Quotidien Finance digitale, open finance, blockchain
              



L’exceptionnelle résilience des actions


Lettres du 10 janvier 2020 par Eric Galiègue - VALQUANT.



La résistance des marchés d’actions est remarquable depuis le début de l’année 2020. On savait que les marchés financiers étaient relativement peu sensibles aux événements géopolitiques. Nous l’avons dit et écrit à plusieurs reprises au cours des derniers mois, en faisant un « mea culpa » : depuis 2016, et peut être même avant, nous avons interprété probablement trop négativement les événements politiques et géopolitiques qui marquent l’actualité.
Du vote pour le Brexit en juin 2016, à l’élection de M.Trump, en passant même par la crise Ukrainienne, nous avons fait part d’une prudence exagérée, au regard de la réalité de l’impact de ce type d’événements. C’est en partie ce qui explique que nous avons recommandé de vendre bien trop tôt au cours de l’année 2019.
L’aggravation des tensions entre l’Iran et les USA en cette première semaine de la nouvelle année est quand même particulièrement anxiogène. Il faudrait plutôt parler de quasi-déclaration de guerre entre les USA et l’Iran, avec l’exécution à Bagdad, d’un haut dignitaire iranien, et le bombardement de 2 bases américaines par des missiles iraniens. Rappelons que ces événements n’ont d’importance aux yeux des marchés financiers qu’en raison de la proximité des plus grandes zones de production mondiales de pétrole. On connait bien le cynisme des marchés financiers face au drame que représente la guerre, cette violence légale, expression de la barbarie humaine. L’effroyable guerre entre l’Iran et l’Irak de 1980 à 1988 n’a jamais intéressé les investisseurs ni affecté les cours, bien qu’elle ait causé la mort d’un million d’hommes, femmes et enfants. Malgré le risque d’un nouvel affrontement entre arabes et perses, entre sunnites et chiites, les marchés d’actions n’ont quasiment pas réagi aux actes de guerre des premiers jours de l’année 2020. Le profil de la journée du vendredi 3 janvier est à ce titre révélateur : alors que la CAC avait ouvert en baisse marquée de plus de -1%, il a fini la journée en hausse de +0,1%. Les cours du pétrole, de la même façon, ont réagi pendant quelques jours ; ils ont progressé de 4 à 5 dollars, avant de perdre quasiment toute cette avance dans le courant de la semaine qui se termine. Il est vrai que les belligérants ont montré une certaine mesure, et notamment Donald Trump dans son allocation très récente. Pourtant, s’il a annoncé ne pas vouloir renverser le pouvoir en place et ne pas avoir l’intention d’utiliser tout l’arsenal militaire de la première puissance du monde, on sait que l’Iran dispose de moyens « non conventionnels » redoutables. Le terrorisme aveugle pourrait connaitre de nouveaux développements.
Mais, manifestement, le marché des actions s’en soucie peu. Hier soir, Wall Street a affiché de nouveaux plus hauts historiques. La prospérité des USA est impressionnante, avec la plus longue période de croissance de son histoire, des champions digitaux incontestés, un taux de chômage au plus bas depuis les années 50, les prix de l’immobilier en hausse, et un dollar qui s’apprécie. La hausse du cours des actions résulte de cette prospérité économique, et aussi de l’hyper-liquidité organisée par la Banque Centrale, qui incite notamment les entreprises à racheter leurs actions pour les annuler. A la liquidité considérable se rajoute l’organisation de la rareté des actions : un cocktail éminemment haussier. Rarement autant d’arguments ont été en la faveur des actions.
Ainsi, le nouveau paradigme est confirmé : le maintien d’une situation anxiogène favorise la hausse du prix des actions, car elle incite les banques centrales à garder leur biais accommodant. Il est ainsi très important, au cours de cette année 2020, que les risques de toutes natures persistent, et que la croissance économique n’accélère pas trop rapidement. C’est le plus probable, tant les investissements ont été limités et sont bridés par le biais « courtermiste » des gestions d’entreprise. Cette obsession du court terme est pathétique et finalement quasi suicidaire, mais elle se traduit par cette exceptionnelle résilience du cours des actions. Pourvu que cela dure...au moins une année encore.


Specul : Le Cac 40 tente de rejoindre ses sommets de 2007 à 6168 points. C’est possible, bien que lent.

Tendance sur les marchés de taux et de devises : les taux souverains ont baissé significativement. L’€ a baissé de 0,9% contre le $ qui a profité du stresse géopolitique.

Tendances récentes sur les matières premières : Le cours du pétrole a reperdu tous ses gains causés par le regain de tension entre les USA et l’Iran. Le cours du cuivre est stable

Investisseurs : Nous recommandons de pondérer normalement les actions (position neutre) pour un CAC 40 compris entre 5611 et 6043.
Eric Galiègue
Eric Galiègue

Eric GALIEGUE
Analyste financier indépendant,

Président de VALQUANT EXPERTYSE SAS
Membre de l'ACIFTE, association agrée par l' AMF
Enregistré à l' ORIAS sous le N° 11059738

7 rue Greffulhe
75 008 PARIS
01 42 93 23 68
06 82 84 78 61
eric.galiegue@valquant.fr


www.valquant.fr





Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est une boutique STO offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a STO Boutique with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Lundi 13 Janvier 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite





Finyear - Daily News