Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

Temps réel et conformité : anticiper les risques pour assurer la pérennité des organisations financières

Christine Brocard, Directrice en charge de l’offre réglementaire et conformité pour le secteur banque et assurance – CGI.


Temps réel et conformité : anticiper les risques pour assurer la pérennité des organisations financières
Le temps réel, c’est-à-dire les réponses en millisecondes voire microsecondes, fait partie intégrante des mécanismes des marchés financiers, qu’il s’agisse des cotations, des analyses chartistes, ou de l’accès aux informations financières et économiques. Ce besoin d’immédiateté a également pénétré les chaînes de valeur de la banque de détail.

La digitalisation permet aux clients d’accéder en temps réel aux produits bancaires - crédit consommation, ouverture de compte avec carte bancaire, achat de biens, etc. Le temps réel et ses corollaires, le « time to market » et le « time to yes », deviennent alors des facteurs de différenciation et d’avantage concurrentiel.
Cependant, ces bénéfices sont à mettre en perspective du développement de nouveaux schémas de délinquance et de criminalité financière, accélérés par la crise sanitaire. L’enjeu pour les entreprises financières est de taille aujourd’hui : fidéliser leurs consommateurs en toute sécurité, en palliant les risques éventuels de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme.

Dans un contexte de risques accrus, la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme est au cœur des priorités françaises. L’intégrité du système financier devient un enjeu fort comme en témoigne l’ANR[1], qui décline les risques et leur niveau de criticité par secteur d’activité et par produit.

Intégrer des solutions de criblage en temps réel, dès l’entrée en relation client, pour contrôler les risques

Prenons l’exemple du crédit à la consommation. Ses spécificités l’exposent à un niveau de vulnérabilité modéré mais à un niveau de menace élevé notamment en raison du développement de la vente en ligne.
Les adhérences entre l’octroi de crédit (centre de profit) et le processus LCB/FT (centre de coût), soumis au monitoring et à la gestion en temps réel des risques, nuisent à la fluidité des processus. Pour soutenir un parcours client 100% digital, le modèle opérationnel cible doit faire l’objet d’une analyse approfondie pour mettre en place un dispositif efficient et pérenne au niveau métier et SI.

Au sein du système d’information, la mise en place d’une solution de criblage en temps réel dès l’entrée en relation client, avant tout envoi de fonds ou remise de produit, permet de mettre sous contrôle les risques liés au financement du terrorisme.

Considérant que le criblage en temps réel est un « produit dérivé » du criblage batch journalier, la solution mise en place devra permettre de gérer l’ensemble des flux sous une même gouvernance pour faciliter l’intégration des évolutions et garantir la cohérence des alertes générées (paramétrages, exigences réglementaires, calibrage). L’organisation au niveau du métier de la sécurité financière doit être optimisée pour une gestion au fil de l’eau de ces alertes, en continu et en temps réel, et de la décision finale associée afin de répondre au plus vite au client final.

Optimiser son organisation et industrialiser ses processus : les clés de réussite

Lors de la mise en place d’une solution de criblage en temps réel et de bout en bout, la prise en compte de quatre enjeux clés est indispensable :
• L’harmonisation des données et des règles, la cohérence du paramétrage de l’outil en central, favorisent le partage des axes d’analyse (KPI) destinés à mesurer la qualité du dispositif côté IT et côté métier.
• IT, Conformité et Métiers doivent travailler main dans la main : un outil performant sans une optimisation de l’organisation et de ses processus, et vice et versa, mettent en risque le ROI ainsi que le niveau de conformité attendu.
• La qualité du service doit être délivrée 7j/7 pour coller aux besoins des métiers (exemple des ventes le week-end) et nécessite de moderniser l’architecture (API) et le système d’informations (automatisation du processus de bout en bout) afin d’intégrer un outil de criblage performant.
• Les plans de contrôle des risques opérationnels (contrôle permanent et périodique) doivent être mis à jour afin de neutraliser les risques opérationnels sur la chaîne de bout en bout.

La mise en place d’une solution de criblage temps réel en central d’une organisation est un vrai challenge. Elle permet cependant de déployer rapidement les nouvelles exigences réglementaires et les évolutions destinées à neutraliser les risques. Ce niveau de maturité est vertueux à double titre : il permet de mettre sous contrôle les risques de sanctions financières et garantit une mise en conformité homogène.


Mercredi 20 Avril 2022




OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES