Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



Consolidation ou fin du cycle haussier ?


C’est la question essentielle que les investisseurs se posent actuellement : la baisse des cours que nous vivons depuis 3 semaines est-elle une consolidation saine ou le commencement de la fin du cycle haussier ? Depuis le 28 mai, où le CAC 40 a clôturé à 4051 points, l’indice national a perdu plus de 5 %. L’analyse technique pointe du doigt le bas de la fourchette de variation des derniers mois, et la moyenne mobile 200 jours, qui vaut 3750 points actuellement…



Eric Galiègue
Eric Galiègue
Cette semaine, de nombreuses informations confirment la gravité de la crise de change des pays émergents. La roupie indienne a fortement chuté, le real brésilien est au plus bas depuis 4 ans et les pays émergents, en général, tentent de limiter les sorties de capitaux. L’Indonésie a relevé ses taux, la Corée évoque la possibilité d’intervenir sur le marché des changes, en réponse finalement à la politique monétaire du Japon. Tout cela commence à fortement ressembler à une crise financière des pays émergents, qui passe par une chute des devises (la crise de l’été 2007 avait commencé par la chute du baht thaïlandais).

En Europe, la Grèce nous rappelle à son bon souvenir. Ce pays est toujours au bord du chaos social, politique et économique. La fermeture pure et simple du service public télévisuel, la nouvelle grève générale et les difficultés politiques de la coalition en place, montrent que ce pays et ce peuple continuent à souffrir, sans espoir d’une amélioration rapide. Hier, le FMI a publié un rapport inquiétant sur le Portugal, dont le taux d’endettement public devrait atteindre 124 %, et qui peine à tenir ses engagements. La déflation interne est importante et mine la conjoncture économique générale. Le ministre de l’économie s’est d’ailleurs inquiété de la controverse FMI-Commission que nous avons relevé la semaine dernière. L’institut national de statistique espagnol a révélé hier une forte baisse du prix de l’immobilier : -6,6 % au premier trimestre 2013, c’est la plus forte baisse des prix depuis le début de la crise : les banques qui n’ont pas transféré leurs crédits immobiliers à la « bad bank » pourraient en souffrir ; c’est le cas de SANTANDER.
Ces informations sont mauvaises, mais ne sont pas nouvelles. Les marchés ne découvrent pas aujourd’hui que l’investissement dans les pays émergents n’est pas « un long fleuve tranquille ». Ils savent aussi que la situation de la Grèce demeure chaotique, et qu’à un moment ou à un autre, les créanciers publics devront faire le même « geste » que les créanciers privés. A minima en renouvelant systématiquement des lignes de crédits accordées, à défaut de demander un impossible remboursement du principal.

Il convient de distinguer l’essentiel de l’accessoire. L’essentiel, l’ensemble USA – Europe, qui est toujours le cœur de la planète économique, suit une trajectoire plutôt favorable. Faut-il rappeler que cet ensemble représente bien plus de la moitié du PIB mondial ? Outre Atlantique, les dernières statistiques de l’emploi sont bonnes, même si les données hebdomadaires doivent être prises avec beaucoup de prudence. Les ventes au détail poursuivent leur redressement. La sortie par le haut se profile, lentement mais surement. En Europe, la production industrielle a rebondi en avril, contre toute attente. Les indices de confiance calculés par la Commission européenne se sont stabilisés et ont amorcé dans certains pays une remontée. L’indice CITI pour l’Europe, des « surprises économiques » se redresse.
Nous analysons le mouvement actuel comme une consolidation qui, si elle devait s’approfondir, devrait fournir aux investisseurs une dernière occasion de se renforcer fortement en actions.

Investisseurs : Nous recommandons la neutralité sur les pondérations actions.
Nous recommandons la surpondération en cas de baisse en deca de 3800 points (CAC 40), ce qui s’est passé pendant quelques heures cette semaine.

Spéculateurs : la volatilité est toujours présente : un nouveau creux peut être nécessaire avant un redémarrage haussier.

Tendances sur les taux et les devises : poursuite du renforcement de l’€ contre $, forte hausse du yen, chute de principales monnaies des pays émergents ; hausse généralisée des taux souverains et privés.

Tendances récentes sur les matières premières : faiblesse des prix des matières premières agricoles, mais fermeté des cours du pétrole, quasiment au plus haut depuis 1 an.


Lettre hebdo du 14 JUIN 2013



Eric Galiègue
VALQUANT

171, rue Saint-Honoré - 75001 Paris
Tél. 01.58.18.37.50
Fax. 01.42.65.15.26

www.valquant.fr

Mercredi 19 Juin 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles