Finyear | Fintech & Blocktech Daily News
              


Mardi 30 Mars 2021

Interview | Souveraineté et Paiements en Europe (Galitt)


Entretien avec Pierre Lahbabi, CEO de Galitt



Comment les paiements ont-ils un impact sur la souveraineté Européenne ?

Il est apparu clairement au cours des 15 dernières années, notamment avec le lancement de SEPA, que les paiements sont un facteur important pour la souveraineté européenne et un moteur essentiel pour le renforcement du rôle international de l'euro.

De fait, le paysage européen des paiements a beaucoup évolué au cours des deux dernières décennies, sous l'effet de :
- l'évolution de la demande des clients et des entreprises,
- l'accélération de la numérisation des paiements et de la banque en général
- les changements technologiques qui remettent en question les activités de paiement traditionnelles et bouleversent complètement la manière dont les gens effectuent leurs paiements
- et aussi, par une attention réglementaire intense

Il en résulte une profonde transformation de la structure du marché des paiements avec de nouveaux acteurs, de nouveaux canaux d'accès aux services et de nouveaux modèles économiques.

Au fil des ans, nous avons assisté au développement d'instruments SEPA par les banques européennes, comme le virement SEPA (SCT) ou le prélèvement SEPA (SDD), et plus récemment le paiement instantané.

Comme l'a récemment souligné Gilles Grapinet de Worldline, il est ironique de constater que "l'Europe est la seule superpuissance à utiliser des marques tierces pour ses propres paiements de détail nationaux transfrontaliers au sein des pays SEPA".

Alors que de multiples acteurs à travers le monde s'efforcent de jouer un rôle central dans la vie numérique des clients, il est de plus en plus évident que l'offre de capacités de paiement unifiées aux clients reste essentielle : les paiements sont au cœur de l'économie et sont donc une expression de la souveraineté.

La mise en place d'un environnement de paiement européen solide n'a pas été et n'est toujours pas une tâche facile, mais elle est nécessaire pour préserver la compétitivité européenne.

L'annonce par 16 banques du lancement de l'Initiative européenne de paiement nous permettra d'atteindre un tout autre niveau. Elle contribuera à remplacer le paysage fragmenté qui existe encore sur les différents marchés européens et qui les rend vulnérables aux acteurs extérieurs, empêchant ainsi l'émergence de champions européens.

Cela profitera également aux citoyens et aux commerçants européens, en leur offrant une expérience de paiement plus riche, transparente et unifiée.

Quels sont les nouveaux services de paiements à horizon proche ?

Pour compléter les parcours de paiement actuels, les nouveaux services de paiement, SEPA Request to Pay et l'initiative interbancaire EPI, seront l'étape clé pour libérer l'énorme potentiel que représentent les paiements instantanés pour les consommateurs comme pour les entreprises sur le marché européen.

Dans un écosystème de paiements numériques en évolution rapide, où des solutions pratiques, sûres et souples apparaissent dans tous les domaines, segments et coins, la demande de paiement (RtP) est une révolution. Elle constitue le "chaînon manquant", grâce auquel les bénéficiaires peuvent simultanément déclencher la facture et générer le transfert de fonds.

Elle réduit les coûts, la fraude et le douloureux rapprochement facture/paiement pour les bénéficiaires, et offre commodité et flexibilité aux payeurs.

En fait, si vous êtes curieux de savoir ce qu'est le Request to Pay, Galitt a écrit un livre blanc accessible ICI.
Mais la création de l'initiative européenne de paiement nécessitera des investissements importants pour construire et faire fonctionner l'infrastructure de paiement la plus efficace et la plus complète au monde. Cela arrive à un moment compliqué où les marges du secteur bancaire n'ont jamais été aussi menacées avec les taux d'intérêt bas, les exigences élevées en matière de fonds propres, la concurrence des Fintechs et la crise sanitaire.

Quel va être l’impact sur les systèmes de paiement des banques ?

Cela va obliger toutes les parties prenantes à repenser fondamentalement la façon dont elles rationalisent leurs systèmes de paiement actuels et à se lancer dans une nouvelle vague de restructuration des paiements. Si les toutes nouvelles plates-formes de traitement des virements SEPA à paiement instantané constitueront l'un des éléments centraux de ces futurs systèmes, il est plus que probable que de nouvelles plates-formes, natives de l'API ou non, viendront compléter les solutions de paiement par carte existantes...

Peu de banques peuvent se permettre de se lancer seules dans cette nouvelle aventure, et de nouvelles alliances et partenariats verront le jour dans les mois à venir. Il en résultera un paysage des paiements totalement nouveau, certaines banques se concentrant sur la construction de nouvelles plateformes, seules ou au sein de nouvelles alliances interbancaires, tandis que d'autres préféreront externaliser et confier leur gestion à des PSP.

EPI est une perspective attrayante pour toutes les parties prenantes, qu'il s'agisse des banques, des PSP, des consommateurs, des détaillants ou des entreprises.
Si l'innovation dans le domaine des paiements est fascinante, elle soulève aussi des questions sur ce qui se cache derrière cette course aux idées nouvelles et au changement. Les réponses ne sont pas toujours évidentes ou simples.

Quel va être le rôle des fintechs dans ce nouveau paysage des paiements ?

Les Fintechs ont un grand rôle à jouer. Car s'il est vrai que l'arrivée des acteurs Fintech et BigTech a révolutionné l'espace de paiement B2C et B2B avec une multitude de solutions de paiement en s'appuyant sur leurs compétences indéniables en matière d'expérience client, d'agilité technologique, de capacités supérieures d'analyse de données ou d'apprentissage automatique, la plupart d'entre eux, cependant, ont fourni des solutions nationales.
Par exemple, Payconiq au Benelux ou Vipps en Norvège.

Le paiement n'est en effet pas un jeu national. Les directives sur les services de paiement devraient contribuer à relever ce défi et ouvrir les portes à la création de véritables champions européens de la Fintech leur permettant ainsi de jouer un rôle fondamental. À mesure que les commissions et les frais de paiement diminueront, les portefeuilles pourront utiliser les données qu'ils collectent pour créer de nouveaux services et de nouvelles sources de revenus, comme la vente de produits dégroupés qui complètent la proposition de valeur des banques, ou l'intégration de la technologie dans les produits et les services pour, au final, offrir une expérience client sans faille.



Pierre Lahbabi est CEO de Galitt

Fondée en 1990, Galitt et ses 350 consultants et experts accompagnent les établissements financiers, les commerçants, et les acteurs de l’industrie du paiement dans la transformation de leurs services de paiements, afin de les rendre simples, efficaces et sûrs, dans la vie de tous les jours. En tant qu’acteur leader sur le marché européen du paiement, Galitt assiste ses clients sur différents secteurs d’activité et géographies, de la définition de leur stratégie au déploiement de leurs solutions. Galitt réalise des études et des prestations de formation pour guider ses clients dans leurs choix stratégiques et les aider à innover sur un marché des paiements en constante mutation. Galitt assiste ses clients dans leurs projets de construction et de déploiement de nouvelles solutions de paiement, en s’appuyant sur une forte expertise sectorielle, et un support pour la conformité et la sécurité des solutions mises en œuvre. Enfin, Galitt fournit des logiciels de test de renommée mondiale, facilitant le lancement de nouveaux produits, et développe des solutions de paiement spécialisées, fondées sur des technologies de dernière génération.

Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles