Quotidien Fintech, Blocktech, New Finance / Daily News
              



Lundi 15 Février 2021

Anticorruption : la mise en conformité grâce à l’intelligence artificielle


Par Alain BIANCARDI, Vice Président Sales & Marketing chez expert.ai



Il y a 3 ans, la loi Sapin a permis de faire progresser significativement la lutte anticorruption auprès des entreprises en France. Les nouvelles recommandations de l’Agence Française Anticorruption viennent renforcer les dispositifs existants. Cependant, elles interviennent alors que la crise du Covid-19 a déjà mis sous pression les équipes de contrôle des organisations, qui ont dû faire face à une augmentation significative des risques, notamment avec la généralisation du télétravail mais également de part les difficultés financières de leurs partenaires.

Que doivent faire les entreprises ?

Les entreprises vont devoir redoubler d’efforts pour pouvoir traiter davantage de scénarios de risque, améliorer les dispositifs d’alerte, être capable de détecter les incidents quand ils surviennent pour finalement assurer la mise en conformité avec les nouvelles règles. Or, dans bien des cas, les équipes en charge de ces sujets sont extrêmement réduites. Au vu du volume de données à traiter, augmenter les équipes ne suffira pas, il est donc impératif d’investir dans des technologies qui leur permettent d’automatiser une partie de leurs processus de détection et d’analyse.

Au-delà de l’aspect règlementaire, les dernières études ont montré que la fraude et la corruption ont un coût pour les entreprises qui se chiffre en millions d’euros. Il y a donc également un enjeu financier important.

Quel outil mettre en place ?

Pour aider les sociétés à rentrer en conformité le plus efficacement possible dans le délai imparti de 6 mois, l’intelligence artificielle devient un outil incontournable. Appliquée à la compréhension du langage naturel, c’est elle qui va analyser les importants volumes de données nécessaires à la détection des incidents, qui va relier ces données entre elles et les associer pour identifier des anomalies, donc beaucoup seraient passées inaperçues à l’œil de l’humain. Elle permet aux services de conformité de se focaliser sur l'analyse des incidents et non pas sur leur détection. Au vu de ce nouveau contexte, les entreprises n’ont plus d’autre choix que d’investir dans ces technologies si elles veulent pouvoir répondre aux contraintes règlementaires.

L’IA appliquée à la Due Diligence et la gestion des risques de fraude

Fort de ce contact, expert.ai a lancé une offre packagée pour lutter contre la fraude et la corruption en partenariat avec Ethicaline et Open People Factory afin de répondre aux véritables enjeux - aussi divers soient-ils - autour de la Due Diligence sur les Tiers et de la gestion des risques.

Cette offre complète est dédiée à la gestion des risques liés à la fraude et la corruption au sein des entreprises de tous les secteurs. Elle couvre tous les aspects de la gestion des risques, incluant la conformité réglementaire, la veille informationnelle, l’évaluation des risques liés aux entreprises tierces, la prévention et la détection des signaux faibles d’activités frauduleuses.

Cette nouvelle solution sur le marché permet aux départements Conformité, Audit et Contrôle des organisations de :
1. Analyser et croiser automatiquement les données de multiples sources internes et externes,
2. Détecter les signaux faibles d’activités frauduleuses, de manière continue et à l’échelle internationale, et 3. Alerter les fonctions de contrôle pour leur permettre d’agir rapidement.

L’Intelligence Artificielle appliquée à la compréhension de données non-structurées fournit un outil d’aide à la décision aux activités de contrôle et de détection ainsi que pallier partiellement les travaux réalisés in-situ auparavant. Chez expert.ai, notre technologie est à même d’automatiser la détection de signaux faibles en matière de faits de fraude et corruption. Et ce, de manière continue et sur un périmètre mondial. Les alertes seront ainsi remontées auprès des fonctions de contrôle, charge à elles d’analyser, d’investiguer et d’agir auprès d’opérationnels pour y remédier dans les plus brefs délais.

La crise sanitaire du Covid-19 a accéléré les enjeux de détection de fraude et de corruption. Les équipes en charge de la conformité ont dû s’adapter et redoubler de vigilance face aux risques et menaces grandissants, d’autant plus avec les nouvelles règlementations annoncées. Ces services, sous tension, vont devoir muter vers une transformation digitale reposant sur l’intelligence artificielle afin d’acquérir une meilleure qualité de vie au travail mais aussi une montée en compétence des collaborateurs.

Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Finyear: latest news, derniers articles


Morning Newsletter



Le marché des cryptos





Finyear - Daily News