Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



GAFAM : +5% en une semaine…


Lettre du 22 mars 2019 par Eric Galiègue - VALQUANT.



Manifestement, Wall Street considère que le ralentissement économique est déjà derrière nous, et que le point bas est touché actuellement ou a été touché récemment. Il est désormais possible de vivre une amélioration de l’activité, qui sera visible au second semestre 2019. Le surprenant changement d’attitude de la Fed et la nouvelle stimulation monétaire via la fin du « reverse QE » programmé pour septembre, a donné le signal de la reprise. Même si les signes en provenance de la sphère réelle sont mal orientés, le ton est donné d’abord par la sphère financière. Les opérateurs de marché ont bien compris que le sens de la causalité est inversé. C’est désormais dans la sphère financière que se fabrique la croissance économique. Et au sein de la sphère financière, la politique monétaire joue un rôle majeur, comme on l’a bien compris depuis quelques années.

L’indice des GAFAM, que nous avons constitué en additionnant les 5 premières capitalisations boursières américaines de l’univers du digital, a progressé de près de 5% en une semaine. La publication de comptes de MICRON a suscité une forte hausse des cours de l’ensemble des sociétés de semi-conducteurs. Comme ce secteur d’activité est considéré comme un indicateur avancé de l’ensemble de la technologie et de l’économie, les investisseurs y croient. Le syndrome de la « prophétie auto-réalisante » fonctionne, à nouveau. La frénésie d’IPO et d’OPA contribue à l’euphorie retrouvée de Wall Street, et à ses champions du numérique. L’OPA lancée sur Worldpay atteint 43 Mds$ et a propulsé le cours de cette société au plus haut historique. A une bien moindre échelle, chez nous, Stallergènes Greer est sorti de la cote avec une prime de plus de 40%. Ces évènements heureux pour les actionnaires de ces sociétés incitent les investisseurs à revenir sur le marché. Le sentiment de « haut de cycle » continue, après la parenthèse septembre –décembre 2018, qui définitivement apparait comme un trou d’air qu’il faut vite oublier. La disparition de certains titres est remplacée par l’introduction d’autres, que le marché accueille avec autant d’enthousiasme : les introductions en Bourse continuent. Levi Strauss a rencontré un succès exceptionnel, et vendredi prochain Lyft fera ses premiers pas en Bourse, et UBER en Avril. Sans oublier Posmates et Slack.

Que faut-il penser de cette renaissance du Nasdaq et de la promesse d’un rebond conjoncturel dès le second semestre 2019 ? Nous savons que l’analyse de la liquidité est sans appel : la certitude de l’hyper liquidité se traduit d’abord, et quoi qu’il arrive, par la hausse des cours. Elle est totalement mécanique : avant la croissance économique vient la hausse des cours. Ainsi va le monde depuis une bonne vingtaine d’années.

Pourtant, nous souhaitons partager 3 remarques :
1/ Si la croissance ne vient pas, combien de temps les cours peuvent-ils tenir ? Le suivi des indicateurs économiques et d’entreprise demeure toujours aussi important.
2/ Les obstacles à la croissance demeurent majeurs. Le commerce mondial est toujours menacé par M. Trump, l’économie européenne, par le Brexit, et l’économie Chinoise, par ses propres excès de surinvestissement et de surendettement.
3/ Les métiers des sociétés introduites en Bourse ne font pas rêver : entre la livraison de repas à domicile (Postmates) et le service de véhicule avec chauffeur (Uber, Lyft), on est loin de la haute valeur ajoutée.
D’un point de vue stratégique, le scénario de dérapage contrôlé demeure le plus probable et permet l’optimisme à 6 mois. D’un point de vue tactique, une « respiration de marché » nous semble de plus en plus nécessaire et probable. Quand les effets de la saisonnalité se termineront, les marchés pourraient perdre 5 à 10%.


Tendance sur les marchés de taux et de devises : les taux souverains sont toujours sous pression baissière aux USA : ils se rapprochent de 2,5%. Le taux du Bund allemand reste se rapproche de 0 (0,04%).

Tendances récentes sur les matières premières : le cours du pétrole est toujours ferme cette semaine (+2% environ) : les stocks américains sont plus faibles que prévu.

Investisseurs : nous recommandons aux investisseurs à risque moyen ou faible de sous pondérer les actions au maximum pour un CAC 40 au-delà de 5 244 points.
Eric Galiègue
Eric Galiègue

Eric GALIEGUE
Analyste financier indépendant,

Président de VALQUANT EXPERTYSE SAS
Membre de l'ACIFTE, association agrée par l' AMF
Enregistré à l' ORIAS sous le N° 11059738

7 rue Greffulhe
75 008 PARIS
01 42 93 23 68
06 82 84 78 61
eric.galiegue@valquant.fr


www.valquant.fr




Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in corporate finance & crypto finance.

----------------

Chaineum - Conseil haut de bilan & blockchain
Corporate finance, ICO STO advisory, levée de fonds, stratégie blockchain
France (Besançon - Paris) + Worldwide Partners.

Lundi 25 Mars 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News