Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Audit et Expertise Comptable : étude RH et rémunérations 2015-2016


Hays, leader international du recrutement spécialisé, annonce la publication de la septième édition de son enquête nationale sur la gestion des ressources humaines et la rémunération au sein des cabinets d’Audit et d’Expertise Comptable.



Publiée à l’occasion du 70e Congrès de l’Ordre des Experts-Comptables, cette étude analyse les grandes tendances du secteur et les évolutions des politiques salariales par métier et par région, avec un focus particulier sur l’intégration des réseaux sociaux et leur influence dans la politique de recrutement des cabinets. Nouveauté de cette septième édition, Hays présente pour chacun de ses bureaux en région une cartographie des évolutions constatées dans le volume des postes, le niveau des rémunérations et la pénurie des talents comparés à l’année précédente.

Un marché légèrement à la hausse après quatre ans de stabilité

Si le marché des recrutements dans l’audit et l’expertise comptable est stable depuis quatre ans, 2015 montre un léger retour à la hausse : 77% des cabinets interrogés ont recruté en 2015 (contre 74% en 2014), les deux principales causes en étant un remplacement suite à une démission (66%) et une création de poste (55%). Les cabinets sont en effet conscients de l’importance de développer de nouvelles compétences pour accroître la diversité de leurs offres et se différencier de la concurrence.

Les recrutements concernent majoritairement les domaines de l’expertise comptable (85%) et du social (41%), sans oublier l’audit (31%). Concernant les fonctions support, les métiers d’Assistanat et de Secrétariat se sont renforcés (61% des employeurs ont embauché sur ces fonctions, contre 53% l’année dernière), mais il y a eu une diminution des embauches sur les fonctions informatiques (11% d’embauches vs 20% en 2014). 2015 a également vu émerger de nouvelles fonctions, tels que les Collaborateurs en gestion ou les Conseillers en gestion : les cabinets souhaitent compléter leur offre de services en proposant un accompagnement sur mesure de la gestion et des prévisionnels d’activité.

Sans surprise, les principales motivations qui poussent les collaborateurs à être en veille sur le marché du recrutement sont :
- la recherche d’une meilleure rémunération (79%),
- la recherche de responsabilités ou d’une mixité des missions (46%)
- un meilleur équilibre entre vie familiale et vie professionnelle (31%).

Pour les recrutements dits « opérationnels » comme pour les recrutements de fonctions managériales, les deux critères les plus déterminants pour les employeurs sont :
- la personnalité des candidats
- leur expérience professionnelle antérieure.

Pour compléter ces qualités, les employeurs sont particulièrement attentifs au niveau de technicité des opérationnels (57%) et aux qualités managériales des responsables (67%).

Enfin, 60% des employeurs ont externalisé au moins un de leur recrutement sur l’année écoulée, chiffre stable comparé à 2014 (59%).

Réseaux sociaux : une intégration timide et contrastée dans les processus de recrutements

45% des salariés ont déjà été contactés par un employeur via leurs profils sociaux. Mais seuls 7% d’entre eux déclarent avoir été embauchés grâce à leur profil. Une grande marge de progression reste donc possible, les cabinets se sensibilisant peu à peu à l’importance de construire une véritable stratégie numérique pour assurer leur développement (seuls 29% des cabinets disposent d’un profil au nom de la structure sur les réseaux sociaux professionnels).

Des disparités sont à noter en fonction de la taille des cabinets (64% des structures de plus de 50 salariés possèdent un profil à leur nom) et des régions. En effet, 29% des cabinets d’Ile de France disposent d’un profil au nom de leur cabinet, contre 12% pour la région Nord-Est.

Les réseaux les plus utilisés restent LinkedIn et Viadeo, loin devant Facebook, Twitter et Google+. Pour les salariés comme pour les recruteurs, les principales raisons de leur présence sur ces plateformes sont la volonté de garder un contact avec leur réseau (62% et 63% des personnes interrogées), la visibilité auprès des recruteurs (77%) et des talents (58%).

Management et fidélisation : comment optimiser l’investissement de ses salariés

Collaborateurs comme employeurs s’accordent à considérer que les salaires et/ou évolutions salariales (respectivement 70% et 54%), la conciliation vie privée / vie professionnelle (respectivement 47% et 54%) et les perspectives d’évolution et l’autonomie (36% pour les deux catégories) sont les principaux leviers de fidélisation. Les primes diverses, elles, stagnent dans les sondages. 28% des employeurs en proposent (contre 24% en 2014).

Il est intéressant de noter que la part variable des rémunérations est en légère baisse cette année (38% des employeurs en proposent, contre 41% l’année dernière).

Une stabilité des rémunérations confirmée sur l’ensemble des métiers

Les résultats de l’étude 2015 confirment la tendance observée l’année dernière de stabilité des rémunérations sur la plupart des métiers de l’Audit et de l’Expertise Comptable. Une légère baisse est constatée sur les profils juridiques, et sur les profils managériaux en audit, sur Paris IDF. La tendance des rémunérations est également à la stabilité pour l’ensemble des régions étudiées (Paris / Ile-de-France, Nord-Est, Nord-Ouest, Sud-Est et Sud-Ouest).

Certains minimums de rémunération sont plus faibles que l’année dernière, les fourchettes 2015 ont donc pour certains métiers une plus grande amplitude (les assistants comptables, les collaborateurs comptables).

Pour aller plus loin, téléchargez ci-dessous l’étude (PDF 40 pages en français)

Méthodologie
Cette étude RH & rémunérations 2015-2016 a été réalisée avec le support d’une enquête effectuée entre avril et mai 2015. Elle a été administrée auprès d’une base de 13 000 Experts-Comptables / employeurs et 19 000 collaborateurs / salariés. Les résultats présentés dans ce document portent sur une période de 12 mois (de juin 2014 à fin mai 2015).

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur
- The FinTecher

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mercredi 7 Octobre 2015
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News