Corporate Finance News / Quotidien
              


Mercredi 9 Décembre 2020

Augmentation des deals M&A dans la blockchain en 2020


Selon de récents rapports le nombre des transactions Crypto M&A au cours des 6 premiers mois de 2020 a déjà dépassé l'activité de 2019. Selon PwC, la taille moyenne des transactions a augmenté depuis l'année dernière. Dans un environnement où la clarté de la réglementation reste à la traîne aux États-Unis, le flux des opérations de fusions-acquisitions afflue vers l'Asie-Pacifique, l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique.



Selon un rapport de Bloomberg, l'activité de M&A dans l'industrie blockchain a dépassé les métriques de 2019 au cours des 6 premiers mois de 2020.

Bien que les transactions soient moins fréquentes, elles arrivent à des montants plus importants. La taille moyenne des transactions a augmenté depuis l'année dernière, le flux global des transactions atteignant 597 millions de dollars au cours des 6 premiers mois de 2020 . En 2019, environ 125 transactions ont eu lieu. Au cours du premier semestre 2020, il y a eu 60 rapprochements.

L'accord CoinMarketCap et Binance étant évalué à 400 millions de dollars cette année, cet accord représentait en soi une part de marché importante du flux de transactions cette année. Malgré cette mesure, la taille moyenne des transactions continue d'augmenter.

Henri Arslanian, blockchain Leader chez PwC a déclaré que :
« Nous nous attendons à ce que l'activité de crypto M&A reste forte pour les mois à venir, en particulier avec certains des acteurs les plus importants ou les plus rentables qui acquièrent des entreprises qui offrent des services auxiliaires à leurs offres actuelles. Nous devrions nous attendre à ce que les grandes licornes cryptographiques deviennent de plus en plus comme des «pieuvres cryptographiques» en acquérant ou en investissant dans diverses entreprises auxiliaires afin de rester dominantes.

Les États-Unis deviennent moins favorables

Les recherches de PwC montrent que la plupart des transactions cryptographiques se déroulent en dehors des États-Unis. Sur la base des 60 transactions du premier semestre de cette année, 57% d'entre elles ont eu lieu en Asie-Pacifique, en Europe, au Moyen-Orient ou en Afrique . Il est important de noter que ce pourcentage est en hausse par rapport à 51% en 2019.

Le rapport PwC ne mentionne pas pourquoi mais cela pourrait être lié à la réglementation aux États-Unis. Eh effet la clarté de la réglementation continue d'être un obstacle pour les entreprises se livrant à des activités liées à la cryptographie. Lorsqu'une entreprise envisage de faire un investissement important dans une autre entreprise, l'incertitude réglementaire peut rendre l'opération encore plus risquée qu'elle ne l'est déjà. Au fil de l'année, de nombreuses entreprises opérant aux États-Unis ont continué à abaisser le cadre actuel.

Plus récemment, le co-fondateur de Ripple, Chris Larsen, a déclaré que la société envisageait de déménager au Royaume-Uni, en Suisse, à Singapour ou au Japon en raison de réglementations contraignantes aux États-Unis. Larsen a déclaré que les États-Unis étaient «terriblement en retard» en ce qui concerne la préparation adéquate du système financier de la prochaine génération et l'accueil de l'innovation. Il s'agit d'une déclaration forte d'une entreprise qui était récemment évaluée à 10 milliards de dollars .

Les marchés cryptographiques apprécient les activités de fusion et d'acquisition

Sur la base d'un récent rapport du troisième trimestre d'eToro, l'activité de fusion et d'acquisition est considérée comme l'un des principaux «événements importants» qui entraînent les prix de la cryptographie. Le rapport souligne en outre que, sur la base de toutes les données disponibles, il y a eu 90% de chances de rendements positifs la semaine suivant une opération de fusion et d'acquisition sur le marché. Les marchés des actifs numériques étant encore prématurés, de nombreux investisseurs apprécient le fait que les entreprises facilitent les transactions pour, espérons-le, gagner une plus grande part de marché. Cela montre que les dirigeants du monde entier voient la valeur de ce marché émergent aller de l'avant.




No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.





Finyear: latest news, derniers articles


Finyear Coffee: Your Morning Newsletter

Flux RSS