Quotidien Fintech, Blocktech, DeFi, Blockchain
              


Dimanche 9 Avril 2006

Le reverse factoring


Le reverse factoring a pour objectif de proposer aux fournisseurs d'un débiteur de bonne qualité une solution d'affacturage à de meilleurs conditions que celles qu'ils auraient contractées directement. Le fournisseur profite normalement de la qualité de signature du débiteur.



Le développement et l'orientation de ce type de programme dépendent de la stratégie du grand débiteur vis à vis de ses fournisseurs, notamment dans la possibilité qui leur est donné

d'accéder aux crédit court terme à d'excellentes conditions.

Quelques sociétés d'affacturage indiquent avoir développé une offre de cette nature: CGA du Groupe Société Générale, IFN et EUROFACTOR.

Des Grands Cabinets de conseil inscrivent aussi le reverse factoring dans leur offre de solution d'optimisation du BFR tant des grands donneurs d'ordre que des fournisseurs qui l'utilisent.

La seule réalisation significative est, à ce jour, la société financière FINIFAC détenue par le Groupe Carrefour. Cette société d'affacturage se place à fin 2005 dans les 8 premiers rangs du marché français de l'affacturage.

Le concept est plus largement connu en Italie ou bon nombre de grandes sociétés ont créé leur propre établissement de crédit ou d'affacturage afin d'offrir les services du factor à leurs propres fournisseurs.


Synthèse Laurent Leloup