Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



Forward guidance


La semaine a été dense en informations en provenance des autorités monétaires et règlementaires. Nous en tirons deux éléments importants pour le suivi de notre scénario et de notre cartographie dynamique des risques financiers.



Eric Galiègue
Eric Galiègue
Le premier est relatif aux discours de politiques monétaires. Evidemment, la conférence de presse de la BCE a été très suivie. On y a retrouvé un Mario Draghi toujours aussi sûr de lui et très clair dans ses propos. En un mot, la BCE a confirmé son « américanisation », en affirmant que les taux resteraient bas pendant aussi longtemps que nécessaire, ce qui signifie que la BCE agit aussi en fonction de la conjoncture économique, et en plus dans une unanimité qui a surpris. Elle est attentive à des indicateurs économiques qui se dégradent moins vite, mais considère toujours la situation économique européenne très fragile. Elle a accordé un satisfecit remarqué au Portugal, qui a fait les efforts considérables, et mérite de sortir par le haut de la crise actuelle. M. DAGHI a affirmé que les OMT sont opérationnels et peuvent être mis en œuvre à tout moment. Les derniers développements montreraient, d’ailleurs, que le premier ministre portugais serait sur le point de surmonter la crise actuelle ; il sauvegarderait l’accord du parti politique dont le président, le ministre de la justice, a donné sa démission cette semaine. De l’autre côté de l’Atlantique est entré en piste M. CARNEY, le tout nouveau gouverneur de la banque d’Angleterre. Au terme de la réunion de la BoE, M. CARNEY n’a pas fait d’annonce fracassante, puisque les mesures actuelles sont inchangées. Néanmoins, comme le fait le BCE, dans le sillage de la FED, la « forward guidance », c’est-à-dire l’orientation des anticipations de marché, est maintenant le nouvel outil de la politique monétaire. Les spécialistes considèrent que l’extension du programme britannique « lending for funding » pourrait être augmenté… Des deux côtés de la Manche, le modèle est bien celui qui sévit Outre Atlantique. Cela constitue, en tous cas pour la BCE, une surprise positive. Cela confirme que les banquiers centraux continuent à faire un parcours sans faute depuis le début de la crise, depuis l’été 2007.

Le second est relatif à deux rapports, l’un produit par l’AMF, l’autre par le FMI. Dans les deux cas, ils nous rappellent que la crise européenne n’est pas finie. Dans sa livraison annuelle de la description des risques qui pèsent sur les marchés, l’AMF évoque les risques internes de marché (comme les risques de liquidité associés à la réduction des activités de market making des banques), mais aussi la difficile situation économique et financière de certains pays européens. Ils doivent restaurer leur solvabilité. On pense bien sûr aux pays sous assistance financière (Grèce, Portugal, Irlande)… mais le rapport du FMI a rappelé que l’Italie est toujours dans une situation difficile… M. Enrico LETTA, qui a réussi l’exploit de rassembler tous les partis sauf celui de Bepe GRILLO, a reporté de plusieurs mois la hausse du taux de TVA, et annulé la taxe sur les résidences principales (une promesse faite par Silvio BERLUSCONI). Dans son rapport, le FMI souligne que des deux taxes doivent être réactivées rapidement, et que ce pays doit poursuivre la mise en place de réformes structurelles, qui lui permettront d’augmenter sa croissance et de lutter contre un taux et de chômage inacceptable… L’exceptionnelle volatilité observée sur les indices boursiers portugais démontre que le risque de crise financière systémique est toujours présent, même si la parade monétaire a été mise en place par la BCE.

Investisseurs : Nous recommandons de surpondérer les actions.

Spéculateurs : L’indice est en consolidation pour l’été, et les évolutions vont continuer à être chaotiques entre 3600 et 3900.

Tendances sur les taux et les devises : hausse continue du dollar contre €, baisse de l’or, stabilisation des taux après leur forte hausse des dernières semaines.

Tendances récentes sur les matières premières :
Le prix du pétrole reste à la hausse, alors que le maïs et le blé ont baissé cette semaine.

Lettre hebdo du 5 JUILLET 2013


Eric Galiègue
VALQUANT

171, rue Saint-Honoré - 75001 Paris
Tél. 01.58.18.37.50
Fax. 01.42.65.15.26

www.valquant.fr

Mardi 9 Juillet 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News