Corporate Finance News
              


Mardi 19 Octobre 2021

Interview | Favoriser l'inclusion financière numérique et stimuler l’innovation grâce aux CBDC


Entretien avec Dr. Wolfram Seidemann, CEO de G+D Currency Technology.



Qu’est-ce qu’une CBDC ?

Une CBDC est une version numérique de l'argent physique. Émise par une banque centrale, elle est une monnaie locale et mise à la disposition de tous, partout. Elle présente les mêmes caractéristiques que l'argent liquide, avec l'avantage supplémentaire d'être numérique. Cela signifie qu'elle peut être utilisée pour les paiements dans les magasins et en ligne, et qu'elle peut être facilement envoyée à des amis et à la famille. Mais au-delà de cela - et c'est tout aussi important - la CBDC favorise l'inclusion financière numérique et sert de base à de nouvelles innovations.

Selon une étude du FMI, 110 pays déclarent être à un certain stade d’examen des CBDC. Pouvez-vous nous donner un aperçu des avancées dans le monde ?

Pratiquement partout dans le monde, les banques centrales travaillent activement sur des projets de monnaies numériques. La banque d’Angleterre a mis en place un groupe de travail chargé d’étudier cette idée, la Suède a prolongé la phase de test de sa propre devise numérique et la Chine, quant à elle, lancera la DCEP (Digital Currency Electronic Payment) dès les Jeux olympiques d'hiver de février 2022. De plus, récemment, la Banque centrale européenne BCE) a donné son feu vert à l'émission éventuelle d'un euro numérique.

Nous venons nous-mêmes de signer un accord avec la Banque du Ghana pour mettre en œuvre un projet pilote de CBDC, une étape préalable à l'émission d'une forme numérique de la monnaie nationale, le e-Cedi. G+D fournit la technologie et développe la solution adaptée aux besoins du Ghana, qui sera testée dans une phase d'essai avec des banques, des prestataires de services de paiement, des commerçants, des consommateurs et d'autres parties prenantes concernées.

Le FMI explique que le but d’une CBDC est de concurrencer les stablecoins et les cryptomonnaies car ceux-ci présentent certains risques, lesquels ?

Les CBDC sont plutôt destinées à offrir une alternative aux crypto-monnaies et aux monnaies stables qu'à les concurrencer. Elles sont émises par les banques centrales et donc par défaut sans risque. Cela les rend attractives pour les utilisateurs et crée ainsi un gain d'efficacité potentiel dans l'économie numérique.

Au contraire, les événements récents ont montré que les crypto-monnaies comme le bitcoin se révèlent extrêmement spéculatives et très volatiles. Même si les monnaies numériques privées ou les stablecoins peuvent être moins volatiles, les restrictions sont les mêmes pour toutes, elles ne sont ni légitimes ni indexées sur des valeurs réelles. Elles nécessitent également beaucoup d'explications et sont présentes sur le marché sous un grand nombre de formats concurrents. Elles ne conviennent donc pas comme complément numérique sécurisé à l'argent liquide en tant que moyen d'échange, unité de compte et réserve de valeur.

Pourquoi encourager les acteurs économiques à se pencher sur les CBDC ?

Contrairement aux faiblesses de ces moyens de paiement numériques déjà existants, une CBDC remplit les paramètres d'anonymat, de stabilité, de souveraineté étatique et de protection des données qui sont indispensables pour une monnaie. Elle combine les avantages de l'argent liquide avec la rapidité, la commodité et l'efficacité des options de paiement numérique. Elle est gratuite pour l'utilisateur, répond à des normes de sécurité élevées et est acceptée dans le monde entier.

Quelles sont les opportunités pour les fintechs ?

Pour les fintechs, ce type de monnaie peut fournir des liquidités sans risque et un haut niveau de standardisation, offrant alors de meilleures possibilités de création de réseaux et d'accès à de nouveaux marchés. De nouveaux produits financiers automatisés et décentralisés peuvent être développés à partir d'une telle plateforme. Il existe de multiples façons d'innover avec une CBDC comme instrument de base, comme des transactions automatisées et ultra-rapides, ou des paiements de machine à machine (M2M) qui permettent à des algorithmes de s'exécuter automatiquement lorsque certains événements se produisent dans un contrat intelligent. Une CBDC peut être l'instrument qui règle enfin les nouveaux marchés qui ont été construits récemment en utilisant la technologie blockchain.

Pour la numérisation des modèles d'affaires, cela signifie un énorme coup de pouce et en même temps un énorme soulagement des tâches de routine dans les transactions de paiement. La CBDC sera le moteur de l'économie numérique.



dernières opinions & actus / latest opinions & news