Journal quotidien finance, innovation, crypto, blockchain, token, ICO daily news
Financial Year Financial Year
Finance, innovation & cryptofinance daily news
 
 
 


              



Plus de flexibilité pour un meilleur équilibre vie privée / vie professionnelle


Nul ne peut contester l’importance de l'équilibre travail/vie privée. Sans lui, la santé et les relations sont mis à rude épreuve, les niveaux de stress augmentent, tandis que la productivité chute.



Frédéric Bleuse
Frédéric Bleuse
La problématique de l'équilibre travail/vie privée reste toutefois complexe. Si de nombreuses personnes avouent avoir refusé un poste à cause de son éventuel impact négatif sur l'équilibre vie privée / vie professionnelle, toutes ont cependant leur propre définition de cet équilibre. Pour les uns c'est un « travail exigeant mais passionnant » alors que pour les autres il s'agit plutôt d'« une routine ».

Les longues heures de travail sont-elles toujours préjudiciables ?
De prime abord, on pourrait penser qu'un bon équilibre implique une diminution des heures de travail. Toutefois, les statistiques semblent plutôt confuses à ce sujet, comme l'indique le dernier Indice Regus sur l'équilibre travail/vie privée. Dans cet indice, les trois économies présentant le meilleur équilibre travail/vie privée sont le Mexique, l'Inde et le Brésil. Or, selon les chiffres de l'Organisation de coopération et de développement économiques, les employés qui travaillent au Brésil et au Mexique sont plus susceptibles de travailler de très longues heures que la moyenne de l'OCDE (l'Inde ne faisant pas partie de l'étude de l'OCDE). En effet, c'est au Mexique que l'on trouve les moyennes d'heures de travail les plus élevées parmi les pays de l'OCDE. L'équilibre travail/vie privée ne dépend donc pas seulement de la durée de présence au bureau.

La flexibilité est un facteur clé en matière de bien-être
La liberté qu'a l'employé de choisir et contrôler lui-même la durée de sa journée de travail explique en partie cette situation. L'Indice Regus sur l'équilibre travail/vie privée montre que les chefs d'entreprise semblent bénéficier d'un meilleur équilibre travail/vie privée que leurs employés : 74 % d'entre eux apprécient davantage leur travail que l'année dernière, contre 66 % des employés. La seule différence étant que les chefs d'entreprise décident eux-mêmes où, quand et combien de temps ils travaillent.

Il serait donc logique que les employeurs permettent à leurs salariés d'en faire autant, afin qu'ils puissent adapter leurs horaires de travail à leurs modes de vie, avec une meilleure flexibilité du lieu de travail, et donc moins de temps passé dans les transports. Tout en améliorant l'équilibre travail/vie privée, le travail flexible permet en outre de réduire l'empreinte carbone des collaborateurs.

La flexibilité du lieu de travail est aussi importante que la souplesse des horaires
Le choix du lieu de travail est particulièrement important dans les zones métropolitaines. Avec l'urbanisation intensive et l'augmentation du trafic, le temps passé dans les transports est de plus en plus long. Permettre aux employés de travailler plus près de chez eux libère du temps, qui peut être aussi bien utilisé pour le travail que pour des activités non professionnelles.

Les entreprises ont encore du chemin à faire. Un peu moins de la moitié (49 %) des participants à l'Indice Regus sur l'équilibre travail/vie privée affirment que leurs entreprises font des efforts pour réduire le temps que les collaborateurs passent dans les transports. C'est un pourcentage non négligeable, supérieur à l'année précédente. Néanmoins, plus de la moitié des personnes interrogées pensent que les entreprises ne cherchent pas de solution.

Un outil de fidélisation des talents ... et de productivité
Dans la mesure où la réussite d'une entreprise dépend de ses employés clés, il peut être fondamental de permettre au personnel de travailler à sa façon et où il le souhaite.

Sans travail flexible, les employés clés risquent de démissionner, en particulier ceux des générations Y, moins fidèles à l'égard de leur entreprise. De plus, 72 % des entreprises à travers le monde considèrent que le travail flexible améliore la productivité des collaborateurs…un atout non négligeable en cette période où la compétitivité des entreprises apparait comme un atout majeur.


Frédéric Bleuse, Directeur Général France de Regus
www.regus.fr

Mercredi 26 Juin 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear