Quotidien Finance, Crypto Daily News


              



La hausse Trump ?


Lettre du 21 septembre 2018



Eric Galiègue
Eric Galiègue
La hausse des actions américaines cette semaine est stupéfiante. L’annonce d’une taxation de 200Mds de $ d’importations chinoises au taux de 10% tout de suite, puis de 25% au 1er janvier 2018, a eu un effet positif sur les cours des actions. Nous savons depuis longtemps que le comportement de court terme du prix des actifs est parfois surprenant. Mais dans ce cas d’espèce, on atteint des records, car la taxation des importations est objectivement connue pour être une des mesures les plus contre-productives. L’instauration de droits de douane constitue finalement un impôt qui sera payé par le consommateur américain. Soit il le paie tout de suite sous forme de hausse du prix du bien répercuté par le producteur chinois, soit il le paie par la disparation de ce bien, en attendant qu’un producteur américain le produise. Ce transfert sur le consommateur final de l’impôt est bien connu. Il pourrait d’ailleurs contribuer à l’inflation, qui n’est pas un souci actuellement, mais pourrait le devenir. Dans tous les cas de figure, il s’agit bien d’une baisse de pouvoir d’achat et donc d’une sanction du consommateur américain.

Du côté de l’offre, l’accroissement des droits de douane suscite des effets en chaine complexes et parfois surprenants. En tout état de cause, la chaine d’approvisionnement des groupes multinationaux est très perturbée, et l’incertitude associée n’est évidemment pas un facteur de croissance. La hausse des droits de douane, dont l’objectif est de tarir les exportations chinoises vers les USA, aura aussi pour effet d’aggraver le ralentissement économique chinois, ce qui pourrait catalyser une crise comparable à celle de 2015. Enfin, la réaction de l’Empire du Milieu pourrait être brutale, et notamment prendre la forme d’un boycott des obligations américaines, voire de la vente d’une partie du portefeuille existant. Cela pourrait arriver au pire moment, justement lorsque les taux américains sont en train de dépasser le seuil des 3%.

En un mot, rien n’est bon dans la hausse des droits de douane annoncée fièrement par le Président Trump. Alors, comment expliquer la hausse de Wall Street à cette annonce ? Le premier argument a été largement évoqué par les observateurs : « ça aurait pu être pire ». Les taux de taxation aurait pu atteindre 25% tout de suite, et la Chine aurait pu réagir d’une manière plus virulente, notamment sur les taux de douane appliqués à 60 Mds$ d’importations américaines. Les officiels chinois auraient pu brandir la menace d’une vente massive d’obligations américaines. Au contraire, la réaction est restée modérée, et l’accès à la table des négociations est toujours ouvert. Il n’empêche que la guerre commerciale est bel et bien déclarée, et que la bataille de la taxation du commerce international a commencé. Pour nous, ce n’est évidemment pas une bonne nouvelle. Le deuxième argument est de considérer que les entreprises sauront se jouer de ce contexte politique compliqué, et que finalement l’impact réel sur les entreprises sera faible, voire négligeable. Le troisième argument est de considérer que Wall Street croit en tout ce que Trump dit. Il croit que la taxation des produits chinois va faire rentrer beaucoup d’argent dans les caisses de l’Oncle Sam, et que c’est donc une bonne nouvelle. Il croit que l’économie américaine va reconquérir en quelques mois les activités laissées à la Chine. Il croit aussi que grâce à ses tweets accusateurs de l’OPEP, le Président Trump va faire baisser le cours du pétrole. Wall Street pense que le Président détient la vérité et qu’il a raison de faire ce qu’il fait.

Pour notre part, nous ne pensons pas que la méthode Trump soit la bonne pour le monde et aussi pour les USA ; elle nous conforte dans l’idée que la croissance ainsi constituée est une prédation sur les autres. Comme pour le Brexit, le jeu est globalement à somme négative, surtout pour le reste du monde, dont l’Europe.

Spec : retour sur la zone de résistance, toujours pas de tendance claire en Europe.

Tendance sur les marchés de taux et de devises : Hausse des taux européens et américains : le 10 ans a dépassé 3%. L’€ est stable contre le $.

Tendances récentes sur les matières premières : Les cours du pétrole demeurent tendus : le Brent a atteint 80$, le WTI, 70. Le prix du cuivre est remonté au-delà de 6 000$/t.

Investisseurs : Nous recommandons aux investisseurs à risque moyen ou faible, de sous pondérer au maximum les actions au-delà de 5 400 points pour le CAC 40.

Eric Galiègue
VALQUANT

171, rue Saint-Honoré - 75001 Paris
Tél. 01.58.18.37.50
Fax. 01.42.65.15.26

www.valquant.fr




Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Mardi 25 Septembre 2018
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles



Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières



Cryptocurrencies


Finyear - Daily News