Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

L’avenir des banques s’écrit dans le cloud

Par Stephan Hadinger, directeur de la technologie, AWS France.


Sous la pression de nouveaux acteurs, le secteur bancaire accélère sa mutation numérique. C’est une transformation profonde qui se traduit par une refonte des systèmes informatiques traditionnels dans laquelle le cloud joue un rôle prépondérant.

La technologie a ouvert les services bancaires à de nouveaux acteurs

Le paysage bancaire a été considérablement modifié par les technologies numériques et les nouveaux usages qui en ont émergé. La pandémie a renforcé l’attente des clients pour des services accessibles en ligne à tout moment. Les habitudes des banques traditionnelles ont été bouleversées par l’arrivée de nouvelles formes de compétition, et l’essor des Fintechs change considérablement le paysage bancaire. Offrant un large éventail de services en ligne par l’intermédiaire d’entreprises de « Banking as a Services », ces nouveaux modèles de banque ne sont pas soumis à l’obtention de leur propre licence bancaire. Une néo banque peut ainsi être lancée en moins d’un an avec un budget limité. D’autres Fintechs développent des robots conseillers pour gérer les investissements pour un coût minimum. Certains grands acteurs du numérique (Les Big Tech) ont même déjà élargi leurs services au paiement par téléphone portable.

Les systèmes informatiques des banques traditionnelles ont démontré leur robustesse mais leur complexité ne permet pas d’innover au rythme de ces nouveaux acteurs. Le coût en maintien opérationnel des systèmes existants pénalise l’investissement dans le développement de nouvelles applications. Pour préserver la relation avec leurs clients, les banques doivent donc s’attacher à proposer rapidement de nouveaux services tout en maintenant la qualité opérationnelle et en prenant en compte le risque accru de cyberattaques.

Le cloud, acteur de la transformation du secteur bancaire

Les établissements bancaires traditionnels repensent leurs systèmes informatiques pour construire la banque de demain. Le cloud s’impose progressivement comme le socle de cette modernisation. Le large éventail de services proposés dans le cloud permet d’élaborer une véritable stratégie d’innovation tout en améliorant l’efficacité opérationnelle et en optimisant les coûts.

Avec le cloud, les banques sont en mesure de produire davantage d‘applications, dans des délais plus courts et de les faire évoluer plus fréquemment grâce à une adoption facilitée des outils DevOps. C’est le cas de Capital One qui s'appuie sur les processus agiles de DevOps pour mettre de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux produits sur le marché en quelques semaines au lieu de plusieurs mois ou années et peuvent ainsi consacrer plus de temps et d’argent pour améliorer l’expérience de leurs clients. En utilisant la souplesse des datalake dans le cloud avec des outils analytiques ou d’intelligence artificielle, les banques peuvent également exploiter efficacement la quantité de données dont elles disposent. Elles peuvent ainsi améliorer la relation client, augmenter la précision des modèles de détection de fraude ou d’analyse de risques financiers.

Ainsi, tout en gagnant en agilité, les banques profitent du cloud pour innover et répondre aux attentes grandissantes des clients tout en renforçant la résilience de leurs systèmes informatiques et la cybersécurité.

Des trajectoires différentes avec pour objectif le cloud

Les banques élaborent des stratégies différentes selon leurs marchés et leur historique. Certaines ont noué des partenariats avec des start-up de la Fintech pour intégrer rapidement de nouveaux services. Ces Fintechs ont généralement choisi le cloud dès leur création pour disposer d’une infrastructure technologique de pointe sans nécessité d’importants investissements. D’autres établissements bancaires ont pris le parti de créer de toutes pièces une banque digitale dans une filiale distincte. Libérée des contraintes d’un système informatique restrictif, cette banque digitale se construit nativement dans le cloud et peut innover rapidement en maitrisant les dépenses. Blank, une banque en ligne destinée aux professionnels indépendants, développe par exemple des solutions natives dans le cloud pour soutenir sa croissance, améliorer la rapidité de ses opérations et renforcer sa capacité d'innovation.

L’enjeu principal reste l’évolution du système informatique supportant le cœur de métier d’une banque (le core banking). La plupart des banques envisage cette évolution sous la forme d’une migration progressive dans le cloud combinant « lift and shift » (migration dans l’état) et “refactoring ciblé” (modernisation).

Plusieurs banques ont adopté des stratégies « Cloud First » ou « Move to Cloud », pour accélérer l’innovation et obtenir rapidement des grains financiers et opérationnels. C’est le cas de Capital One qui est la première banque américaine à avoir achevé de migrer l’ensemble de ses huit centres de données dans le cloud en 2020.

La fidélité à une banque n’est plus acquise définitivement et les clients optent pour les services mieux adaptés à leur mode de vie. Pour être à la hauteur des nouvelles attentes des clients, la banque de demain ne pourra pas se contenter de moderniser des services classiques sous forme digitale. Elle devra constamment enrichir l’expérience client par des innovations en veillant à ce que la technologie reste au service du client.

Mardi 5 Juillet 2022




OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES