Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Des scénarii pour 2019


Lettre du 9 novembre 2018.



Eric Galiègue
Eric Galiègue
La fin de l’année approche et l’épisode de volatilité que nous vivons actuellement nous incite à anticiper la construction des scénarii pour l’année prochaine. La phase corrective actuelle est naturellement très importante pour définir le cadre général du scénario 2019.

La fin de l’année 2018 nous montre une toile de fond défavorable. D’un point de vue technique, les marchés boursiers sont devenus baissiers, par le franchissement à la baisse de la moyenne mobile un an, qui elle-même décroit. D’un point de vue fondamental, le retournement conjoncturel européen et des pays émergents est confirmé. Les entreprises européennes ont multiplié les alertes sur activité et bénéfice depuis un mois. Par ailleurs, les banques centrales normalisent leurs politiques monétaires, ce qui signifie en d’autres termes qu’elles sont moins accommodantes. Tous ces éléments sont défavorables pour 2019, y compris la forte divergence USA-Europe, alimentée par la nouvelle attitude des USA en matière de commerce international. Sans compter, aussi, les risques politiques européens qui ne se réduisent pas. Dans ce connexe difficile, nous envisageons 2 scénarii pour 2019 : le « dérapage contrôlé » ou « l’inéluctable retournement ».

Le « dérapage contrôlé », est construit sur la certitude que les banques centrales sont capables d’éviter la crise. De la même façon qu’elles ont réussi à éviter la grande dépression à la suite de la crise de 2008-2009, elles seraient capables de reprendre le contrôle de l’économie, et d’éviter une récession. Cela passerait par une modification substantielle de l’agenda de relèvement des taux de la FED. En Europe, la BCE prendrait des décisions d’assouplissement de sa politique monétaire, notamment le lancement de TLTRO et le maintien des taux à leur niveau actuel pour une année supplémentaire, au moins, voire par le lancement d’un nouveau Quantitative Easing. Il serait motivé par une crise italienne qui menacerait sérieusement l’existence même de l’€, et les effets négatifs du Brexit sur la conjoncture européenne.

L’économie se dégraderait modérément, et pourrait rester dans un état de stabilité ou de très faible croissance, dans un contexte de stabilité des prix. Ce scénario de dérapage contrôlé, c’est la victoire de l’hyperliquidité, qui permet de créer un peu de croissance, et surtout d’éviter la crise majeure. C’est le scénario des banques centrales obligées de relancer des politiques ultra accommodantes sous la menace d’un effondrement systémique. Dans ce cas de figure, la correction d’octobre se prolonge quelques mois, et laisse place assez rapidement à une stabilisation puis à un retour de la tendance haussière. C’est aussi le scénario des bulles qui ne se dégonflent jamais.

« L’inéluctable retournement », c’est l’hypothèse d’une récession de la sphère réelle causée à nouveau par les craquements de la sphère financière, dont l’expansion a dépassé l’entendement. Une panique sur les marchés financiers catalyse des comportements récessifs dans la sphère réelle (report d’investissement des entreprises, baisse de la consommation des ménages), qui elle-même alimente la spirale baissière. La panique financière initiale peut avoir de multiples origines : crise des titrisations de « loans », ou de crédit étudiant aux USA, Brexit sans accord, crise italienne aggravée, contentieux commercial majeur entre la Chine et les USA, qui conduit à des ventes de « treasuries » par la Chine, etc… La chute des cours est comparable aux deux retournements précédents, et se déroule tout au long de l’année 2019, avec un paroxysme observé probablement au premier semestre.

Entre ces deux scénarii, l’investisseur doit choisir, ou appliquer une probabilité de réalisation à chaque scénario. Mais quel que soit le scénario, nous considérons que les indices boursiers passeront par un point significativement plus bas qu’aujourd’hui.

Spec : Le Cac 40 dispose d’un fragile filet à 5060, mais sous ce seuil, ce sont de nouveaux points bas qu’il faudra favoriser.

Tendance sur les marchés de taux et de devises : les taux européens comme américains sont stables, alors que les taux italiens ont de nouveau progressé en fin de semaine. L’€ a poursuivi son rebond contre le $.

Tendances récentes sur les matières premières : le cours du pétrole poursuit sa baisse, qui atteint 20% environ sur les plus hauts. Le prix du cuivre a rebondi sur le niveau de 6 000$/t.

Investisseurs : nous recommandons aux investisseurs à risque moyen ou faible la neutralité sur les actions entre 4 887 et 5 263 points pour le CAC 40. Nous envisageons d’amender notre méthodologie pour intégrer un critère de dynamique propre du marché, à savoir la position des indices relativement à leurs moyennes mobiles. Selon ce critère, nous recommandons la plus grande prudence actuellement.

Eric Galiègue
VALQUANT

171, rue Saint-Honoré - 75001 Paris
Tél. 01.58.18.37.50
Fax. 01.42.65.15.26

www.valquant.fr




Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear
- Sa newsletter quotidienne :
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation, Finance Digitale, Cryptofinance.

Read for free :

The daily newspaper Finyear
- Its daily newsletter :
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in Finance innovation, Digital Finance, Cryptofinance.

----------------

Chaineum Capital Partners, the bridge between old finance & crypto finance
ICO & STO advisory, fundraising, capital raising, funding, private placement, M&A.

Mardi 13 Novembre 2018
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News