Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Colloque du Fonds pour la doctrine de l'entreprise (FORDE) à Rennes: la Chaire bien représentée


Le Fonds pour la doctrine de l'entreprise (FORDE) de l’Institut de Gestion de Rennes et la Faculté de Droit et de Science politique de l’Université de Rennes organise le vendredi 27 mai au Parlement de Bretagne à Rennes un colloque international intitulé L'entreprise dans la Société du 21e siècle.



Stéphane Rousseau
Stéphane Rousseau
Voici le synopsis du colloque:

L’entreprise dans la société du XXIe siècle ? Le point d’interrogation qui ponctue le titre du Colloque sur « L’entreprise dans la société du XXIe siècle ? » est moins un signe de doute que l’expression d’un espoir. L’espoir qu’à nouveau la conception sociétalement humaniste mais économiquement efficace que porta la Doctrine de l’entreprise au XXe siècle, retrouve sa place dans notre organisation sociétale, par des voies rajeunies et adaptées, certes mais semblablement respectueuses de valeurs pragmatiques, immanentes cependant.

Les exposés et les débats qui en résulteront se situent sans ambages dans le sillage de la parution du Manifeste pour la doctrine de l’entreprise. Conçu et rédigé sous l’égide du FORDE, cet ouvrage est la première théorisation générale de la Doctrine de l’entreprise, courant de pensées juridiques, économiques et de gestion qui a influencé profondément le droit français et subjugué certaines de ces disciplines durant un tiers de siècle. La Doctrine de l’entreprise, dont l’Ecole de Rennes fut un des principaux foyers, est foncièrement pragmatique. Ses préconisations sont tournées vers l’action pour mieux organiser une réalité sociétale syncrétique et polymorphe.

L’entreprise est un concept des temps modernes. Sa nature et sa portée ont provoqué et suscitent toujours des débats doctrinaux animés, toujours passionnants et souvent passionnés. Sur le plan du droit, la vigueur des controverses égale celles qui ont constamment marqué, les débats sur les notions et les définitions de la famille, de la propriété, de la nation,…par exemple. A la différence des doctrines totalitaires auxquelles elle s’oppose farouchement (le soviétisme et le financialisme), cette doctrine ne fut jamais le fruit d’une idéologie philosophique. Néanmoins, comme la Doctrine sociale de l’Eglise, la Doctrine de l’Entreprise ne peut se comprendre en faisant abstraction d’une morale implicite qui explique les liens de parenté qui unissent cette Doctrine avec des mouvements de pensées comme le Stakholderism ou celui de la RSE . N’ayant jamais cessé d’influencer profondément les lois et la jurisprudence françaises, plus que jamais, elle est porteuse d’avenir.

Ivan Tchtourian et moi y serons, ayant le privilège d'être conférenciers à ce colloque des plus prometteurs. On peut télécharger le programme ici :
www.rennes.cci.fr/wpFichiers/1/1/Ressources/file/communique-presse/Colloque%2027%20mai-Rennes.pdf

Stéphane Rousseau
Professeur à la Faculté de droit de l'Université de Montréal et titulaire de la Chaire en droit des affaires et du commerce international
droit-des-affaires.blogspot.com

Mercredi 25 Mai 2011
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News