Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Le cycle prévisionnel de l’entreprise : PMT, budget, forecast et… rolling forecast


Le cycle prévisionnel des entreprises est régulièrement constitué du Plan à Moyen Terme à 3 ou 5 ans (PMT), du budget annuel et des révisés budgétaires (forecast), souvent trimestriels. Le rolling forecast peut y être avantageusement intégré.



Ariel Smadja
Ariel Smadja
En effet, dans un environnement en mutation permanente, la réussite des entreprises dépend grandement de leur faculté à s'adapter rapidement aux impératifs des marchés sur lesquels elles interviennent et à faire preuve de réactivité, voire de proactivité. Le rolling forecast est un processus dynamique, utile pour gérer de telles contraintes.

Les limites du budget :

Le budget reste pour la majorité des entreprises le principal outil de détermination des objectifs et la base de comparaison des résultats. Pourtant, l'exercice budgétaire classique présente des limites :

Un périmètre souvent limité aux aspects financiers, voire au seul compte d’exploitation, qui ne laisse que peu de place aux indicateurs qualitatifs. Un décalage peut, de ce fait, apparaître avec les objectifs de pilotage des opérationnels. De plus, le lien entre budget et planification stratégique est rarement effectif.
Une limite temporelle : le budget est limité à l'exercice comptable qui correspond rarement au rythme d'évolution de l'activité, du marché ou de l'entreprise elle-même. Par ailleurs, le processus de réactualisation (forecast) n'est pas systématique alors que les hypothèses retenues lors de la construction budgétaire deviennent souvent obsolètes au cours de l'année. Cela peut empêcher la mise en place d'actions correctives indispensables.
Des limites liées aux outils utilisées : l'exercice budgétaire est très consommateur de temps, il demande la mobilisation de nombreux acteurs de l’entreprise pendant plusieurs mois. Malgré cela, le processus prévisionnel ne s’appuie encore que très rarement sur un outil de planification adapté assurant l’intégrité des données et offrant de réelles possibilités de simulation.

La construction budgétaire traditionnelle ne permet donc pas de répondre pleinement aux besoins de pilotage. En revanche, la mise en place de processus d’élaboration de prévisions couvrant un spectre fonctionnel et temporel plus large peut largement contribuer à améliorer le pilotage de l’entreprise.

Le rolling forecast :

Il s’agit d’un outil permettant l’élaboration de prévisions glissantes sur une période en lien avec les besoins de pilotage de l’entreprise : 12 mois, 18 mois, 24 mois…

Le rolling forecast permet une actualisation quasi permanente des prévisions en fonction des dernières données réelles disponibles. Ce processus dynamique d'élaboration des prévisions offre une visibilité accrue sur la performance à venir de l'entreprise et renforce ainsi la qualité des prévisions d'atterrissage de résultat. Il permet un pilotage à court, moyen ou long terme, en fonction des échéances retenues et permet de suivre l'exécution de la stratégie sans rupture temporelle.

La mise en place d’un rolling forecast suppose toutefois de mener un ré-engineering des processus de gestion et idéalement de se doter d’un outil de simulation moderne.

Ariel SMADJA
 
Associé-Gérant de Fuseo, société de conseil aux directions financières
 
+33 (0)6 26 74 54 10
 
 

Vendredi 18 Janvier 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News