Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

Les établissements financiers redéfinissent les stratégies fondées sur les risques et la voie à suivre pour réussir la transformation numérique en 2023

Par Chad Hetherington, vice-président et chef de produit mondial, NICE Actimize.


Au moment de dresser le bilan des risques et des défis qui ont jalonné cette année charnière, nous avons constaté que l'année 2022 a été le théâtre de conflits affectant l'ensemble de l'économie mondiale, qu'elle a été marquée par un climat politique houleux et que nous avons dû faire face à une liste grandissante de nouvelles typologies de criminalité financière dans le monde entier. Dans la perspective de 2023, alors qu'ils chercheront des méthodes plus robustes pour relever ces défis à la fois complexes et imbriqués, tout en étant contraints de réduire les coûts dans le contexte d'une incertitude économique, les établissements de services financiers mettront l'accent sur une approche renforcée - davantage fondée sur les risques - de la lutte contre la criminalité financière, approche qu'ils redéfiniront dans l'ensemble de leurs activités.

En repérant des informations exclusives et en créant une source de données unique, les établissements financiers pourront concentrer leurs efforts sur l'identification des anomalies et la mise à l'écart d'une criminalité financière agissant au carrefour entre la lutte contre le blanchiment d'argent et la fraude. Les entreprises intégreront par ailleurs des solutions de pointe et des technologies émergentes permettant de mesurer les risques, de réduire les coûts et de soutenir les initiatives croisées entre établissements financiers.

À ce titre, ces établissements devront nécessairement revoir leurs méthodes d'évaluation et de surveillance des risques. Dans le cadre de cette approche, ils continueront à abattre les silos internes et à inventer de nouveaux moyens de partager des informations précieuses au sein de leurs propres activités, et si possible avec d'autres institutions financières. Soucieux de fournir de précieuses informations de veille économique sur les clients et les entités, ils auront à cœur de rassembler des données éparses au sein d'un même établissement. Ce faisant, ils renforceront l'efficacité des solutions intégrales de lutte contre la fraude en entreprise et enrichiront les capacités de lutte contre le blanchiment d'argent (AML) centrées sur l'entité avec un score de risque unique.

Il va de soi que cette approche recentrée se répercutera sur des domaines réglementaires spécifiques au sein de ces établissements. Dans certaines catégories bien précises, nous avons constaté un intérêt marqué pour des solutions de surveillance des communications et de filtrage des listes de surveillance tout au long de l'année 2022, intérêt qui devrait se poursuivre en 2023. La fraude autorisée et les escroqueries en ligne continueront à occuper le devant de la scène tout au long de l'année 2023, compte tenu notamment d'éventuels transferts de responsabilité vers les établissements financiers. Et sans surprise, les sociétés étant confrontées à des difficultés en matière de transparence et de conformité réglementaire, le douloureux hiver des cryptomonnaies perdurera tout au long de l'année 2023, entraînant avec lui de nouvelles répercussions.

L'adoption du cloud va grandissante

Le passage au numérique sera également stimulé par l'adoption accélérée du cloud, conjuguée à des innovations prometteuses en matière de gestion des données. Compte tenu du potentiel de l'intelligence collective et collaborative - considérée comme la voie à suivre en 2023 - au service de clients allant des établissements financiers mondiaux de premier plan aux banques et coopératives de crédit régionales et locales, nous prévoyons que l'année à venir sera marquée par une évolution radicale des processus de gestion numérique. Et, à partir de là, nous espérons observer des améliorations plus sensibles de l'expérience client, y compris en ce qui concerne la création de comptes et l'expansion de nouveaux produits et services.

En 2023, l'expression « se mettre à l'épreuve du temps », autrement dit préparer l'avenir, prendra toute son importance, les programmes de lutte contre la criminalité financière et de mise en conformité devant faire face aux défis liés à l'évolution constante de la réglementation, à la hausse des comportements criminels et aux sanctions. Si l'on ajoute à cela l'accélération du numérique, la récession qui se profile et les pressions sur les coûts qui en résultent, on comprend à quel point il est impératif de se préparer.
Les établissements financiers s'apprêtant à offrir l'année prochaine des services en ligne et numériques plus étoffés pour répondre aux besoins de consommateurs exigeants, la transformation numérique devrait aller en s'affinant. Ces initiatives ne manqueront pas d'influer sur la fidélisation des clients et reflèteront la manière dont ces derniers interagissent aujourd'hui et interagiront demain avec les banques. En 2023, les banques abandonneront l'approche « centrée sur le produit » au profit d'une autre plus « centrée sur le client ». Ce faisant, il deviendra primordial de relever le défi que représente la gestion des identités dans notre monde numérique.

À quoi devons-nous nous attendre en 2023 ?

Afin de proposer un parcours client numérique plus cohésif et personnel - tout en réduisant les risques - les établissements financiers adopteront une approche qui intègre les systèmes numériques, les plateformes d'expérience client, les applications et l'infrastructure. Face à l'augmentation des coûts, ils trouveront de nouvelles solutions pour appliquer les technologies de nouvelle génération à leurs processus - souvent lourds et hérités du passé - afin d'atténuer les risques réglementaires tout en accélérant l'efficacité opérationnelle.

Nous prévoyons, hélas, que l'aggravation des sanctions et la multiplication des amendes resteront un problème majeur auquel devront faire face les établissements financiers. Face aux nouveaux obstacles susceptibles d'émerger, ils étudieront de plus près comment rationaliser leurs activités afin de permettre à leurs analystes de disposer de plus de temps. Ces derniers pourront ainsi se concentrer sur les tâches nécessaires au renforcement de la lutte contre la criminalité financière et, en fin de compte, améliorer l'expérience client.

Mercredi 18 Janvier 2023




OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES