Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

Interview | Big Data : un enjeu stratégique pour les directions financières

Entretien avec Ron Kol, Chief Technical Officer à Bright Data.


Pouvez-vous nous en dire plus sur l’activité de Bright Data ?

Bright Data offre aux entreprises un accès aux données web publiques, leur permettant de gagner de nouvelles parts de marché grâce à des informations pertinentes.

Les données web sont devenues un élément clé du processus décisionnel des entreprises, en apportant des réponses aux questions stratégiques qu’elles peuvent se poser. Qu'il s’agisse de fixer des prix, de trouver le produit le plus pertinent pour un marché cible, ou d’obtenir des informations sur les sentiments des consommateurs en temps réel, les données web sont un véritable atout pour mieux connaître son marché, quel que soit le secteur, et garder un avantage compétitif sur la concurrence.

Internet étant la plus grande base de données au monde, les données publiques que l’on peut y trouver sont infinies, au point qu’il devient difficile pour les entreprises d’identifier ce qui peut leur être réellement utile. C’est dans ce contexte que les entreprises et organisations, notamment financières, se tournent vers les solutions de Bright Data.

Comment fonctionne la solution de collecte des données web publiques de Bright Data ?

Trouver les données répondant aux besoins stratégiques peut se révéler être une tâche fastidieuse. Les outils et produits Bright Data facilitent ce process, en donnant accès des données vérifiées, indexées et structurées.

Les entreprises peuvent accéder à des ensembles de données préconçus, mis à jour en temps réel, pour obtenir une vue d’ensemble sur les problématiques qu’elles souhaitent adresser.

Le Bright Data collector, outil automatisé permettant d'obtenir en temps réel des données web structurées et prêtes à l'emploi, offre également la possibilité de collecter des données spécifiques s’adressant à des besoins qui leurs sont particuliers.

Quels types de données financières peuvent être collectées ? Quels sont les bénéfices de leur collecte pour les entreprises ?

Le secteur financier, auparavant réticent quant à l’utilisation des données web publiques, est aujourd’hui l’un de ses principaux utilisateurs. Les sources de données traditionnelles ne suffisent plus à leur fournir une vision globale et fiable du marché en temps réel.Un équilibre a donc été trouvé dans l’utilisation d’un mix des deux.

Les données alternatives, ou alt data, proviennent de sources publiques externes qui peuvent être générées par les consommateurs, entreprises, gouvernement etc. Ces sources de données prennent en compte les avis des consommateurs sur les réseaux sociaux, leurs sentiments sur des produits, les données des moteurs de recherches, les informations de géolocalisation, les législations et autorisations gouvernementales, des informations en lien avec les transactions numérique des consommateurs et bien plus encore.

Toutes ces données se trouvent dans le domaine public, et sont aujourd’hui utilisées par les services financiers pour avoir un meilleur aperçu du marché en amont d’un investissement, ou pour évaluer les tendances.

Certaines institutions financières s’intéressent également aux données publiques archivées afin de les étudier et émettre des prédictions en se basant sur des antécédents. En examinant les ensembles de données créés, elles peuvent avoir une meilleure idée des tendances et perspectives commerciales, des indicateurs de marché, des facteurs risque, des évolutions de l'opinion publique ou du comportement. Ces points de données peuvent aussi permettre d’analyser les demandes produit en fonction de la géolocalisation, et aider les investisseurs immobiliers à identifier le potentiel de vente d’une zone.

Une fois les données collectées, comment sont-elles utilisées ?

Les données alternatives sont utilisées par les entreprises de gestion d’investissement, pour identifier de nouveaux produits et opportunités d’investissement, suivre les mouvements stratégiques des entreprises, obtenir des informations prédictives sur les marchés financiers et analyser ces derniers afin d’optimiser les stratégies. 74% des fonds alternatifs et 57% des banques utilisent aujourd’hui les données alternatives pour les accompagner dans les processus décisionnels. D’après le Financial Times, le nombre de data analysts recrutés dans les organisations d’investissement et les services financiers pour mieux comprendre et utiliser ces données croît d’ailleurs de façon exponentielle.

Les avantages offerts par les données alternatives sont significatifs. Il s’agit de d’autant plus de données utiles à apporter aux outils d’intelligence artificielle, de modèles et tendances à découvrir, et de chances de prendre une longueur d’avance sur la concurrence.

Jeudi 1 Décembre 2022




OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES