Quotidien future finance
              



Les cadres financiers encore attachés aux processus papier


D'après une étude Xerox, 42 % des processus métiers clés dans le secteur des services financiers resteront basés sur le papier en 2018, repoussant ainsi l’idéal d'automatisation totale



Les établissements de services financiers restent prudents à l’égard de numérisation de leurs processus métier : les cadres indiquent ainsi qu’une grande partie de leur activité restera basée sur le papier à l'horizon 2018.

Une récente étude Xerox intitulée « la digitalisation au travail » et menée auprès de 200 décideurs informatiques de grandes entreprises financières en Amérique du Nord et en Europe de l'Ouest, dévoile que même si 45 % des cadres estiment que les processus papier présentent un risque lié à la sécurité, la transformation numérique ne semble pourtant pas être une réalité imminente.

Cette enquête révèle que 56 % des établissements financiers continuent de gérer la plupart de leurs activités par voie papier, plus de la moitié d'entre elles (57 %) envoyant toujours des factures par courrier. Dans ce secteur, près d'une entreprise sur cinq (17 %) n'a pas franchi le pas de la digitalisation pour ses départements clés que sont le développement produit, la facturation, le service client, les ressources humaines et la gestion contractuelle.

Cela en dépit du fait que 43 % des cadres financiers considèrent que la transition des flux de travail numériques pourrait réduire les coûts et améliorer la productivité pour 42 % d’entre eux.

Du retard sur les initiatives préalables

L’étude Xerox souligne que les établissements financiers n'ont pas encore adopté les premières étapes qui mènent à la digitalisation. Plus particulièrement, les insuffisances en matière d'analyse de données représentent l'un des obstacles majeurs vers l'automatisation et la numérisation des workflows.

L’étude montre que :
- 44 % des établissements financiers n'ont pas encore implémenté de solutions pour leurs collaborateurs nomades ;
- 52 % n'ont pas encore ajouté ou optimisé de services Cloud ;
- 50 % n'ont pas encore intégré ou optimisé les capacités d'analyse prédictive via le Big Data

« Il n'est pas souhaitable de se lancer dans un processus de digitalisation sans avoir un plan défini. Il est nécessaire d'évaluer les processus de l'entreprise et de procéder par étapes en commençant par les fondamentaux, » explique Andy Jones, vice-président du département Workflow Automation, Large Enterprise Operations chez Xerox.

L'évolution de l'automatisation

Malgré sa dépendance actuelle au papier, le secteur financier semble avoir mis le cap sur l'automatisation des processus. Plus de 78 % de sondés estiment avoir identifié les principales fonctions qui en bénéficieraient le plus : la comptabilité (42 %), la relation client (38 %) et les créances (43 %).

« Une fois de plus, tout est une question de données, » souligne Andy Jones. « À mesure que l'automatisation va gagner les établissements financiers, il sera essentiel de repérer rapidement les dynamiques de performance et de valider les données pour davantage de précision. Les modèles numériques permettent aux entreprises d'obtenir une vision beaucoup plus nette des processus métier, elles peuvent alors voir plus aisément quels départements ou processus gagneraient à être numérisés. »

Xerox a dévoilé des services d'automatisation des workflows dans le cadre de ses services de gestion déléguée des impressions, afin de favoriser la hausse de la productivité et la transformation numérique. Xerox a également étendu son portefeuille de services en développant des outils d'automatisation visant à accompagner tous types d'activités, depuis les centres de relation client aux processus financiers et comptables, sans oublier le secteur de la santé.

Méthodologie
Au cours du second semestre 2015, Coleman Parkes Research a interrogé 600 décideurs et influenceurs du secteur informatique issus d’entreprises basées aux Etats-Unis, au Canada, et en Europe de l’Ouest (Benelux, France, Allemagne, Royaume-Uni). Cette étude vise à comprendre les comportements, enjeux et initiatives liés à la transformation digitale de la part d’entreprises qui traitent de grands volumes de documents papier.

L’ensemble des personnes interrogées occupent des postes à hautes responsabilités dans le domaine des technologies digitales, que ce soit au niveau stratégique, solutions et infrastructure.

Les secteurs d’activités couverts par cette étude sont le secteur public, les services financiers et institutionnels des entreprises.
L’intégralité de l’étude est téléchargeable via le lien suivant : https://www.xerox.fr/fr-fr/services/managed-print-services/infos-complementaires/transformation-digitale-des-entreprises

Note: Retrouvez Xerox sur Passerelles Digitales, un blog permettant à l’entreprise de partager les opportunités de croissance offertes par la transformation digitale.

A propos de Xerox
Xerox contribue à transformer la manière dont le monde travaille. Grâce à notre expertise en matière d’imagerie, de processus métiers, d’analyse de données, d’automatisation et nos connaissances des comportements utilisateurs, nous façonnons les flux de travail afin d’améliorer la productivité, l’efficacité et la personnalisation. Nous exerçons nos activités dans plus de 180 pays. Nos 140 000 collaborateurs, conçoivent des innovations significatives et proposent des services d’optimisation des processus métier, des équipements d’impression, des logiciels et des solutions qui font réellement la différence pour nos clients, et leurs clients. Le 29 janvier 2016, Xerox a annoncé son intention de se scinder en deux entreprises indépendantes et cotées en bourses : une entreprise d’externalisation de processus métier (BPO) et une entreprise de technologie documentaire. La scission devrait être finalisée d'ici la fin de l'année 2016.
www.xerox.fr/

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 6 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The FinTecher
- The Blockchainer
- Le Capital Investisseur

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Lundi 21 Mars 2016
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles