Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Économie du bien commun


Économie du bien commun - Jean Tirole - Editions Puf - 629 pages



Chroniquer la parution d’un des économistes des plus brillants et des plus influents de notre époque ne peut se faire que d’une « main tremblante » en tous cas avec la retenue qui sied à une relation de maître à élève.
Médaille d’or du CNRS, président et fondateur de la School of Economics, prix Nobel d’Economie en 2014, Jean TIROLE, est de ceux-là.
Fort heureusement cet ouvrage monumental de plus de 600 pages est aussi son premier livre écrit en français, dans un style aéré et simple et qu’il destine à un large public, et le rend du coup, totalement accessible aux profanes comme aux plus aguerris de ses lecteurs.
L’auteur définit sa vision de l’Economie « ….science qui croise la théorie et les faits au service du bien commun…. ».
L’Economie n’est pas la « science lugubre » que l’opinion le plus souvent souhaite lui adosser comme qualificatif.
Au fil des pages le chercheur se meut en homme de terrain en visant un double et ambitieux objectif ; le premier particulièrement réussi se voulait pédagogique : sans mathématisation excessive, en usant d’un vocabulaire non ésotérique, la performance est remarquable.
Jean TIROLE montre que la science économique « ….ni science dure ni substitut de l’astrologie…. » a pour mission d’apporter une contribution par les recherches de ses économistes, des propositions pour éclairer « l’action des politiques ».
Le second et non le moindre consistait à faire partager sa réflexion, quelques quasi certitudes mais aussi ses doutes sur les grands sujets de l’actualité et de l’avenir de cette matière.
En 17 chapitres, regroupant 5 grands thèmes et écrits de façon à pouvoir être lus indépendamment, l’auteur ouvre « sa » fenêtre sur le monde, reconnaissant à la fois les vertus du marché (qui n’est en rien une finalité mais un moyen) et sa nécessaire régulation.
Il nous invite à nous débarrasser de notre « voile d’ignorance » pour s’interroger sur la société idéale que nous voulons véritablement vivre. La science économique évolue et incorpore aujourd’hui les autres disciplines des sciences humaines en dépassant l’homo economicus, nous sommes entrés dans l’ère des jeux et des modèles comportementaux les plus complexes.
La contribution de l’Economie à la recherche du bien commun est au centre de ses missions mais à l’instar des autres sciences sociales et humaines, elle n’a pas pour objet de se substituer à la Société en définissant le bien commun. Le « politique » en a aussi une écrasante responsabilité.
Elle analyse les situations où l’intérêt individuel est compatible ou non avec cette éternelle quête du bien être collectif. Au passage, l’auteur assène quelques vérités, la finance n’est pas notre ennemi, la question de l’information est majeure et la construction de nos institutions relève avant tout de nos choix de politique économique.
Les disruptions que le Numérique promet, ainsi que le big data, font l’objet de développements particulièrement lumineux : le digital modifie la chaîne de valeur et le numérique sera la grande révolution du 21ème siècle.
Au terme de ce panorama des grandes problématiques de l’Economie d’aujourd’hui, innovation, chômage, changement climatique, Europe, Etat etc….le lecteur restera sans doute avec nombre de questions en suspens comme d’ailleurs en toute humilité le laisse transparaître, Jean TIROLE, lui-même : « …..qu’est ce que la croissance aujourd’hui face au bien commun ? quel partage de la valeur entre les peuples et les générations ? quelle forme prendra l’emploi au 21ème siècle ?
Mais Jean TIROLE reste un merveilleux professeur qui sait avec un talent rare, conjuguer la pédagogie et ses recherches scientifiques tout en nous invitant à croire que l’Economie du bien commun peut ne pas être qu’un rêve.

Jean-Louis Chambon
Jean-Louis Chambon
Jean-Louis Chambon
Président du Prix et du Cercle TURGOT, et de la Fédération Nationale des Cadres Dirigeants


Retrouvez les chroniques de Jean-Louis Chambon sur www.canalacademie.com

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation, Blockchain révolution & Digital transformation.

Les 6 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Blockchain Officer
- The Chief Digital Officer

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Vendredi 22 Juillet 2016
Notez


DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par Jjléon le 22/07/2016 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un message intéressant, mais est-il complet ?
Une étude du système financier actuel montre que le système des prêts à crédit et l’abandon de la planche à billets est à la source de la dette publique de chaque État qui a appliqué ce plan financier ( techniquement il s’agit de la création de la monnaie scripturale par le crédit remboursable, création basée sur le système des réserves fractionnaires).
En n’abordant pas ce point technique Jean Tirol ne peut pas proposer une amélioration technique du système financier en place, système qui oppresse l‘économie : il n‘y a pas assez s‘argent libre en circulation ( c‘est à dire qu‘il n‘y a pas assez d‘argent créé directement par une banque centrale et mise en circulation directement dans le circuit économique.

Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News