Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



Les banques pourraient économiser jusqu’à 88 millions de dollars en mutualisant les informations clients


Un gestionnaire d’informations clients, commun aux banques de la place, leur permettrait de réduire de plus de moitié le coût de leur conformité (suppression de tâches redondantes liées à la gestion des informations clients), mais aussi d’augmenter la qualité de ces dernières. Il améliorerait également l’expérience des entreprises vis-à-vis des banques.



C’est ce que révèle le dernier rapport de Strategy&, l’entité de conseil en stratégie de PwC « Saving a bundle on banks’ data costs : Setting up utilities to manage client data ».

Centraliser les données, un avantage conséquent pour les banques

Les banques mondiales consacrent chacune jusqu’à 88 millions de dollars par an à collecter et à stocker des informations sur les entreprises clientes. Pourtant, à ce stade, cette activité ne leur apporte aucun avantage concurrentiel, et répond uniquement aux obligations réglementaires de lutte anti-blanchiment et de financement du terrorisme et d’identification des clients (Know Your Customer).
Selon les experts Strategy&, les banques concurrentes auraient intérêt à travailler ensemble pour centraliser leurs informations clients au sein d’un unique « gestionnaire de données » (« KYC Utility »). Dans un contexte où les banques peinent à améliorer leurs marges, elles pourraient ainsi réduire les coûts et délais liés à la collecte, au stockage et à la gestion de ces informations clients. Ces dernières, qualitatives et plus précises, permettraient ainsi de réduire considérablement les risques liés à la conformité.

Un réseau commun de données, une aubaine pour les entreprises

Les demandes répétées des banques sont sources de frustration pour toute entreprise ayant des comptes dans plusieurs établissements. Un gestionnaire d’informations clients améliorerait l’expérience des entreprises en leur permettant de ne remplir qu’un formulaire pour tous les établissements bancaires, avec les mêmes rubriques à renseigner pour chacun.

« Les attentes croissantes des régulateurs en matière de connaissance client doivent inévitablement conduire les acteurs du système bancaire à repenser leur manière de collecter les informations relatives à leurs clients. La mise en place d'un gestionnaire de données permettrait aux banques d'économiser un temps considérable sur la collecte de ces documents, qui doivent être obtenus lors de l'entrée en relation d'affaires mais également mis à jour de manière régulière, et de se concentrer davantage sur l'analyse qui doit en être faite, véritable enjeu de conformité des banques. » selon Sébastien d’Aligny, Associé en charge de la conformité et de la règlementation bancaire chez PwC France.

Malgré l’existence de quelques obstacles, la création d’un outil global est une priorité absolue pour les banques

La création d’un gestionnaire de données nécessite au préalable de lever certains obstacles et notamment :
• S’assurer que l’ensemble des parties prenantes (clients, banques, autorités de réglementation, etc.) reconnaissent le gestionnaire d’informations comme une entité indépendante, fiable et stable ;
• Etablir au préalable un modèle de gouvernance solide visant à s’aligner sur un format standard de données, qui convienne à tous compte tenu de leurs différents environnements. En effet, chaque banque a sa propre façon de recueillir, stocker et interpréter la réglementation en matière de données clients ; et certaines banques recueillent en outre des informations supplémentaires sur leurs clients conformément à leurs politiques internes de gestion des risques et de conformité.

« A terme, chaque régulateur devrait chercher à encadrer la création de ces gestionnaires de données, avec des règles de gouvernance, des standards de données et des normes de sécurité. Tous les acteurs ont à gagner avec cette mutualisation : les banques, les entreprises mais aussi les régulateurs qui disposeront d’une vision plus globale des données et pourront lutter plus efficacement contre le blanchiment d’argent et autres délits financiers » explique Romain Godard, Associé chez Strategy&, l’entité de conseil en stratégie de PwC.

Des difficultés qui ne semblent pas insurmontables selon Strategy& : les initiatives se multiplient au Moyen-Orient, à Hong-Kong, en Allemagne, et plus récemment en France, où la Société Générale a lancé en 2017 le projet « Clipeum », qui permettra aux entreprises de télécharger des documents KYC (Know Your Customer). Ce projet concernerait jusqu'à présent Allianz, Commerzbank, Banque Postale, Bpifrance, Crédit Agricole, Euler Hermes, Natixis, UniCredit et le gestionnaire d'investissement Tikehau Capital, et devrait entrer en service en 2020.

Télécharger l'étude en version PDF (16 pages) ci-dessous

Source : Strategy&

Laurent Leloup
Fondateur Finyear & Chaineum
Auteur de "Blockchain, la révolution de la confiance"

FINYEAR & CHAINEUM

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.

Mardi 22 Octobre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News