Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Rebond américain ?


Lettre du 30 novembre 2018.



Eric Galiègue
Eric Galiègue
Nous l’attendons tous, ce rebond des Bourses, qui a fait long feu en Europe mais se dessine véritablement aux USA. Il limiterait la baisse de l’année 2018 et permettrait de nous faire croire en 2019. C’est à nouveau Outre Atlantique que la perspective d’une hausse du cours des actions à court terme est la plus probable. Et il y a, à nouveau, un personnage essentiel à cette alchimie de la hausse : M. Trump. Il est ainsi devenu une sorte d’icone aux yeux des investisseurs américains, et on pourrait presque dire que sa devise est «make Wall Street great again » plutôt que « make America great again ». Le Président des Etats Unis d’Amérique est au cœur du dispositif. En tous cas, il doit certainement en être lui-même convaincu.

Premièrement, M. Trump doit s’attribuer le changement d’attitude de M. Powell. Tout se passe comme si la Fed avait tenu compte des fameux tweets de Trump, qui dénoncent la politique monétaire des USA et considèrent que la hausse des taux n’est pas favorable à l’Amérique. Dans un discours à l’Economic Club de New York, le Président de la Fed, M Powell, a déclaré que le niveau actuel des taux est probablement « juste en dessous » de son niveau neutre. Au-delà de ce niveau, on peut considérer que la politique monétaire devient restrictive et défavorable à l’activité économique. On imagine de quelle manière M. Trump va désormais dénoncer toute hausse de taux en 2019, et combien la Fed sera encore plus prudente dans ses décisions futures, dont M. Powell a rappelé qu’elles dépendront du contexte économique futur. Néanmoins, Wall Street est rasséréné. Il est peu probable que la Fed fasse une erreur d’analyse qui conduirait à une politique trop restrictive. On sait combien une hausse des taux pourrait aggraver le ralentissement maintenant marqué du marché de l’immobilier et du secteur de la construction. Les demandes de crédits hypothécaire ont baissé de 13% sur un an, l’indice NAHB a perdu 8 points, les ventes de maisons neuves oint baissé de 8%, la hausse des prix des maisons anciennes ralentit...

Deuxièmement, alors que se tient le G20 de Buenos Aires, M. Trump sait pertinemment qu’il peut déclencher une hausse de Wall Street en passant un bon accord avec la Chine. Le diner qui doit se tenir avec Xi Jin Ping est bien sûr important. L’annonce d’un accord équilibré, comprenant l’engagement américain de ne plus taxer les importations chinoises, et l’engagement chinois de faciliter l’accès à son marché intérieur et de mieux protéger la propriété intellectuelle, constituerait à n’en pas douter un motif de hausse pour Wall Street. L’état d’esprit de M. Trump sera essentiel pour trouver un accord pendant ce diner. Entouré de M. Navarro (son conseiller « faucon ») et inquiet du plaider coupable de son ex-avocat, qui a admis avoir menti au sujet d’activités avec la Russie, il souhaite probablement créer un contre-feu pour que l’opinion et les politiques oublient ses « affaires ». Ce contre-feu peut être violent (vis-à-vis de la Chine et de la Russie) ou apaisé…Tout dépend d’un seul homme, dont on sait qu’il est totalement imprévisible.

Une politique monétaire plus favorable et la signature de la paix commerciale pourrait faire progresser significativement Wall Street. D’un point de vue technique, les indices ont besoin d’une impulsion supplémentaire pour franchir leurs moyennes mobiles un an, notamment le S&P 500. Comme cette moyenne mobile est elle-même en progression, il y a tout lieu de penser que la hausse de fin d’année pourra effectivement se produire Outre Atlantique. Elle favorisera évidemment un mouvement positif en Europe, si les grands dossiers politiques (BREXIT, budget Italien) aboutissent, ce qui semble le cas.

Spec : Le rebond des indices est trop faible pour repousser les risques baissiers.

Tendance sur les marchés de taux et de devises : les taux européens comme américains ont légèrement baissé cette semaine, comme les taux italiens à l’occasion d’un début de détente sur le sujet du budget 2019. L’€ a baissé de plus de 1% contre le $.

Tendances récentes sur les matières premières : le cours du pétrole a encore baissé. Le WTI est passé en dessous de la barre des 50$ hier.

Investisseurs : nous recommandons aux investisseurs à risque moyen ou faible la neutralité sur les actions entre 4 872 et 5 246 points pour le CAC 40. Un rebond technique de 5-7% est possible à horizon de un –deux mois.

Eric Galiègue
VALQUANT

171, rue Saint-Honoré - 75001 Paris
Tél. 01.58.18.37.50
Fax. 01.42.65.15.26

www.valquant.fr




Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear
- Sa newsletter quotidienne :
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation, Finance Digitale, Cryptofinance.

Read for free :

The daily newspaper Finyear
- Its daily newsletter :
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in Finance innovation, Digital Finance, Cryptofinance.

----------------

Chaineum Capital Partners, the bridge between old finance & crypto finance
ICO & STO advisory, fundraising, capital raising, funding, private placement, M&A.

Lundi 3 Décembre 2018
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News