Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Qu'il est difficile d'innover sans jeunes...


Il est aujourd’hui établi qu’une R&D efficace (qui aboutit à la génération de nouvelles idées et débouche sur des développements concrets) s’observe d’autant plus facilement pour un pays riche (i.e. avec un niveau de PIB par habitant supérieur à 20 000$ par an) que la proportion de 20-39 ans dans sa population est élevée.



Pierre Sabatier
Pierre Sabatier
Ces statistiques relèvent d’un phénomène tout naturel : les compétences que possède un individu ne sont pas les mêmes à 30 ans et à 50 ans. En d’autres termes, le quinquagénaire présente souvent des qualités de gestionnaire dont le plus jeune ne dispose que rarement, et inversement en ce qui concerne la génération de nouvelles idées.

Le Japon est l’illustration vivante du fait qu’investir en R&D est une condition certes nécessaire pour se trouver à la pointe de l’innovation, mais pas forcément suffisante. Frappé de plein fouet par le vieillissement de sa population, le pays du Soleil Levant a vu le nombre de ses 20-39 ans s’effondrer tant en valeur absolue (-23% depuis 1975) qu’en valeur relative (25% de la population aujourd’hui contre 34% en 1975). Résultat, en dépit d’un investissement conséquent du pays dans sa R&D (4% de PIB par an, soit plus que les Etats-Unis, l’Allemagne, et bien sûr la France), la recherche nippone est aujourd’hui bien loin de son efficacité flamboyante des années 80 en termes de génération de nouvelles idées, époque où ses cohortes de jeunes étaient bien plus conséquentes. Ceci se traduit notamment par une diminution massive du nombre de brevets déposés au Japon comme en témoigne le graphique suivant (-25% en 20 ans).

Qu'il est difficile d'innover sans jeunes...
Qu’en est-il en France ? Nous disposons d’un véritable avantage par rapport à d’autres pays, notamment l’Allemagne, l’Italie ou l’Espagne : notre population de 20-39 ans va certes se trouver de plus en plus diluée avec le vieillissement, mais ne déclinera pas en nombre (le nombre de 20-39 ans en France va rester stable d’ici à 2030, aux alentours de 16 millions, et représentera 24% de la population contre 26% aujourd’hui). La France, si elle s’en donne les moyens, pourrait donc jouer cet atout au cours des décennies à venir. Mais pour cela, il faudra qu’elle sache créer les conditions pour que les idées nouvelles et la R&D débouchent sur de l’innovation concrète et permettent aux entreprises de monter en gamme. Cela nécessitera en premier lieu de créer un dialogue entre la recherche fondamentale et les circuits de valorisation et de financement, qui aujourd’hui reste clairement défaillant par rapport aux autres grandes puissances.

Autre impératif : repenser l’organisation traditionnelle de l’entreprise. En effet, ces enfants de plus en plus chéris par leurs parents ne sont plus adaptés à une organisation verticale de l’entreprise, mais aspirent le plus souvent à son « horizontalisation ». Se sentir écoutés et savoir qu’ils peuvent être forces de proposition sont ainsi devenus des facteurs primordiaux à leurs yeux. Le modèle de la Silicon Valley, véritable creuset de la recherche et de l’innovation au niveau mondial, repose sur cette vision moderne de l’entreprise, mieux adaptée aux jeunes, désormais plus rares et de fait plus exigeants.

Qu'il est difficile d'innover sans jeunes...

PrimeView est un cabinet indépendant de recherche économique et financière, agréé par le Ministère de l’Enseignement et de la Recherche. La recherche PrimeView repose sur une promiscuité avec les sciences du Vivant, qui a permis de construire une méthodologie et une expertise basées sur une meilleure compréhension de la complexité des univers de la finance et de l’économie.
Cette démarche s’appuie sur une étude approfondie des interdépendances et des boucles de rétroaction existant entre les paramètres influençant ces systèmes, faisant appel aux disciplines que sont la macroéconomie, la démographie, l’environnement, la sociologie la politique ou encore la géopolitique.
L’ambition de PrimeView est d’apporter à ses clients une acuité supérieure quant aux évolutions potentielles des modèles économiques et sociétaux, et d’en déduire ainsi les opportunités et les risques sur les marchés financiers. Les services proposés par PrimeView s’appuient à la fois sur l’expertise de Jean-Luc Buchalet et de Pierre Sabatier et sur des méthodes d’analyse transversale des problématiques développées depuis les années 2000.
www.primeview.fr


Les médias du groupe Finyear

Chaque jour (5j/7) lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Chaque mois lisez gratuitement :

Le magazine digital :
- Finyear Magazine

Les 6 lettres digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur
- GRC Manager
- Le Contrôleur de Gestion (PROJET 2014)

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres


Mercredi 4 Juin 2014
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News