Future Finance, Fintech, DeFi | Daily News
              



Les rendez-vous des trois prochains mois


Lettre du 11 septembre 2020 par Eric Galiègue - VALQUANT.



Cette dernière partie de l’année 2020 promet d’être difficile. Évidemment, la garantie d’une liquidité toujours abondante, qui empêche toute hausse de taux et sécurise l’ensemble du système, est un point important, voir suffisant pour rester investi. Surtout si on lui associe le rebond des bénéfices, même factice puisqu’il s’agit d’un rattrapage après une chute importante. On peut considérer qu’après deux crises systémiques, le système dans son ensemble a démontré sa résilience et sa capacité à affronter l’adversité. A chaque fois, le choc majeur a été compensé par un rebond rapide, et le retour dans une tendance haussière. Nous n’envisageons pas « le grand soir » des marchés financiers. Nous considérons simplement qu’une correction de 10% minimum est hautement probable dans les 2 mois qui viennent. Les rendez-vous de ces trois prochains mois sont particulièrement nombreux. Il faudra à chaque fois trouver la parade pour éviter une chute des cours.

Conjoncture économique
La dynamique est bien au rendez-vous, mais c’est une dynamique de rattrapage. Nous avons déjà insisté sur le fait que la réouverture de l’économie induit un changement de niveau de l’activité, qui revient sur sa position initiale, sans pour autant que l’on puisse qualifier le phénomène de « croissance économique ». De la même façon que l’arrêt volontaire d’activité a causé un changement de niveau brutal, l’évolution inverse ne peut pas être considérée comme un retour de la croissance. Il s’agit d’un retour à la normale, qui d’ailleurs n’est toujours pas acquis. La croissance de la production industrielle de juillet, publiée cette semaine, a beaucoup déçu des deux côtés du Rhin. Le niveau de la production industrielle reste 10% inférieur au niveau de 2019. Surtout, la crise sanitaire n’est pas finie. La seconde vague est en cours et va probablement rester d’actualité jusqu’à la fin de l’hiver.

Entreprises
L’actualité des OPA demeure dense et constitue un point important. C’est naturellement le niveau très bas des taux qui explique les opérations de croissance externe, mais les investisseurs ne doivent pas être dupes. Même la première société française par la capitalisation (LVMH) peut renoncer à une opération de rachat (sur Tiffany), et y perdre une partie de son aura. Elle peut aussi contribuer à envenimer les relations avec les USA. On n’oubliera pas au registre des entreprises, la baisse de 10% des bénéfices qui est associée au programme de Joe Biden, aujourd’hui largement en tête des sondages.

Politique
Le Brexit revient sur le devant de l’actualité. Le schéma du « no deal » est désormais le plus probable. On croyait qu’un accord avait été trouvé et que le ciel s’éclaircissait pour une mise en œuvre prévue fin 2020. Pas du tout. Rien n’est jamais simple et clair avec la Perfide Albion, ce n’est pas nouveau. L’accord trouvé de haute lutte est partiellement remis en cause. Le Brexit sans accord pourrait se doubler d’une bataille judiciaire entre le Royaume Uni et l’Union Européenne. Finalement, on ne pouvait imaginer pire : une situation toujours confuse et un grand saut dans l’inconnu pour cette fin d’année, alors que la conjoncture économique demeure pour le moins fragile

Monétaire
Les enchères montent toujours. Le statu quo totalement justifié de la BCE a déçu pourtant certains observateurs. Certains attendent que le PEPP soit encore augmenté de 500Mds€. Initialement de 750Mds€, ce programme a déjà été porté à 1 350Mds€. Sans cette rallonge de 500Mds d’€ en fin d’année, le marché sera déçu.

Financier
C’est d’ici la fin de l’année que le taux de défaut des entreprises, avec un décalage de 6-9 mois, devait augmenter. Sur le marché des obligations d’entreprise, on navigue en plein délire, avec des écarts de taux à peine supérieurs à ceux du début de l’année. Ce rendez-vous là sera peut-être le plus important de tous les rendez-vous des trois prochains mois.



Investisseurs : Le marché des actions a pris un an d’avance sur les performances des entreprises. Nous recommandons de sous pondérer au maximum les actions pour un CAC supérieur à 4 690.

Spéculateurs : Rien de neuf pour le Cac 40 qui consolide et conserve son potentiel de hausse.

Tendance sur les marchés de taux et de devises : Les taux souverains sont stables ou en légère hausse. Le taux de change de l’€ a rebondi et se retrouve à 1,19$.


Tendances récentes sur les matières premières : Le cours du pétrole a chuté de 8% cette semaine. Le cours du cuivre s’est stabilisé.
Eric Galiègue
Eric Galiègue

Eric GALIEGUE
Analyste financier indépendant,

Président de VALQUANT EXPERTYSE SAS
Membre de l'ACIFTE, association agrée par l' AMF
Enregistré à l' ORIAS sous le N° 11059738

7 rue Greffulhe
75 008 PARIS
01 42 93 23 68
06 82 84 78 61
eric.galiegue@valquant.fr


www.valquant.fr





No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Lundi 14 Septembre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles