Le quotidien du futur de la finance depuis 2005 (Fintech, Blockchain, DeFi, IA)
              



COVID-19 : 5 questions posées au monde entier à propos du travail


La COVID-19 a définitivement changé notre façon de travailler. Peu d’entre nous auraient pu deviner en janvier à quel point la pandémie de COVID-19 bouleverserait nos vies et notre façon de travailler. Même maintenant, nous jouons encore aux devinettes et nous demandons quand les choses reviendront à la normale tout en nous adaptant simultanément à de nouvelles façons de travailler et de vivre.



Le télétravail est une solution. Mais est-ce l'avenir ?

Effet secondaire imprévu du virus, le télétravail, longtemps le fantasme des banlieusards oppressés, nous a été imposé. De vastes pans du monde des affaires sont passés du jour au lendemain de la salle de réunion à la cuisine et à la chambre à coucher. À la grande surprise des PDG cyniques du monde entier qui pensaient que le télétravail était un stratagème élaboré pour passer la journée au lit, cela a fonctionné. Des entreprises comme Facebook cherchent déjà à pérenniser ces changements, et le passage à une structure de travail hybride ressemble moins à une chimère qu’à une réalité inéluctable.

Une bonne nouvelle pour certains, mais pour d’autres qui vivent dans des colocations exiguës ou avec de jeunes enfants, il s’agit au mieux d’une bénédiction mitigée.

Le bureau est-il donc de l'histoire ancienne ?

Avons-nous besoin de tout le monde au bureau ? Manifestement pas. Devrions-nous nous débarrasser de nos bureaux ? Probablement pas encore. Les distances sociales affectant tous les aspects de notre vie, disposer de bureaux spacieux où les employés peuvent garder leurs distances est plus important que jamais. Il semble presque inévitable que la demande de bureaux d’entreprise baisse à long terme.

Cependant, les humains sont, par nature, des créatures sociales, et il paraît probable que la plupart des entreprises conservent des bureaux pour les années à venir.

Sommes-nous en sécurité ?

Avec des employés qui reviennent au bureau et un vaccin qui semble encore bien lointain, la sécurité de chacun devrait être la priorité absolue de toutes les entreprises. Et cela soulève de grandes questions concernant la nature des bâtiments dans lesquels nous travaillons. Devrions-nous supprimer les petits espaces et les bureaux partagés ? Les écrans en plexiglas, les systèmes de circulation à sens unique et les systèmes de billetterie permettront-ils aux employés de bien respecter la distanciation sociale ? Et même avec la mise en place de ces mesures, le risque est-il trop élevé pour justifier le retour au bureau ?

La technologie peut-elle apporter une réponse ?

En tant que personnes orientées technologie, il est tentant de supposer que cette dernière résoudra le casse-tête de la COVID. Lorsque l’on voit les systèmes de gestion de l’entreprise, les capteurs, les solutions de réservation de bureau et les périphériques IoT intégrés à de nombreux lieux de travail, il semblerait que cela se soit produit. Mais comment utiliser au mieux la technologie pour assurer notre sécurité et, surtout, pour que revenir au bureau en vaille la peine ?

À quoi ressemblera donc l'espace de travail de demain ?

Il est probable que les bureaux évolueront pour revêtir une signification différente. Au lieu d’être des espaces physiques, il s’agira d’un réseau d’environnements interconnectés (maison, espaces publics, salles virtuelles et, oui, bâtiments traditionnels en dur), dans lesquels nous réaliserons nos tâches quotidiennes. Cette solution aura des significations différentes selon les personnes (et les entreprises), cependant, un environnement de travail plus souple apparaît non seulement souhaitable, mais aussi pratiquement inévitable.

Pour aller plus loin, téléchargez ci-dessous l'étude SONY.



No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Jeudi 5 Novembre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News