Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Rebond en vue


Lettre du 16 novembre 2018.



Eric Galiègue
Eric Galiègue
La nouvelle d’un accord sur le Brexit et l’annonce de la reprise des négociations sur le commerce entre américains et chinois laissent augurer une reprise des cours des actions pour la fin de l’année et le début de l’année prochaine. Il suffirait que la Commission Européenne se montre compréhensive avec le gouvernement italien pour que le ciel se dégage un peu et permette un rebond du cours des actions européennes.

Au plan politique, l’annonce d’un accord sur le Brexit est bien sur une bonne nouvelle. Quelque soient les difficultés rencontrées par Mme May, cette situation est plus favorable que l’annonce d’une fin de négociation sans accord. Evidemment, la partie est loin d’être gagnée, dans la mesure où le véritable accord doit être donné par le parlement, et non par le gouvernement seul. S’agissant d’une véritable démocratie parlementaire, comme en Italie, les élus du peuple peuvent à tout instant démettre le gouvernement. Mme May vit avec ce stress d’une motion de défiance qui a déjà obtenu le soutien de 14 parlementaires, sur les 48 nécessaires. Les Brexiteurs piaffent d’impatience et veulent en découdre. Un « Brexit sans Brexit », ou une union douanière provisoire jusque 2020, c’est fouler aux pieds la volonté populaire exprimée dans le vote du 23 juin 2016. Ce délai de 2 ans et demi est déjà considéré comme une forme de manque de respect du vote référendaire. La volonté du retour de la souveraineté nationale se heurte à la dure réalité du risque d’un « blocus continental » pendant quelques mois en cas d’absence d’accord. Les britanniques que l’on dit pragmatiques avant tout sauront faire le bon choix. Nous espérons, qu’après une âpre lutte, Mme May réussira à imposer ce qu’elle présente comme la solution la plus favorable pour son pays, ce que nous pensons aussi. C’est aussi la solution la moins défavorable pour la croissance et le scénario de marché.

L’annonce par le ministère chinois du commerce, puis par un officiel américain hier, de la reprise des négociations sur le sujet commercial entre les USA et la Chine, est aussi une bonne nouvelle. Rappelons que la dernière tentative de reprise des discussions entre les deux parties s’était heurtée à la mise en place effective par M. Trump d’une forte hausse des taxes sur l’importation de produits chinois. Les officiels chinois avaient indiqué à l’époque qu’ils ne négocieraient pas « le couteau sur la gorge ». Or, apparemment, ils acceptent aujourd’hui de reprendre langue avec l’administration Trump. On connait les forces en présence et les enjeux : 500 Mds$ d’importation chinoises vers les USA que le Président Trump souhaite fortement réduire, et de l’autre côté, l’arme du taux de change (la baisse du yuan est très importante en 2018, et a fortiori depuis que la « guerre commerciale » est engagée) et des taux d’intérêt (la Chine est le premier créancier des USA, et détient plus de 1 000 Mds$ de bons du trésor émis par l’Oncle Sam). Les deux parties ont beaucoup à perdre à une « guerre totale », en revanche un bon accord peut être trouvé à l’occasion du G20 des 30 novembre et 1er décembre en Argentine. Nous y croyons, même si les choses n’en resteront pas là, car le but de Trump est bien d’affaiblir durablement la Chine, son concurrent pour le leadership mondial.

En Europe continentale, la confrontation entre les comptables de Bruxelles et le tandem des extrémistes italiens continue. Elle est tellement emblématique des problèmes de fond de l’Europe qu’on voudrait qu’elle cesse très rapidement, par une sage décision de la Commission Européenne. Même si les griefs sont justifiés, il faut absolument remettre le couvercle sur la marmite pour éviter qu’elle déborde. Un accord sur le Brexit, doublé d’un accord sur le commerce entre USA et Chine, et triplé d’un accord Italie – Commission, ouvre la porte à un rebond du cours des actions dans, les prochaines semaines. Il est d’autant plus crédible que la baisse absolue des cours depuis un an contraste avec la progression des bénéfices des entreprises. Si on rajoute la hausse du dollar, qui renforce nos entreprises exportatrices, alors ont peut tabler sur la traditionnelle hausse de décembre – janvier. Elle permettrait d’afficher une performance annuelle décente. Mais elle ne remettrait pas en cause la tendance devenue baissière depuis le début du mois d’octobre.

Spec : les indices ne disposent plus que de supports fragiles pour tenter un rebond. Les risques de baisse demeurent très élevés.

Tendance sur les marchés de taux et de devises : les taux européens comme américains baissé cette semaine, alors que les taux italiens demeurent tendus. L’€ a rechuté de 1% contre le $.

Tendances récentes sur les matières premières : le cours du pétrole a chuté, puis rebondi sur l’annonce de la baisse de la production de l’Arabie Saoudite. Le prix du cuivre est affaibli, mais demeure au-delà du niveau de 6 000$/t.

Investisseurs : nous recommandons aux investisseurs à risque moyen ou faible la neutralité sur les actions entre 4 887 et 5 263 points pour le CAC 40. Nous envisageons d’amender notre méthodologie pour intégrer un critère de dynamique propre du marché, à savoir la position des indices relativement à leurs moyennes mobiles. Selon ce critère, nous recommandons la plus grande prudence actuellement.

Eric Galiègue
VALQUANT

171, rue Saint-Honoré - 75001 Paris
Tél. 01.58.18.37.50
Fax. 01.42.65.15.26

www.valquant.fr




Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear
- Sa newsletter quotidienne :
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation, Finance Digitale, Cryptofinance.

Read for free :

The daily newspaper Finyear
- Its daily newsletter :
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in Finance innovation, Digital Finance, Cryptofinance.

----------------

Chaineum Capital Partners, the bridge between old finance & crypto finance
ICO & STO advisory, fundraising, capital raising, funding, private placement, M&A.

Lundi 19 Novembre 2018
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News