Quotidien Fintech, levée de fonds, M&A
              


Mercredi 26 Mai 2021

Interview | Romain Mazeries, CEO de MANGOPAY


Entretien avec Romain Mazeries, CEO de MANGOPAY.



Pouvez-vous présenter MANGOPAY en quelques lignes ?

Créée en 2013, MANGOPAY est une solution de paiement dédiée aux marketplaces et plateformes de crowdfunding. Les services MANGOPAY sont disponibles sur l’ensemble du territoire de l’Union Européenne. A fin avril 2021, nous avons dépassé les 16 milliards de flux traités depuis notre création, dont 70% traités sur les deux dernières années.

Plus concrètement, nous sommes une fintech spécialisée dans l'économie collaborative et les marketplaces. Nous fournissons une solution de paiement qui permet à nos clients de réaliser des opérations complexes entre leurs utilisateurs grâce à la flexibilité de notre système d’e-wallets.
Quant à la procédure de vérification d'identité des utilisateurs (KYC), cette question cruciale pour nos clients peut être entièrement automatisée pour répondre aux exigences des réglementations locales et européennes.

Nous assistons à une véritable prolifération d’acteurs en solution de paiement BtoB sur le marché européen, voire même français, comment réussissez-vous à vous démarquer ?

Notre force réside d’abord dans la flexibilité de notre produit qui a été pensé tout particulièrement pour accompagner les marketplaces et les plateformes de crowdfunding. Je pense par exemple à nos clients tels que Le Bon Coin, ou Vinted, qui doivent impérativement mettre en place tout un écosystème de paiement pour qu’un acheteur puisse échanger avec plusieurs vendeurs et inversement.

La force de notre produit, c’est que l'expérience utilisateur reste à la main des plateformes. La plateforme construit l’architecture d’e-wallets et met en place les règles les plus adaptées à business model.

Cette prolifération concurrentielle est majoritairement portée sur le “Collecting” (encaissement des fonds). Nous offrons une solution bien plus complète et restons la meilleure solution du marché dès qu’une plateforme à une complexité dans son flux d’échanges.

Nous avons de magnifiques marques qui nous font confiance depuis plusieurs années. Parmi nos 2 500 clients, nous collaborons avec des plateformes telles que Vinted, Ulule, La Redoute Marketplace, Rue du Commerce, Rakuten, But, Le Bon Coin, KissKiss BankBank, Malt, Veepee…

Le confinement a fait exploser le e-commerce : Comment cela s’est répercuté sur votre activité ?

Le premier confinement a eu un impact immédiat sur notre activité avec une baisse de 70% en termes de volume de transactions pendant les 10 premiers jours.
Mais grâce à la diversité de notre portefeuille clients et des équipes internes, nous avons rapidement inversé la courbe jusqu’à atteindre des records de transactions sur le mois de mai et le mois de juin 2020.

Certes, beaucoup de nos clients ont vu leur secteur fortement impacté, notamment celui du crowdfunding ou du tourisme. La diversité de notre portefeuille nous a alors permis de compenser cette perte d’activité sur ces secteurs. Je pense notamment à certains de nos clients tels que La Ruche qui dit Oui qui a vu ses livraisons de produits frais et locaux exploser.

Nous sommes restés proches de nos fondamentaux en se rapprochant des entrepreneurs derrière nos plateformes. Nous avons eu, et c’est toujours le cas, l’occasion de profiter du rebond massif sur le secteur du paiement digital.

Nous avons d’ailleurs doublé nos effectifs depuis le début de la crise sanitaire.


Quelles sont vos perspectives de développement sur le court et plus long terme ?

Pour 2021, nous partons sur un objectif de 9 milliards d’euros sur l’année (ce qui représente ce que nous avons réalisé sur nos 7 premières années), et d’ici 2022 notre objectif est d’atteindre 14 milliards de volume de transactions. Pour cela nous allons consolider nos marchés existants en France, Allemagne et Grande-Bretagne puis sur les deux nouveaux pays sur lesquels nous nous sommes étendus en 2020 : Pays-Bas, Espagne, Portugal et Italie

Nous allons poursuivre notre expansion sur l’ensemble de l’Europe avec en ligne de mire les Pays nordiques et l’Europe de l’Est.

La poursuite constante de l’amélioration de la qualité de service comprenant la scalabilité opérationnelle et technique de notre support est également primordiale à nos yeux.

Enfin, tirer le meilleur d’un cadre réglementaire en pleine évolution dans l’optique d’offrir un service optimal à nos clients fait partie de notre plan sur le court terme.




Finyear: latest news, derniers articles


Inscription à la newsletter

Flux RSS