acquérir, grâce au mécénat, un tapis de la Savonnerie commandé par Louis XV pour la chapelle du Château, (voir la brève du 14/8/08 et l'interview Jean-Jacques Aillagon où il explique que l'acquisition est imminente), un autre tapis de la même manufacture a été préempté par le musée aujourd'hui chez Sotheby's Paris pour la somme de 2 528 750 € (incluant les frais).

Les fleurs de lys indiquent qu'il s'agit sans doute d'une commande royale. Le carton est dû à Pierre-Josse Perrot, un peintre attaché à la Manufacture des Gobelins de 1725 à 1750 qui se spécialisa dans ce type de décors rocailles riches de nombreux motifs (couronne, palmes, cornes d'abondance, carquois, coquillages, guirlandes de fleurs, etc.). Trois tapis dont les descriptions correspondent au même modèle sont cités dans le Journal du Garde-Meuble de la Couronne. Le premier fut livré en 1735 pour la salle à manger du château de la Muette, le deuxième exécuté cinq ans plus tard pour la salle à manger du château de Choisy et le troisième, datant de 1761, envoyé à la chapelle du château de Fontainebleau (il est encore conservé dans ce monument). On en connaît par ailleurs quatre autres exemplaires presque semblables existant encore aujourd'hui : l'un au château de Chambord, un autre au Musée Nissim de Camondo à Paris, un troisième au Cleveland Museum of Art et, enfin, un quatrième qui appartenait à la collection de Karl Lagerfeld, vendu chez Christie's à Monaco le 28 avril 2000.

Le tapis acquis par Versailles est dans un état de conservation exceptionnel, les couleurs demeurant d'une fraîcheur remarquable. Il sera, si l'on en croit le communiqué de presse de Sotheby's, exposé dans les appartements de Louis XV.

www.latribunedelart.com

Vendredi 14 Novembre 2008
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News