Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Sage annonce la compatibilité de ses offres de communication bancaire sous EBICS avec la signature électronique personnelle


Précurseur dans le domaine de la communication bancaire et fort de son partenariat privilégié avec les banques et les entreprises, Sage a été, dès novembre 2009, le premier éditeur à lancer sur le marché des offres de communication bancaire compatibles avec le protocole EBICS (Electronic Banking Internet Communication Standard).



Aujourd’hui, Sage annonce la disponibilité en novembre 2010 de nouvelles versions de l’ensemble de ses offres EBICS, compatibles avec la signature électronique personnelle (EBICS-TS), respectant ainsi le calendrier publié par le CFONB (Comité Français d'Organisation et de Normalisation Bancaires).

Qu’est ce que le protocole EBICS ?
Lancé il y a un an sur le marché français, le protocole EBICS répond à un double objectif :
- le remplacement des protocoles ETEBAC 3 et 5 dont la coupure est prévue fin septembre 2011 ;
- la compatibilité avec les nouveaux formats d’échanges bancaires définis par la Commission Européenne : le SEPA Credit Transfer (SCT) pour les flux de type virements et le SEPA Direct Debit (SDD) pour les flux de type prélèvements.

L’enjeu de cette évolution est de taille : 90 000 entreprises françaises utilisent les protocoles ETEBAC et sont directement concernées.

EBICS : un protocole qui évolue
Dans sa version initiale, le protocole EBICS T (EBICS Transport) avait pour seule vocation le remplacement d’ETEBAC 3, à savoir assurer le transport des ordres bancaires. Une confirmation de l’ordre était toujours nécessaire au moyen d’un fax ou via un portail bancaire.

Dans sa nouvelle version, EBICS TS (EBICS Transport + Signature) complète le dispositif existant avec la signature électronique personnelle, permettant ainsi la confirmation de l’ordre simultanément à son envoi.

« Cette variante du protocole, intégrant la signature électronique personnelle, apporte un réel gain de temps aux entreprises qui n’auront plus besoin de confirmer leurs ordres par fax ou sur le portail de leur banque. Une nouvelle étape est ainsi franchie vers la dématérialisation totale des échanges entre l’entreprise et la banque », annonce Romain Hugot, Directeur études & stratégie chez Sage.

La signature électronique vient également renforcer la sécurité des échanges au travers d’une authentification personnelle. Romain Hugot ajoute : « la sécurité sera assurée grâce à un certificat électronique, valable pour une durée de 3 à 5 ans. Les ordres seront confirmés par la saisie du code PIN du certificat au sein du logiciel de communication bancaire. »

Dans ce contexte, le CFONB a défini un cadre pour l’utilisation des certificats électroniques : la PAC (Politique d’Acceptation Commune). La PAC s’appuie sur un référentiel de sécurité recommandé par l’administration française (le référentiel PRIS v2). Sage encourage l’utilisation de certificats validés par la PAC car un même certificat électronique pourra être utilisé pour plusieurs besoins métiers (signature des paiements, signature des factures électroniques, télé-déclarations fiscales et sociales…).

A propos de Sage
Sage conçoit, édite et commercialise des logiciels de gestion d’entreprise et des services associés pour accroître leur performance. Afin de garantir une gestion en toute sérénité à ses 6,2 millions de clients dans le monde, Sage s'appuie sur l'expertise de ses 13 100 salariés, sur son réseau de 27 000 partenaires revendeurs et sur plus de 40 000 experts comptables, prescripteurs de ses solutions. Sage propose des produits et services en adéquation avec les différentes fonctions de l’entreprise et avec le niveau de développement des organisations. Grâce à ses investissements en R&D et à la veille réglementaire, Sage anticipe les évolutions légales, fiscales et technologiques pour assurer à ses clients un haut niveau de service et d’assistance. Son chiffre d'affaires dans le monde en 2009 s’élève à 1,640 Md€.
En France, Sage compte 570 000 clients, 2 455 salariés, et son chiffre d’affaires s’élève à 305,6 M€.
Pascal Houillon, Président de Sage en France, a fondé le 23 septembre 2008 l’Institut Sage afin de contribuer au développement des PME en France.

www.sage.com

Mercredi 24 Novembre 2010
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News