Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Permettez à vos collaborateurs de mieux gérer leur temps !


L’équilibre vie privée/vie professionnelle n'est pas uniquement une question d'heures travaillées. Selon le récent Indice Regus sur l'équilibre travail/vie privée, les collaborateurs interrogés ont été 59% à avoir affirmé passer plus de temps au travail aujourd’hui qu'en 2010, tout en étant 61 % à reconnaitre que leur équilibre travail/vie privée s’était amélioré. Presque sept sur dix (69 %) ont souligné qu’ils aimaient plus travailler aujourd’hui qu'il y a deux ans, preuve que le fait de travailler plus ne diminue pas nécessairement le sentiment de bien-être.



Frédéric Bleuse
Frédéric Bleuse
L’important est de pouvoir choisir. Ce qui prime avant tout, c'est en effet le sentiment de disposer d'une certaine flexibilité sur la période, l'endroit et la durée du travail, ce qui permet ainsi de concilier travail, famille et loisirs. Les collaborateurs se sentent mieux s’ils peuvent exercer un certain contrôle sur leurs horaires et la répartition de leurs tâches dans le temps.

Les horaires surchargés représentent au contraire un des plus graves obstacles à l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, problème que l'OCDE a mentionné dans son rapport sur le sujet. Les travailleurs surchargés ont le sentiment qu'il n'y a pas assez d'heures dans la journée et qu'ils sont sans cesse en train de courir après le temps.

Or réduire le temps perdu constitue l’antidote à ces horaires surchargés. Les cours de gestion du temps peuvent aider, mais il est plus efficace de réduire les temps de trajet. Au lieu de déplacer le personnel vers un bureau central chaque jour, les employeurs peuvent aider leurs collaborateurs à découvrir des options leur permettant de travailler plus près de leur domicile.

Fait encourageant, l'indice Regus sur l'équilibre travail/vie privée a révélé une prise de conscience croissante des employeurs quant à la nécessité d'aider leurs collaborateurs à réduire leur temps de transport. Deux cinquièmes des salariés considèrent en effet que leurs entreprises s'impliquent davantage pour réduire leurs temps de transport.

Si la durée du trajet moyen dans les pays de l'OCDE est évaluée à un peu moins de 40 minutes par jour, elle peut atteindre plusieurs heures par jour dans certaines villes congestionnées. Le libre choix des collaborateurs quant à un lieu de travail proche de leur domicile dégage non seulement plus de temps pour leur travail ou leur famille, mais contribue également à réduire leur stress et le sentiment d'impuissance engendrés par les déplacements, qui leur rappellent à chaque instant que le temps est compté.

Frédéric Bleuse, Directeur Général France de Regus
www.regus.fr

Mardi 3 Juillet 2012
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


Livres Blancs




Blockchain Daily News


Cryptocurrencies