Future Finance, Fintech, Blockchain, DeFi | Daily News
              



La monnaie digitale selon la Banque de France


C'est pas mon idée ! L'innovation dans les services financiers, par Patrice Bernard.



La monnaie digitale selon la Banque de France
L'annonce a fait l'actualité du secteur financier cette semaine : la Banque de France veut lancer des expérimentations en matière de monnaie digitale à partir de 2020. Cependant, la lecture de l'allocution complète du gouverneur, François Villeroy de Galhau, dont elle est issue dépeint une étrange perspective sur les projets de l'institution.

En effet, dès les prémices de la réflexion, il apparaît un extraordinaire décalage entre les besoins réels et les orientations proposées. Ainsi, selon la Banque de France, les finalités d'une monnaie digitale de banque centrale (MDBC) se limiteraient à 1) l'élaboration d'une réponse au déclin des espèces (et les risques d'exclusion qu'il induit), 2) un moyen de rendre les paiements « de gros » plus performants et 3) un puissant levier de souveraineté, au niveau européen, face aux initiatives des géants technologiques.

En conséquence, deux usages distincts – et deux catégories de solutions – seraient nécessaires, l'un dédié aux échanges entre acteurs de la finance et l'autre pour le grand public, chacun exprimant naturellement des exigences différentes, par exemple en termes de typologie de flux, avec, d'un côté, des transferts relativement peu nombreux de montants élevés et, de l'autre, d'importants volumes de transactions de faible valeur.

La priorité va inconditionnellement au premier, une monnaie digitale à l'échelle du continent pouvant supposément offrir une nouvelle opportunité d'affermir la position de l'euro face au dollar américain. Les institutions financières, habituées aux mouvements électroniques sur des comptes de banque centrale, disposeraient en outre d'une maturité supérieure (sérieusement ?) pour envisager une transition vers une MDBC. C'est donc uniquement cette direction que prendront les appels à projet prévus à court terme.

Disons-le crûment : ce choix est absurde ! S'il existe bien de sérieux problèmes d'efficacité dans les échanges entre acteurs institutionnels, il devrait être clair qu'ils ne sont pas dus au support employé, puisque, comme le souligne François Villeroy de Galhau lui-même, la dématérialisation totale de la monnaie y est déjà en vigueur ! En quoi la transition d'un modèle de gestion de comptes, parfaitement adapté à un cercle restreint de participants de confiance, vers un système de jetons serait-elle une amélioration ?

Et l'approche suggérée pour une éventuelle MDBC publique est tout aussi aberrante, puisque, dans ce cas, il est question au contraire de maintenir une logique de comptes qui revient finalement à ne rien changer à la situation existante ! Un tel raisonnement perd totalement de vue les attentes (latentes) des usagers (consommateurs et commerçants en tête) vis-à-vis d'un moyen de paiement nativement digital, qui permette de réduire les frictions actuelles – y compris de sécurité – des opérations du quotidien.

À l'arrivée, la démarche de la Banque de France révèle un manque d'ambition consternant : elle ne fait qu'accompagner des programmes internes déjà initiés dans les établissements du monde entier – dont je persiste à affirmer qu'ils n'ont pas de valeur – et ignore résolument le potentiel de transformation là où il aurait le plus de sens. Pire, il est impossible d'écarter le soupçon d'une volonté délibérée de protéger les banques historiques, en écartant toute hypothèse de désintermédiation dans les paiements.

Par Patrice Bernard.
Fondateur du blog C’est pas mon idée






Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est une boutique STO offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a STO Boutique with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Mardi 10 Décembre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos




Finyear - Daily News