Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Le risque des pays émergents


Lettre Eric Galiègue - Valquant semaine 46 - 17 novembre 2017.



Cette semaine, deux pays émergents de taille très significative ont vécu une forte dégradation de leur situation financière. Le Venezuela de M. Maduro est désormais classé par S&P en catégorie «défaut partiel ».

Le défaut n’est pour l’instant pas total car la Russie a accepté un accord de rééchelonnement de la dette et la Chine pourrait faire de même. Les deux alliés historiques du camp « socialiste ». Ils sont prêts à un effort financier pour soutenir le Venezuela, qui subit une crise économique sans précédent. Ils sont surtout prêts à aider un pays qui demeure un des « derniers cailloux » dans la chaussure des USA. En Afrique du Sud, les soupçons de corruption au plus haut niveau, en plus de l’instabilité politique endémique du pays, ont poussé à la hausse les taux d’intérêt sur la dette souveraine, qui atteignent désormais 10%. Le pays a eu du mal à lever des fonds sur les marchés cette semaine. Le Venezuela et dans une moindre mesure l’Afrique du Sud, constituent des illustrations de la « malédiction des matières premières », qui veut que les pays richement dotés par la nature n’arrivent finalement pas à émerger. La rente des matières premières n’incite pas à l’effort et à la constitution d’une économie prospère en dehors du secteur primaire.

Paradoxalement, deux pays sans matières premières (ou quasiment), le Japon et l’Allemagne, ont publié cette semaine des performances économiques remarquables. La croissance outre Rhin a atteint 0,8% au troisième trimestre : elle dépasse désormais la croissance des USA sur la même période. Le pays du Soleil Levant a, quant à lui, publié une croissance du PIB supérieure aux prévisions. C’est le septième trimestre consécutif de croissance pour ce pays emblématique de la déflation et du déclin économique. Dans les deux cas, les excédents commerciaux contribuent largement à la croissance. Cela montre à nouveau que l’on peut mieux vivre dans la rareté (de matières premières) que dans l’abondance…

Cela signifie aussi que les pays émergents traversent une mauvaise passe, qui pourrait s’aggraver dans les prochaines semaines. En effet, le premier des pays émergents, la Chine, a publié des statistiques un peu moins bonnes. Comme le congrès du PCC est terminé, et a, comme prévu, confirmé que XI Jinping détient les pouvoirs les plus étendus, les statistiques peuvent être moins bonnes. Il est de notoriété publique que les statistiques chinoises sont « faites à la main », et il est possible que la situation se dégrade dans les prochains mois.
La Chine partage avec les grands pays développés un endettement qui est devenu considérable et surtout a très rapidement augmenté. La Chine a remarquablement traversé la crise depuis 10 ans, grâce à l’explosion de son endettement, à l’image des pays développés.

Rappelons que le taux d’endettement public des pays développés (en % du PIB), est passé de 60% environ à quasiment 100% aujourd’hui. Ce chiffre de 60% représente la limite haute définie par le traité de Maastricht. Des études très sérieuses ont démontré que les inconvénients du surendettement dépassent les avantages du levier financier, lorsque la dette dépasse 60% du PIB. Les taux d’intérêt payés par l’Empire du Milieu pour sa dette à 10 ans continuent de monter.
Nous avons relevé le phénomène il y a 2 semaines. Il s’amplifie, avec le dépassement de la barre des 4%.
Evidemment, un pays qui croit au rythme de 6-7% peut payer 4% sur sa dette.
Ce qui nous inquiète, c‘est la vitesse de la hausse des taux de marché et les difficultés de la banque centrale à limiter ce mouvement. Au total, la thématique « pays émergents » qui a si bien fonctionné en 2017, pourrait vite être mise à mal.
La baisse récente du cours des matières premières confirme la baisse probable de la demande chinoise. Elle a été parallèle à la récente correction de l’indice des pays émergents. Les investisseurs l’ont probablement compris et se repositionnent sur les pays développés.

Le pari japonais a été largement pris et le Kabuto-Cho a dépassé des niveaux qui remontaient à mars 2000. Le retour à meilleure fortune boursière du Japon reflète le réel éloignement du risque déflationniste. La très faible inflation qui accompagne la croissance en volume au plus haut depuis très longtemps, démontre que le risque inflationniste n’est pas non plus à l’ordre du jour. L’alignement des astres semble confirmé. Le maintien des taux à un niveau très bas, même s’ils remontent un peu dans l’année qui vient, justifie l’optimisme sur les marchés d’actions.

Spec : le Cac 40 rebondit, mais il n’est plus en tendance haussière affirmée.

Tendance sur les marchés de taux et de devises :

Légère baisse des taux de l’OAT cette semaine. L’€ a progressé de 1%.

Tendances récentes sur les matières premières : Baisse des cours du pétrole de 3-4% et des métaux industriels

Investisseurs : Nous recommandons désormais aux investisseurs à risque moyen ou faible, une pondération neutre sur les actions. Les investisseurs qui acceptent un risque élevé peuvent rester surinvestis sur les actions tant que la tendance haussière demeure affirmée, ce qui est clairement toujours le cas.

Eric Galiègue
VALQUANT

171, rue Saint-Honoré - 75001 Paris
Tél. 01.58.18.37.50
Fax. 01.42.65.15.26

www.valquant.fr




Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Vendredi 24 Novembre 2017
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News