Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Banque, pensée unique


Aujourd'hui c'est un billet de fainéant que je vous propose. Je vais simplement vous gaver d'hyperliens vers deux informations que je trouve importantes, et rebondir juste un peu sur elles.



Rémy Mahoudeaux
Rémy Mahoudeaux
Tout d'abord, Il y a eu un colloque à la Sorbonne le 21 janvier au sujet du projet de loi Moscovici tentant de nous faire croire que la finance « de spéculation » et la finance « utile à l'économie » seraient dorénavant séparées. J'ai déjà écrit de nombreuses fois sur ce sujet (1) et je vous ai même (zèle militant qui n'est pas courant chez moi) invité à signer la pétition contre le projet de loi tel qu'il se présente à ce jour (2). Voici le lien ( www.revue-projet.com/articles/video-banques-video-une-loi-pour-que-rien-ne-change/) vers le site de la Revue Projet où figurent les vidéos des interventions des divers protagonistes de ce colloque (3). Même si c'est long, ce n'est pas une perte de temps que de les regarder. Il serait inutile et fastidieux de paraphraser leurs propos et arguments, mais je souhaite juste en reprendre un parmi ceux d'Olivier Berruyer, à propos du « testament bancaire » prévu par ce projet de loi : Plutôt que de savoir quoi faire si Fukushima se reproduit, il préfère empêcher que Fukushima se reproduise. Il est logique et plein de bon sens ... et tout contribuable peut abonder !

Pourquoi parler du contribuable ? Parce qu'ès qualité d' « happy taxpayer », nous citoyens sommes ceux qui financent la garantie implicite de l'état donnée aux banques. Mais il y a une bonne nouvelle. Elle est reportée par les Echos au bout du lien suivant : www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202530163189-l-islande-gagne-en-justice-contre-bruxelles-et-londres-533093.php

Donc, les « David » citoyen-contribuables Islandais ont gagné contre les « Goliath » Anglo-Néerlandais épaulés par la Commission Européenne. J'avais commis en 2011 un billet qui présentait mes interrogations face au problème, surtout ma crainte de voir en quelque sorte légitimé une abus de pouvoir du plus fort sur le plus fort (4). J'imagine que cette histoire n'est pas encore finie, mais en tout cas je suis heureux de voir qu'un état souverain semble s'être avec succès opposé à la doxa officielle ayant cours préconisant de privatiser les profits et de nationaliser les pertes. Comme quoi la victoire de la pensée unique n'est pas une fatalité. Vous me permettrez j'espère de m'en réjouir, et d'espérer que les législateurs le comprenne.

(1) Lien vers ces articles : http://www.finyear.com/Scinder-les-banques_a19822.html ; http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/finance-marches/banques-assurances/221161298/scinder-banques-courriel-ouvert-a-m ; http://www.finyear.com/LA-finance-de-Madoff-a-Yunus_a24908.html
(2) Vous pouvez toujours la signer www.monadversairecestlafinance.fr/
(3) Thomas Philippon ; Hervé de Villeroché ; Laurence Scialom ; Olivier Berruyer ; Thierry Philipponnat ; débat animé par Gaël Giraud.
(4) www.finyear.com/Icesave-I-want-my-money-back-_a17979.html

Rémy Mahoudeaux
Managing Director, RemSyx
boss <at> remsyx <dot> com
twitter : @remseeks
 
 

Vendredi 1 Février 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News