Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News


              



La PME, l’employeur idéal pour la majorité des Français


Un récent article des « Echos » rendant compte d’une étude faite par un spécialiste du portage salarial « Didaxis », nous apprend que pour 75% des Français, l’entreprise idéale est une PME française. Malgré des rémunérations souvent moins importantes, des difficultés d’accès à la formation et une expérience moins valorisante sur un CV, ils privilégient la qualité des relations humaines, la proximité et les facilités d’évolution de carrière, apanages des PME.



Alain Goetzmann
Alain Goetzmann
Malgré les contraintes financières des PME, les Français se détournent des grandes entreprises aujourd’hui considérées comme trop bureaucratiques.

Toutefois, des bonnes intentions à l’action, il reste encore du chemin à parcourir et selon Julie Le Bolzer, auteure d’un billet dans les « Echos Business », si les enjeux et vecteurs d’attractivité sont nombreux, il n’est pas forcément facile à une petite entreprise d’attirer et de fidéliser les talents dont elle a besoin. Elle doit, pour recruter, faire preuve d’imagination et se rendre visible sur les réseaux sociaux à défaut d’annonces de recrutement couteuses.

Et encore, une fois le candidat idéal recruté, lui faudra-t-il veiller à ce qu’il ne cède pas aux avances ultérieures de grands groupes.

Mais il est réconfortant de penser qu’au travers de ce sondage, la population mesure la contribution au bien-être économique des PME et, probablement, des entreprises en général car, bien que le gouvernement semble enfin avoir changé de doctrine à leur égard, on assiste encore trop souvent à des réactions empreintes d’une idéologie surannée de la part de certains représentants des pouvoirs publics.

Il serait bon que chacun prenne enfin conscience du fait que le problème de l’emploi ne sera résolu que par les employeurs. « Pour créer des emplois créons des entreprises, pour maintenir des emplois favorisons la transmission » disait André Mulliez, le fondateur du Réseau Entreprendre. Voilà deux concepts simples dans lesquels pourrait être insufflé un dynamisme nouveau. De nombreuses mesures pourraient être engagées pour que ce « new deal » à la française donne des résultats concrets, avec bien plus d’efficacité qu’un programme d’emplois aidés.

 

Direction financière et stratégique
Levée de fonds, introduction en bourse, fusion-acquisition
Agrément CIF N° F000131 - Listing Sponsor sur Alternext
88 bis, avenue Charles De Gaulle 92200 Neuilly-sur-Seine

Friday, July 5th 2013
Rate it


New comment:
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News