Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

Interview | 5 questions posées à Firmin Zocchetto, co-fondateur et CEO de PayFit, la 23ème licorne de la French Tech

Entretien avec Firmin Zocchetto - co-fondateur et CEO de PayFit.


Quels sont les objectifs de cette levée de 254M€ et pourquoi avoir levé ?

L’objectif de PayFit est de faciliter la gestion de la paie et des ressources humaines pour toutes les PME européennes. Cette levée va nous permettre de poursuivre notre mission en accompagnant un maximum d’entreprises à travers l’Europe, qui compte plus de 23 millions de petites et moyennes entreprises. Concrètement, grâce à cette levée, 3 axes stratégiques vont être possibles : soutenir notre croissance tout en continuant d’équiper de plus en plus de PME sur nos marchés existants, solidifier notre produit en développant nos compétences RH, R&D et SAV et enfin, recruter 400 personnes en 2022 qui viendront nous aider à atteindre ces objectifs.

Avec cette levée vous devenez donc la première licorne française de 2022. C’était un objectif pour vous de devenir une licorne ?

Ce n’était pas un objectif en soi, l’objectif réel est de continuer à grandir pour recruter et développer le produit. Finalement, être une licorne est juste une étape dans le développement d’une entreprise. Ce que nous voulons profondément, c’est faciliter la gestion de la paie et des ressources humaines pour les TPE et PME européennes.

Actuellement, de nombreuses startups annoncent des levées de fonds et deviennent des licornes, qu’en pensez vous ?

Je trouve ça très positif de voir une telle expansion de la tech française. Cette tendance est le signe que l’écosystème français est extrêmement dynamique et compte bien poursuivre sa croissance dans les années à venir ! Nous sommes fiers de pouvoir, à notre échelle, contribuer à cette réussite.

Elle démontre également une réelle évolution des envies et des besoins dans notre société. La pandémie a nettement contribué à ce souhait d’évolution des usages. Il faut noter que la quantité de fonds disponibles fait que dans les années à venir, il y aura certainement de plus en plus de licornes sur le marché.

En 6 ans d'existence, comment peut-on expliquer une croissance aussi rapide ?

En effet, nous maintenons une croissance rapide mais néanmoins saine depuis plusieurs années. Cela démontre qu’il y avait un réel besoin de digitalisation dans le secteur des ressources humaines. Il existe énormément d’entreprises qui, faute d’alternative, perdent beaucoup de temps à gérer les tâches administratives, dont la paie. À titre d’exemple, en France, cette charge est particulièrement lourde pour les PME, qui y consacrent 142 jours par an selon une étude Plum/Sage de 2017. C’est ici que PayFit intervient, en proposant à ces TPE et PME une gestion bien plus simple de leurs procédures administratives RH.

Vous parlez de la pandémie, quel impact a-t-elle eu sur l’activité de PayFit ?

La pandémie a eu un impact important sur notre solution. En mars 2020, nous avons dû intégrer à PayFit tous les changements légaux liés au Covid-19, comme le recours à l’activité partielle - changements auxquels nous n'étions pas préparés. En deux semaines, nous sommes passés de 5 bulletins de paie en activité partielle à près de 25 000. Il nous a fallu être extrêmement réactifs pour avoir une solution conforme aux exigences juridiques et pour accompagner nos clients.

En interne, elle nous a aussi permis de faire évoluer notre organisation pour répondre à la demande de nos employés. Depuis juillet 2020, nous appliquons désormais le “Work from everywhere" : tous nos employés peuvent travailler dans la ville de leur choix. C’est un modèle qui offre davantage de flexibilité à nos salariés, ainsi qu’une marge de manœuvre plus grande pour le recrutement de nouveaux talents.

Crédit photo : ©pierremouton

Jeudi 13 Janvier 2022




OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES