Quotidien Finance, Crypto Daily News


              



Assurance prospection : Taux de réussite de 85% pour les PME qui privilégient la continuité


Lorsqu’une entreprise souhaite aborder les marchés internationaux, elle doit consacrer un budget important à la prospection : frais de déplacement à l’étranger, participation à des salons professionnels, adaptation de ses produits à l’export, études de marché et publicité… Si les grands groupes disposent de leur propre force de frappe commerciale, ce n’est souvent pas le cas des petites et moyennes entreprises. Coface apporte déjà à plus de 7 400 entreprises les moyens pour un développement à l’international, grâce à l’assurance prospection, qu’elle gère pour le compte de l’Etat.



Rentabilité renforcée dans 80% des cas

Destinée aux entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 500 millions d’euros, l’assurance prospection présente un double intérêt : elle permet à l’entreprise d’obtenir un financement de ses dépenses et une garantie contre la perte subie en cas d’échec commercial. Les entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur à 1,5 million d'euros sont les premières bénéficiaires de l'assurance prospection.

Signe du dynamisme des PME françaises à l’exportation, le nombre d’entreprises bénéficiant de l’assurance prospection a progressé de 50% en 5 ans. En 2010, les dépenses de prospection prises en charge par Coface ont augmenté de 10% en un an. Aujourd’hui, le soutien de Coface permet de générer du chiffre d’affaires à l’exportation dans 80% des cas.

Miser sur la durée

Remboursable en cas de succès, l’assurance prospection accompagne les entreprises pendant une période de 1 à 4 ans. Ensuite, pendant la période d’amortissement l’entreprise rembourse à Coface tout ou partie des indemnités versées en fonction des recettes générées par les contrats conclus. Elle facilite également l'accès aux préfinancements bancaires.

L’expérience de Coface montre que ce sont les entreprises s’engageant sur une durée de 3 à 4 ans qui obtiennent les meilleurs résultats. Alors que pour les contrats d’une courte durée le taux de remboursement n’est que de 45%, il est de 85% pour les entreprises qui misent sur la durée.

Géographiquement, ce sont sur les marchés américains et chinois que les entreprises françaises obtiennent le plus de succès.

Parole au Groupe Ober
Effectif : 220 salariés
Chiffre d’affaires : 41,7 M€ dont 60% à l’international
Spécialisé dans la conception, la fabrication et la commercialisation de panneaux décoratifs haut de gamme en bois, le Groupe Ober fait partie des entreprises ayant fait appel à l’assurance prospection de Coface, pour exporter aux Etats-Unis, à Dubaï et à Séoul.

« La création d’une filiale est un processus long et coûteux. L’assurance prospection nous a permis d’aller plus vite, notamment grâce à l’avance financière. C’est une véritable bouffée d’air frais et un grand avantage qui rend le dossier encore plus crédible vis à vis des banques. En ce qui nous concerne, l’avance de trésorerie de Coface nous a permis de financer l’ouverture de tous ces bureaux à l’international et les campagnes de publicité et de promotion.

Je suis convaincu qu’une PME comme la nôtre a tout à gagner à opter pour un projet inscrit dans la durée. Ainsi, nous continuons à avoir recours au soutien de Coface, notamment, aux Etats-Unis, où nous devrons sans doute ouvrir d’autres bureaux », commente Clément Lescanne, directeur commercial et marketing du groupe Ober.

Coface
coface.fr

Vendredi 10 Juin 2011
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles



Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières



Cryptocurrencies


Finyear - Daily News