Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Les innovations qui vont changer la donne en 2018 !


Par, Kaladhar Voruganti, vice-Président de l'innovation technologique et chargé de recherche chez Equinix, Inc



Kaladhar Voruganti
Kaladhar Voruganti
Selon Kaladhar Voruganti, vice-Président de l'innovation technologique et chargé de recherche chez Equinix, Inc. (Nasdaq : EQIX), fournisseur international d'interconnexions et de datacentres, à l'approche de la nouvelle année et compte tenu des cycles d'innovation de plus en plus court, il est essentiel d'appréhender l'avenir en analysant sur les tendances relatives aux technologies de l'information, et donc sur leur probable évolution. Les entreprises doivent être prêtes à se transformer voire se réinventer tant les changements vont bouleverser leur écosystème.

Prédiction n° 1 : la multiplication des réseaux de blockchain privées

La blockchain publique au cœur de nombreuses cryptomonnaies est très différente de la blockchain privée, qui devrait attirer toujours plus d'entreprises en 2018. La principale différence est que la seconde fonctionne à l'aide d'un système de " permission " au lieu d'être ouverte. Ces réseaux offrent donc une gestion des identités numériques plus sécurisée, davantage de fiabilité, ainsi que des débits de transactions potentiellement bien plus élevés.

Selon le cabinet Gartner, " entre les deux types de blockchain (registres publics sans demande de permission, et registres publics nécessitant une autorisation), les entreprises doivent s'orienter vers la deuxième option". Les registres publics sur permission ont des systèmes de contrôle des accès gérés par des règles, mais celles-ci n'empêchent pas pour autant la constitution de communautés. Mais pour des transactions commerciales, les entreprises devraient néanmoins s'orienter vers des registres sans permission tels que bitcoin, qui permet aux utilisateurs inconnus ou non approuvés d'y accéder.

Les organisations fournissant des réseaux de blockchain à une variété de secteurs devront héberger les nœuds des registres de façon distribuée afin de garantir la latence la plus faible. En outre, les entreprises faisant partie de certains réseaux de blockchain privées doivent également s'informer sur les délais de réalisation de transactions critiques. Enfin, les organisations pourraient à tout moment devenir membres d'une multitude de réseaux de blockchain (chaîne d'approvisionnement, finance, etc.). Elles auront alors besoin que leurs systèmes soient situés à proximité des différents nœuds de ces réseaux.

Prédiction n° 2 : la prolifération des applications basées sur une intelligence artificielle sur le marché grand public

Bien qu'existant depuis près de 60 ans, ce n'est qu'aujourd'hui que l'IA s'impose auprès du grand public. Pourquoi ? L'avènement des big data, des processeurs dédiés aux applications d'intelligence artificielle et des algorithmes d'apprentissage profond ont favorisé l'apparition de maisons, d'usines et de véhicules intelligents, qui jouissent aujourd'hui d'une grande popularité. En septembre dernier, IDC prévoyait que les revenus mondiaux issus de systèmes cognitifs et basés sur une IA atteindraient les 12 milliards de dollars d'ici la fin de l'année, et progresseraient encore en 2018 grâce à l'adoption du grand public.

Cependant, ces systèmes doivent interpréter et mélanger des données issues d'une multitude de sources, et doivent également être distribués, la création de modèles ayant lieu dans des clouds, et le déploiement en périphérie, afin de satisfaire des besoins de traitement en temps réel. Tout ceci peut s'avérer problématique à l'heure où les autorités de réglementation mondiales s'intéressent de plus en plus à la conformité des applications d'intelligence artificielle vis-à-vis des législations en matière de sécurité et de résidence des données. Il est donc vital :

de pouvoir réaliser des déploiements distribués de l'IA entre le cœur et la frontière du réseau
de conserver les données dans les régions adaptées
et de disposer d'une plateforme efficace pour créer des écosystèmes réunissant différents types de courtiers de données afin de répondre aux besoins des fournisseurs de technologies d'intelligence artificielle.

Prédiction n° 3 : l'accélération de la tendance au traitement des données à la frontière numérique grâce à l'Internet des Objets

Selon les prévisions de Gartner, Inc., 8,4 milliards d'objets connectés auront été utilisés dans le monde entier en 2017, soit une hausse de 31 % par rapport à 2016. Ce chiffre devrait atteindre les 20,4 milliards en 2020. En 2018, avec la prolifération de ces appareils, les besoins en matière de calcul liés à l'Internet des Objets seront progressivement placés sur la frontière numérique.

Le maintien de la latence à un niveau faible est l'une des principales raisons pour lesquelles les entreprises migrent les grandes quantités de données issues de leurs objets connectés pour les rapprocher de leurs centres de traitement et d'analyse en mode cloud à la frontière. En outre, cette approche permettra également de réduire les coûts liés aux réseaux : en effet, le filtrage des données inutiles s'effectuera à proximité de la source afin d'extraire plus rapidement les précieuses connaissances nécessaires aux différentes applications innovantes de l'IoT (en hôpital, par exemple).

N'oublions pas également que cette approche en matière de traitement facilite également le respect des exigences régionales en matière de résidence des données. Disposer d'un point d'agrégation des interconnexions pour les tâches de traitement cloud et sans fil, et offrir ainsi aux acteurs du domaine de l'IoT l'architecture distribuée va donc devenir crucial.

Prédiction n° 4 : l'émergence d'une nouvelle architecture pour les câbles sous-marins

Les câbles sous-marins sont essentiels à l'Internet. Près de la totalité du trafic de données mondial transite par eux, et les investissements dans de nouveaux câbles augmentent constamment dans le but de faire face aux projections de croissance de ce trafic. Selon le cabinet TeleGeography, en 2018, leurs coûts globaux de construction devraient dépasser les 2 milliards de dollars pour la troisième année consécutive, alors qu'ils n'avaient pas atteint le milliard de dollars depuis 2012. Ce boom sera l'occasion d'assister à l'émergence d'une nouvelle architecture qui optimisera les coûts, et augmentera l'agilité liée aux déploiements et les bénéfices de l'interconnexion.

Les progrès accomplis avec les technologies de lasers ont permis aux câbles sous-marins de faire l'impasse sur les stations d'atterrissement sur les côtes, et d'arriver directement dans des datacentres commerciaux partagés. Les clients peuvent ainsi accéder directement aux nombreux écosystèmes avec une faible latence. Tout ceci contribue à accroître la valeur des réseaux de câbles sous-marins aux yeux des clients potentiels.

Prédiction n° 5 : Le SDN / la NFV transformeront les réseaux étendus

Selon les dernières prévisions d'IDC, le marché du SDN devrait connaître une croissance annuelle composée de 25,4 % entre 2016 et 2021, et approcher les 13,8 milliards de dollars. Nous sommes en train d'assister à un changement fondamental dans l'adoption du software-defined networking (SDN) et de la virtualisation des fonctions réseau (NFV) en entreprise. Cette évolution transforme aujourd'hui la façon dont les grandes organisations conçoivent leurs réseaux étendus afin d'améliorer leurs services d'accès au cloud. Cette tendance devrait prendre de l'ampleur en 2018.

Les entreprises ne peuvent plus se permettre d'acheminer leur trafic sur de coûteux réseaux MPLS de leurs agences à un point centralisé, puis d'y appliquer des stratégies de sécurité régissant l'accès des équipements réseau au cloud. Désormais, elles acheminent leur trafic vers des plateformes régionales grâce à des technologies plus rentables basées sur des SD-WAN. Elles appliquent alors des stratégies de sécurité sur des appliances de réseau virtuel et de sécurité s'appuyant sur la NFV.

Prédiction n° 6 : les entreprises rechercheront une plateforme de datacentres afin de faire face aux nouvelles exigences en matière de souveraineté des données et d'audit

Plusieurs réglementations majeures en matière de confidentialité, de sécurité et de souveraineté des données entreront en vigueur en 2018, avec des impacts importants pour les entreprises :

- Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) restreint les mouvements de données dans l'UE aux pays respectant le RGPD, ce qui pourrait affecter les transferts entre les acteurs de la région et d'importants partenaires commerciaux internationaux.
- Le système de Piste d'audit consolidée (CAT) aux États-Unis oblige les entreprises à garder une trace de chaque opération portant sur des titres, et d'assurer la précision du timing des services en termes de nanosecondes.
- Du côté de l'Europe, la Directive concernant les marchés d'instruments financiers (MiFID ii) impose de nouvelles exigences en matière de reporting et de tests aux sociétés d'investissement.
- La mise en œuvre du RGPD et d'autres législations similaires en matière de souveraineté des données dans le monde obligera les organisations à avoir des datacentres dans plusieurs régions afin de stocker leurs données localement. Les lois relatives aux CAT et au MiFID II les contraignent également à enregistrer chaque opération financière avec précision. Ces organisations devront donc disposer d'un système d'horodatage parfaitement synchronisé sur l'ensemble de leurs datacentres.

Prédiction n° 7 : la tendance au multicloud poussera les entreprises vers des plateformes hybrides

Selon les prévisions de Gartner, " la mise en place d'une stratégie multicloud se généralisera : 70 % des entreprises auront adopté une telle approche d'ici 2019, contre moins de 10 % aujourd'hui. " Une enquête menée par IDC il y a deux ans révélait également que 86 % des personnes interrogées s'attendaient à devoir mettre en œuvre une stratégie multicloud en 2017 afin d'atteindre leurs objectifs d'entreprise. Avec l'avènement de cette approche, les organisations auront de plus en plus besoin d'en assurer la gestion sur une plateforme hybride.

Les entreprises distribuent aujourd'hui leurs applications sur une multitude de clouds, choisissant le meilleur service en fonction de la tâche. En outre, elles adoptent de plus en plus une approche de redondance afin de prendre en charge leurs initiatives de continuité et de reprise d'activité. Tout cela nécessite une stratégie multicloud pouvant être déployée sur une infrastructure hybride (en local et dans le cloud).

Prédiction n° 8 : la prolifération des stratégies de transformation numérique en entreprise

IDC définit les plateformes de transformation numérique (DX) comme des infrastructures permettant " la création rapide de produits, services et expériences numériques à destination d'utilisateurs externes, tout en favorisant la modernisation d'environnements axés autour de noyaux intelligents ". Le cabinet prévoit que d'ici 2020, 60 % de l'ensemble des entreprises adopteront une telle stratégie sur l'ensemble de leur organisation.

L'année prochaine, les fournisseurs de plateformes dédiées devraient investir davantage dans des interfaces de programmation d'applications (API) ainsi que des portails de développement orientés clients/partenaires. En effet, de telles plateformes accélèrent le développement et l'intégration de services numériques, et permettent de s'appuyer sur des outils d'automatisation et d'orchestration plus intelligents. Elles favorisent également l'innovation et réduisent les délais de lancement de nouvelles solutions. Les entreprises peuvent ainsi collaborer au sein d'écosystèmes de clients, fournisseurs de services et partenaires commerciaux interconnectés.

À propos de l'auteur
Kaladhar Voruganti est actuellement vice-président de l'innovation technologique et chargé de recherche chez Equinix. Auparavant, il faisait partie de l'équipe IBM Research, et a également travaillé au sein de la direction technique de NetApp. Il est titulaire d'un diplôme d'ingénieur et d'un doctorat en informatique décrochés à l'Université d'Alberta (Canada). Kaladhar Voruganti a également déposé/détient 70 brevets dans le domaine des systèmes réseau et de stockage. Actuellement, il participe activement aux travaux d'Equinix portant sur différents types d'architectures distribuées (IA/analytique et blockchain), et dirige également le programme de l'entreprise visant à stimuler et encourager l'innovation de la part des employés.

À propos d'Equinix
Equinix, Inc (Nasdaq : EQIX) connecte les entreprises leaders du monde entier à leurs clients, employés et partenaires au sein des datacentres les plus interconnectés qui soient. Présent sur 48 marchés dans le monde entier, Equinix est la plate-forme où se réunissent les entreprises afin de découvrir de nouvelles opportunités et d'accélérer la mise en œuvre de leurs stratégies commerciales, informatiques et vis-à-vis du cloud. equinix.com/

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Jeudi 11 Janvier 2018
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


Livres Blancs




Blockchain Daily News


Cryptocurrencies