Quotidien Fintech, levée de fonds, M&A
              


Mardi 7 Septembre 2021

Chine, le grand prédateur


Par Jean-Louis CHAMBON.



CHINE
Le grand prédateur
Pierre-Antoine DONNET
L’Aube - 327 pages - 24 euros

Les relations entre grandes puissances géopolitiques mondiales ont toujours été accompagnées de suspicions réciproques de machiavélisme, et d’arrière-pensée touchant aux relations, diplomatico-stratégiques, économiques et humaines, qu’elles entretiennent entre elles et tout autant avec le reste du monde.

Ces « grands fauves » selon l’expression de François Heisbourg, États-Unis, Russie et Chine, sous différentes formes, commerciale, industrielle ou financière, et plus gravement encore aux plans idéologique et politique ont en commun d’avoir su faire passer les pays européens en quelques décennies, de prédateur… à proie…

Si la Chine et l’Amérique, susceptibles de constituer un couple très complémentaire, certes, « contre nature », comme l’avait souligné le Cercle TURGOT, dans son essai « la Chinamerique**», paraissaient en capacité d’entrer dans une logique d’alliance de prédation planétaire partagée, aujourd’hui, cette perspective semble n’avoir plus grand avenir.

L’Empire du Milieu a montré peu à peu son vrai visage et pris une longueur d’avance sur tout ce qui pourrait menacer son régime liberticide. Par sa propagande, ses campagnes de désinformation, (l’épisode de la pandémie du Covid en est la parfaite illustration), le PC chinois et la « société secrète » qui préside aux destinées du pays, avec une main de fer et à grands renforts de « systèmes de surveillance orwelliens » est installé comme le grand expert mondial en « masque de la réalité. ». Devenue la seconde puissance économique et militaire, en passe de supplanter le PIB des Usa fin 2030, elle n’hésite plus à défier les Us et leurs alliés dans son environnement régional, que ce soit dans le détroit de Taïwan ou en mer de Chine méridionale.

Aussi Pierre Antoine Donnet qui connait, pratique et analyse la Chine depuis plus de quarante ans, lance dans ce nouvel essai une véritable alerte contre cette « énorme machine, le Parti communiste chinois », de plus de 90 millions de membres, dirigée par une élite de 600000 cadres dirigeants et non pas…par la société chinoise.

La Chine est devenue un « véritable défi pour la planète », non seulement au plan environnemental (pollution à grande échelle des eaux, lenteur de la décarbonisation de la fabrication d’électricité, déforestation des régions tropicales, pillage des réserves halieutiques des océans, etc…) mais aussi et peut être surtout, contre les principes et valeurs démocratiques du monde occidental. Si la chine populaire appartient bien à notre monde, « …elle ne s’y est pas complétement intégrée, prenant de plus en plus de libertés avec les valeurs universelles auxquelles nous croyons, mais aussi avec les normes de l’OMC, le droit de la mer, les règles de courtoisie diplomatiques … »

Les ambitions internationales, territoriales et les stratégies de suprématie technologiques de la Chine sont connues : elles visent à réorganiser l’économie mondiale en déplaçant son centre, de l’Occident vers l’économie chinoise elle-même (confère entre autres la dimension stratégique des Nouvelles Routes de la soie de Xi Jinping).

Il est sans doute encore possible de marquer un temps d’arrêt au combat que mène la Chine, partout, contre nos valeurs et nos normes. Mais le temps presse et nous devrons aussi être capables de nous épargner un nouveau Munich avec Pékin, en cédant aux intimidations, après le triste épisode de Hong Kong, sur la volonté de son diktat sur Taïwan.
À bien des égards, l’Occident est engagé dans une partie de bras de fer durable avec « Le régime totalitaire de marché » inventé par la Chine et qui évoque sur bien des points l’épisode de triste mémoire, de la guerre froide.

Saurons-nous en tirer les leçons et mieux nous préparer ? Étant convaincus que, en règle générale, la confrontation l’emporte structurellement sur la coopération.
Si la Chine n’est pas le seul prédateur mondial, son hyper-capacité de nuisance réactivée par sa croissance retrouvée et assez spectaculaire après la pandémie, en fait une menace d’autant plus prégnante que la grande (et seule ?) légitimité du Parti et du régime reste le développement économique.
À moins que, les Chinois, « les Terriens les plus surveillés du monde », mais de plus en plus éduqués, ne se satisfassent plus seulement de la base de l’échelle de Maslow et revendiquent, avant toutes autres récompenses, la liberté, d’expression et d’opinion.

À quand la prochaine révolution ?
Des éléments de réponse dans cet essai, remarquablement documenté et qui ne laisse aucune place au doute sur l’inquiétante réalité des faits sous la signature d’un grand journaliste professionnel et auteur confirmé.

Jean -Louis CHAMBON
Président du Prix TURGOT

** la Chinamérique - un couple contre nature ?
Cercle Turgot sous la direction de jean louis Chambon - Eyrolles 2011
Pierre-Antoine Donnet, Lauréat en 2021 du Prix TURGOT-DFCG des Directeurs financiers, est l’ancien rédacteur en chef central de L’AFP dont il a été le correspondant à Pékin et à New York.



Finyear: latest news, derniers articles


Inscription à la newsletter

Flux RSS