Journal quotidien finance-innovation daily news
Financial Year Financial Year
Journal quotidien Finyear : finance-innovation all the year
 
 
 
 


              



The good, the bad and the ugly… Broker Forex


L’Autorité des marchés financiers et l’Autorité de contrôle prudentiel ont émis une alerte le 7 juillet 2011 dernier concernant l’activité de certains brokers. Lors de précédentes tribunes, j’évoquais déjà le comportement scandaleux de quelques plateformes de trading faisant miroiter des gains instantanés sur le Forex avec des accroches publicitaires telle que : « Pourquoi travailler plus pour gagner plus ? 2 heures par jour suffisent ! » ou encore utilisant l’argument fallacieux du « no dealing desk ».



The good, the bad and the ugly… Broker Forex
Dans leur communiqué de presse, l’AMF et l’ACP mettent en garde les investisseurs contre des sites internet pour lesquels « aucun prestataire autorisé n’a pu être clairement identifié » !

Les sites en question :

www.bforex.com / BFOREX Limited
www.gcitrading.com / GCI Financial Limited
www.nordfx.com / Nord Group Investments Inc
www.xforex.com / Ultimass Global Holding Inc
www.alpari-fr.com / Alpari NZ Limited
www.fxcast.com / Surplus Finance SA
www.instaforex.com / InstaForex Companies Group
www.finanzasforex.com / Evolution Market Group Inc
www.youtradefx.com / International Youtrade Investments MA Ltd

Dès le lendemain, 8 juillet 2011, le régulateur des marchés financiers hongrois de suspendre pour six mois la licence d’activité du broker iFOREX. Les différentes raisons invoquées, s’ajoutant aux nombreuses infractions constatées : la protection insuffisante des clients ainsi que le manque d’informations transmises quant aux risques encourus.

Le comportement irresponsable de courtiers en ligne peu scrupuleux est une sérieuse atteinte à l’ensemble de notre secteur. Si les clients de tels établissements sont malheureusement les premières victimes, les brokers respectables, qui se font fort d’appliquer la réglementation et d’informer les investisseurs, pâtissent parfois d’une généralisation trop hâtive. Cet épisode rappelle, douloureusement pour certains, à quel point il est crucial de bien choisir son broker. Vérifiez l’aire de juridiction applicable, consultez la liste des courtiers agréés par la banque de France, comparez les services offerts et testez les plateformes. Les établissements sérieux permettent toujours d’ouvrir des comptes de démonstration et d’échanger avec un conseiller expérimenté qui saura vous orienter en fonction de votre connaissance des marchés.

Il est de notre devoir d’informer les investisseurs quant aux risques encourus.

Je conclurai cette tribune en rappelant le travail important que nous réalisons au sein du comité Courtage en ligne de l’ACSEL (Association pour l’économie numérique) afin d’accompagner l’AMF dans la protection des investisseurs et d’aider ces derniers à faire le tri…

On ne confie pas son argent à n’importe qui.

Bons trades

Pierre-Antoine DUSOULIER, Président de Saxo Banque
www.saxobanque.fr

Mercredi 20 Juillet 2011
Notez


Les derniers articles publiés sur Finyear