Corporate Finance News / Quotidien
              


Jeudi 14 Octobre 2021

Interview | GP Bullhound boucle son cinquième fonds à hauteur de 300M€


Entretien avec Guillaume Bonneton, Partner France chez GP Bullhound.



Guillaume Bonneton, Partner France chez GP Bullhound, banque d’affaires internationales spécialisée en conseil tech, revient en détail sur le closing de leur cinquième fonds à hauteur de 300 millions d’euros, un record pour la firme londonienne.

À quoi cette nouvelle enveloppe sera-t-elle dédiée ? Quels sont vos secteurs de prédilection ?

Pour ce nouveau fonds, nous continuerons d’investir dans des leaders sectoriels. Pour les identifier, nous observons les nouvelles tendances technologiques et nous sélectionnons les sociétés les plus prometteuses dans chaque domaine. Puisque nous sommes spécialisés en « late-stage », nous avons une préférence pour les sociétés qui s’introduiront en Bourse d’ici 2 ou 3 ans. Cela représente 80% de nos investissements, le reste est investi dans du « early stage », ce qu’on appelle moonshot. Au niveau des secteurs, nous ciblons principalement les sociétés Saas, les fintech, les marketplaces et les médias digitaux.

Qui sont les LPs ?

Ce nouveau véhicule d’investissement réunit environ 250 entrepreneurs et family offices ainsi que 3 institutionnels. Il est aussi important de rappeler que 90% des LPs du précédent fonds ont investi dans “Fund V”. Cela montre que les souscripteurs sont satisfaits. Au départ, l’équipe d’investissement visait 200M€ mais nous avons finalement atteint le hard cap établi à 300M€ en raison d’une forte demande. Notre stratégie et notre dealflow nous permettent d’investir mais surtout de sortir rapidement d’un investissement. En moyenne, les investisseurs récupèrent 100% de leur participation au bout de 4 ans, et on enregistre un taux de rentabilité interne net de 38.8% sur l’ensemble de nos fonds.

Avez-vous déjà commencé à investir ?

Fund V est déjà investi à 50% dans 14 sociétés renommées dont Revolut, Klarna, Discord, DuckDuckGo et Patreon. Notre accès à un dealflow unique nous permet de réaliser nos investissements dans de courts délais, entre 1,5 à 2 ans maximum. Il nous arrive d’investir jusqu’à 30 millions d’euros par société, mais le ticket moyen est plutôt de 15 millions d’euros.

Quelle est la plus-value de votre fonds pour les souscripteurs et les sociétés cibles ?

Nous offrons aux investisseurs un retour sur investissement élevé mais à moindre risque car nous ne sommes pas un fonds de VC mais des investisseurs en growth. De plus, nous disposons d’un large réseau international qui profite à nos investisseurs et leur donne accès à de belles opportunités stratégiques. À travers nos évènements et nos différents rapports, nous donnons aux sociétés et aux entrepreneurs une grande visibilité. Les entreprises de notre portefeuille bénéficient gratuitement de consulting en M&A grâce à nos 120 experts tech dans le monde. Enfin, nous les accompagnons en leur fournissant régulièrement des informations sur des opportunités d’exit ou d’IPO, des partenariats stratégiques ou des transactions secondaires.

Quelles sont vos ambitions pour votre sixième fonds ?

Nous commencerons à promouvoir Fund VI dès janvier 2022 avec un premier closing au deuxième trimestre, pour un montant de +500M€. Notre stratégie restera la même mais nous élargirons le montant maximal d’un ticket à 60M€.



Finyear: latest news, derniers articles


Finyear Coffee: Your Morning Newsletter

Flux RSS