Future Finance, Fintech, Blockchain, DeFi | Daily News
              



Politique et marché


Lettre du 2 octobre 2020 par Eric Galiègue - VALQUANT.



Pour beaucoup d’investisseurs, pour comprendre les marchés il suffit de suivre la conjoncture économique et la conjoncture monétaire. Une bonne conjoncture économique favorise la progression des résultats des entreprises, et une conjoncture monétaire expansionniste induit la baisse des taux d’intérêt, est en général accompagnée d’un retour de l’optimisme, et génère directement la hausse des cours. Le suivi conjoint de ces deux dimensions suffit à prendre les bonnes décisions sur les marchés financiers. Les paramètres politiques, qui occupent beaucoup la scène des actualités générales, sont souvent considérés comme peu importantes pour comprendre et anticiper les marchés financiers.

Pourtant, nous accordons une place majeure aux paramètres politiques et règlementaires pour suivre la vie des marchés et tenter de l’anticiper. Cette dimension de l’analyse de l’actualité est commune à la sphère financière et à le sphère réelle. Elle régit, dans la sphère réelle, les conditions dans lesquelles les entreprises exercent leur activité et génèrent leurs profits. Et, selon nous, elle a un impact majeur sur cette variable si complexe à mesurer : la psychologie des investisseurs, si importante dans la sphère financière. Cette semaine, nous avons commenté 3 informations d’ordre politique qui ont toutes un impact négatif sur le scénario de marché, selon nous.

La première est relative au débat entre les candidats à la présidence de la république des États-Unis d’Amérique.
Certes, personne ne s’attendait à un débat de haut niveau. Mais le spectacle que nous ont donné les deux prétendants à la présidence a été lamentable. Aucun sujet n’a été abordé sur le fond, et invectives voire insultes ont émaillé ce moment fort de la vie politique américaine. Il démontre à quel point nous avons faiblement conscience de la fracture profonde qui marque aujourd’hui les USA. Sans évoquer la guerre de sécession, il n’est pas abusif de parler de risque de guerre civile. M. Trump est tellement sûr de son fait et de son destin politique, qu’il va forcément refuser le verdict de l’élection qui devrait lui être défavorable. Sa stratégie est bien connue : contester le vote et aller jusqu’à la Cour Suprême, seule autorité capable de désigner le Président en denier ressort. On sait que M. Trump, dans des conditions contestées par les démocrates, a récemment nommé un juge à cette cour. Elle lui est favorable, bien sûr, et pourrait permettre au Président actuel de réaliser un second mandat. La période d’incertitude pourrait durer des mois, et être accompagnée de troubles sociaux majeurs. Les grandes villes américaines sont des cocotes minutes. Les manifestations et les troubles associés à la mort d’un noir dans des conditions douteuses ont été plus importantes que celle causées par la guerre du Vietnam…En tous cas, selon les mots mêmes de M. Trump : « Ça ne va pas bien se terminer ».

La seconde est relative au Brexit. Le Royaume Uni a quitté l’Union Européenne depuis le mois de janvier 2020, et la période transitoire qui doit organiser le Brexit concrètement se termine. Boris Johnson fait voter actuellement une loi qui renie les engagements pris dans le traité signé en début d’année. La question du statut de l’Irlande du Nord constitue le sujet majeur des négociations en cours, comme les quotas de pêche. Il y est forcément question de souveraineté. En réaction, l’Union Européenne a lancé une procédure d’infraction contre le Royaume Uni. Ultime manœuvre pour obtenir un accord « sur le fil du rasoir », ou constat d’échec total ? On le saura le 15 octobre, date limite des négociations.

La troisième information est chinoise. La Chine a annoncé qu’elle lançait une enquête sur Google et son attitude anti concurrentielle, notamment via son système d’exploitation Android. Cette décision fait suite notamment à une plainte déposée par ….Huawei. la Chine dispose de moyens de rétorsion très puissants contre les USA, notamment contre les GAFAM, et la première d’entre elles, Apple. La « guerre commerciale » sino-américaine va encore faire parler d’elle et ne favorise évidemment pas la prospérité des entreprises occidentales.


Investisseurs : Nous recommandons de sous pondérer au maximum les actions pour un CAC supérieur à 4 690.

Tendance sur les marchés de taux et de devises : Les taux souverains sont au plus bas ou en légère baisse. Le taux de change de l’€ a légèrement remonté, et se retrouve autour de 1,175$.


Tendances récentes sur les matières premières : Le cours du pétrole, comme celui du cuivre, a baissé cette semaine.

Eric Galiègue
Eric Galiègue

Eric GALIEGUE
Analyste financier indépendant,

Président de VALQUANT EXPERTYSE SAS
Membre de l'AFITE
Enregistré à l' ORIAS sous le N° 11059738

7 rue Greffulhe
75 008 PARIS
01 42 93 23 68
06 82 84 78 61
eric.galiegue@valquant.fr


www.valquant.fr





No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Lundi 5 Octobre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos




Finyear - Daily News