Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

Interview | Sweep for Finance, pilotage des émissions financées

Entretien avec Marie-Anne Vincent, VP Climate Finance chez Sweep.


Pourquoi avoir décidé de développer une solution pour les acteurs de la finance ?

Sweep est une plateforme de gestion des émissions de gaz à effet de serre. Notre mission est d’aider les entreprises à comprendre, piloter, et réduire facilement leur empreinte carbone. Si beaucoup se dotent aujourd’hui d’objectifs ambitieux et de long terme, elles ne parviennent souvent pas à en faire une réalité, par manque de données et d’outils de mesure des émissions carbone.

Le secteur financier, qui a un rôle essentiel à jouer dans la décarbonation de l’économie et le financement de solutions innovantes pour le climat, n’échappe pas à la règle et fait face à des besoins spécifiques. Sans accès aux données carbone des entreprises de leurs portefeuilles, les acteurs financiers, comme les gestionnaires d'actifs, les fonds de capital-investissement ou les banques, peinent aujourd’hui à mesurer avec précision l'empreinte carbone de leurs investissements. Ces émissions indirectes, ou « émissions financées », peuvent pourtant être plus de 700 fois supérieures à celles générées par leurs opérations directes.

C’est dans cette optique que nous avons développé Sweep for Finance, une solution permettant aux acteurs financiers d'obtenir un aperçu complet, et en temps réel, des émissions de leurs investissements, et de collaborer avec les entreprises de leur portefeuille pour réduire leur empreinte climatique. L’approche en réseau, développée par Sweep, du pilotage des émissions de gaz à effet de serre a déjà permis de soutenir de nombreuses organisations dans leur transition bas carbone, dont des fonds de capital-investissement tels que Coatue, 2050, Eurazeo ou Mirova.

Parlez-nous des difficultés liées au pilotage des émissions financées.

Actuellement, lorsque les investisseurs tentent de mesurer les données relatives au carbone émis par les entreprises de leur portefeuille, ils se basent sur des estimations ou des données incomplètes. Beaucoup ont encore recours à des feuilles de calcul Excel, ce qui rend la collection et l’analyse de données relatives à leurs émissions carbone complexe, lente, et source d’erreurs.

C’est bien souvent un processus à sens unique, au cours duquel l’investisseur pose de nombreuses questions et l'entreprise financée n’en tire aucun bénéfice en échange. Ce processus est difficilement réalisable pour les organisations ayant des centaines d’entreprises dans leur portefeuille. La façon la plus efficace, à la fois en termes de coûts, ressources et réduction, est d’utiliser une plateforme logicielle, telle que Sweep, qui connecte investisseurs et entreprises pour faciliter le pilotage des données carbone en temps réel, et à agir ensemble pour la réduction de leurs émissions.

Que pensez-vous de l’impact des nouvelles réglementations liées au reporting climatique ?

Les réglementations relatives au reporting climatique constituent l’un des moyens les plus efficaces pour accélérer l’action du secteur privé dans la réduction de leurs émissions carbone. Elles permettent aux acteurs financiers de communiquer de manière transparente sur leur impact, et d’être plus rigoureux dans la collecte de leurs données sur les entreprises de leurs portefeuilles et leurs émissions carbone.

L’adoption prochaine de la directive européenne relative aux rapports sur le développement durable des entreprises (CSRD), qui obligera toutes les entreprises de plus de 250 salariés à mesurer leur empreinte carbone, constitue en ce sens une avancée, et un pas important vers une économie bas carbone.

Pour les acteurs financiers, la mise en place du Réglement Disclosure ou SFDR (Sustainable Finance Disclosure Regulation) imposera plus de transparence sur les produits financiers et demandera à ces acteurs d’intégrer les risques liés à la durabilité dans leurs activités d'investissement.

La crédibilité du reporting des données ESG est actuellement remise en question. Quel est le problème et comment les investisseurs peuvent-ils échapper au greenwashing ?

Le plus grand défi en matière de reporting ESG, ce sont les données. Il est en effet demandé aux investisseurs de faire des rapports ESG, bien qu’il n’ait pas nécessairement accès à toutes les informations pour rendre compte de leur impact avec exactitude. Il devient alors difficile de faire confiance aux scores ESG des entreprises et ce phénomène favorise le greenwashing.

C'est là qu’une plateforme comme Sweep joue un rôle crucial. En connectant leurs investisseurs à leur portefeuille, Sweep for Finance assure une collecte et un suivi de la trajectoire de leurs émissions de manière transparente, uniforme, et en temps réel. Ainsi, nos utilisateurs peuvent ajuster leurs initiatives en fonction de leurs données – et avancer avec confiance vers leurs objectifs ESG et climatiques tout en évitant de tomber dans le piège du greenwashing.

Pour éviter ces accusations de greenwashing, chez Sweep, nous pensons que les acteurs financiers doivent mettre en place un processus de réduction des émissions carbone qui demande certainement du temps, des essais et parfois même des erreurs. C’est pourquoi nous les encourageons à suivre et mesurer leur progrès grâce à des données précises et fiables, et ce, à toutes les étapes de leur transition vers une économie bas-carbone.

Mercredi 23 Novembre 2022




OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES